Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Le 8 mars prochain : Mobilisation pour Ahed Tamimi et toutes les prisonnières palestiniennes !

Nous appelons toutes les associations, syndicats, organisations, collectifs, qui ont à coeur de faire cesser l’emprisonnement et la torture des femmes et adolescentes palestiniennes, à le dire haut et fort à l’occasion de la Journée Internationale des Femmes, le jeudi 8 mars prochain. Merci de retenir la date, car nous défilerons avec les photographies d’Ahed Tamimi et de toutes les Palestiniennes emprisonnées par l’occupant israélien, dont la plus jeune a 13 ans. Nous avons besoin de vous !

LE TEMPS DE LA PALESTINE 2018, année de la Palestine en France

la Palestine et les habituels 5 rituels israéliens

Silwan, une communauté palestinienne dévastée par la recherche israélienne d’une « cité perdue »

Manal et Mohammed se tiennent devant la porte de leur maison à Silwan, montrant les fissures béantes qui lézardent les murs. Leur maison a plusieurs décennies, comme beaucoup dans ce quartier palestinien situé au sud de la vieille ville de Jérusalem – mais les fissures sont une nouveauté.

Abbas devant le Conseil de Sécurité : pitoyable et hors du temps

Mardi, au Conseil de sécurité à New York, Abbas a proposé une conférence internationale de paix pour le milieu de 2018, qui traiterait les questions non résolues pour un statut final.

Les pourparlers de paix antérieurs n’ont abouti à rien. La résolution des conflits va à l’encontre des objectifs américains et israéliens. La violence et le chaos les servent.

Des années passées à trahir son peuple ont prouvé que l’on ne pouvait jamais faire confiance à Abbas, qui depuis Oslo trompe, exploite et persécute les Palestiniens pour le compte d’Israël.

54 patients sont morts en attendant l’autorisation d’Israël de sortir de Gaza

Cinquante-quatre Palestiniens sont morts l’année dernière en attendant les permis israéliens pour quitter la Bande de Gaza pour traitement médical.

L’une d’entre eux était Faten Ahmed, jeune femme de 26 ans atteinte d’une forme rare de cancer. Elle est morte en août alors qu’elle attendait un permis israélien pour aller suivre une chimiothérapie et une radiothérapie qui n’existent pas à Gaza.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, elle avait déjà raté huit rendez-vous à l’hôpital après qu’Israël a refusé ou différé « l’agrément de sécurité ».

Les robots remplacent les soldats israéliens, un nouveau martyr à Gaza

Après que plusieurs soldats israéliens ont subi de graves blessures dans la bande de Gaza où ils étaient partis enlever des drapeaux palestiniens, le régime israélien vient d’avoir une idée de génie : remplacer ses soldats par des robots.

Et ce sont donc des robots qui ont enlevé mardi tous les drapeaux palestiniens flottant dans la bande de Gaza, a rapporté le site iranien francophone PressTV.

Les problèmes de corruption de Netanyahou ? Ce sont les Palestiniens qui en paieront le prix

En tant que journaliste israélien chevronné qui écrit au sujet des Palestiniens quasiment depuis la fin de la guerre des Six Jours, je souhaite témoigner du fait que depuis quelques semaines, les Palestiniens affirment n’avoir jamais connu pire situation.

Qu’est-il advenu de la lutte menée par les jeunes Palestiniens ?

C’était le début de la Première Intifada, qui dura six ans.

Après deux décennies d’occupation illégale de la Bande de Gaza et de la Cisjordanie par Israël, les Palestiniens de toutes générations et de tous partis politiques ont collaboré, tous ensemble dans une unité extraordinaire, ne constituant qu’une seule force pour exiger la libération de la Palestine.

Grâce à leurs tactiques non-violentes, telles que manifestations, grèves générales, et le boycott des produits israéliens, la Première Intifada devint un modèle pour la résistance populaire.

Les occupants sionistes dupent le monde par un plan pour la restauration de Gaza !

« Nous voudrions que les têtes des Palestiniens restent sur l’eau. » C’est ainsi que Liberman, ministre sioniste de la guerre, a résumé la politique israélienne à l’encontre des habitants de la bande de Gaza. Il voudrait dire qu’il souhaite que la population de la bande de Gaza reste entre la vie et la mort.

Pages

S'abonner à Enfants de Palestine RSS