Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

6,5 millions de réfugiés palestiniens

Alors sous occupation britannique, le 29 novembre 1947, l'ONU partage un pays qui ne lui appartient pas, la Palestine.

Les sionistes soutenus par les mêmes britanniques commencent le nettoyage ethnique de la Palestine.

C'est le début de la Nakba pour le peuple palestinien, qui se soldera par la déclaration de création de l'entité sioniste le 14 mai 1948.

La communauté internationale porte la responsabilité directe de l'expulsion du peuple palestinien de sa terre.

Si pour elle il a été légitime de partager la terre de Palestine, pour les palestiniens, cette décision est illégitime. Qui peut accepter le partage de sa terre et d'en être expulsé et de la laisser à des colons ?

La Nakba, fût la perte de la terre, le déracinement de toute une société, l'éclatement des familles qui dure jusqu'à aujourd'hui, 61 ans après les évènements

Pour les palestiniens, ces évènements restent présents dans leur mémoire lorsqu'on aborde la question des réfugiés, leur Nakba et leurs droits qui ne peuvent être ignorés.

Aujourd'hui, les réfugiés palestiniens représentent la plus ancienne et la plus importante communauté de réfugiés dans le monde.

Le droit au retour et les réfugiés palestiniens eux-mêmes posent un véritable obstacle aux sionistes et aux puissances impérialistes car ils sont la preuve vivante de l'expulsion, donc de l'injustice à l'origine de la création de l'entité sioniste et leur présence pose donc la question de la légitimité de cette entité coloniale, et pose la question des biens des réfugiés confisqués par cette même entité.

Parler des droits des réfugiés palestiniens c'est remettre en cause la légitimité et lutter contre la présence coloniale dans son ensemble dans la région du Moyen-Orient.

Depuis 1948, Israël n'a jamais cessé de mener une guerre totale contre les réfugiés palestiniens, la dernière en date fût celle de Gaza afin d'anéantir l'esprit de résistance, le même esprit qui est né au lendemain de la Nakba.

Aujourd'hui, les réfugiés palestiniens sont dans l'attente de l'application de leur droit au retour, retour vers leurs droits perdus et leur dignité.

Le mouvement de soutien à la résistance du peuple palestinien soutiendra cette résistance jusqu'à l'aboutissement du projet national de libération totale de la Palestine.

Rubriques: