Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

9850 prisonniers détenus dans les prisons sionistes, dont 40 députés du conseil législatif et 7 ministres palestiniens

Rapport du ministère palestinien aux affaires des détenus et anciens détenus

Le nouveau rapport du département des statistiques du ministère palestinien établit ce qui suit :

Les autorités de l'occupaion ont arrêté depuis 1967 plus de 700.000 Palestiniens, et depuis l'Intifada al-Aqsa, plus de 50.000 Palestiniens.

Aujourd'hui, plus de 9850 prisonniers sont répartis dans plus de 30 prisons et centres de détention et d'arrestation, dont 720 prisonniers de la bande de Gaza, les autres étant de la Cisjordanie, d'al-Quds, de la Palestine 48 et de pays arabes, dont 553 détenus avant l'Intifada al-Aqsa.

Parmi les prisonniers

4430 prisonniers ont été condamnés, et 4575 prisonniers sont arrêtés. Plus de 845 sont en détention administrative.

Selon la répartition sociale des prisonniers :

7262 prisonniers sont célibataires, 2588 sont mariés.

Selon la répartition de la nature des condamnations :

610 prisonniers sont condamnés à plus de 50 ans de prison, 698 prisonniers condamnés à des peines allant de 15 à 50 années de prison.

Le nombre des prisonnières s'élève à 105, soit 1% de l'ensemble des prisonniers, et 500 femmes ont été arrêtées au cours de l'Intifada al-Aqsa. 97 prisonnières sont de la Cisjordanie, 5 de la ville d'al-Quds et Palestine 48, 3 de la bande de Gaza ; 76 prisonnières sont condamnées, 24 arrêtées, 5 détenues administratives. Trois prisonnières ont accouché à l'intérieur de la prison.

359 enfants sont toujours détenus, soit 3,7 % des prisonniers, et 4000 enfants ont été détenus depuis l'Intifada al-Aqsa. Parmi les 359 enfants, 3 sont des filles. 131 enfants ont été condamnés, et 223 enfants sont arrêtés, 5 enfants sont détenus administratifs. 99% des enfants détenus ont été torturés lors des arrestations et interrogatoires : têtes enfermées dans des sacs, shabeh, coups et brutalités, menaces de mort, tentatives de les utiliser et d'en faire des agents des autorités de l'occupation.

Parmi les enfants détenus, 90 sont malades et privés de soins. 500 enfants détenus ont dépassé l'âge de 18 ans et sont toujours détenus. Les enfants sont privés de tous les droits garantis par les traités internationaux.

Le rapport précise que 40 députés du conseil législatif palestinien sont détenus. 27 d'entre eux ont été arrêtés fin juin après l'opération de la résistance "l'illusion dissipée" et la capture du soldat sioniste, et 13 députés sont détenus avant cette date. 7 ministres du gouvernement palestinien sont détenus, un seul ministre, Samir Abu Aysha, ministre de la planification, a été libérée après le versement d'une amende de 5000 shekels.

Le rapport précise que :

7 prisonniers ont passé plus de 25 ans dans les geôles sionistes, le plus ancien étant Sa'id Atabeh, détenu depuis 29 ans. 57 prisonniers sont détenus depuis plus de 20 ans et moins de 25 ans.

A propos de l'état de santé des prisonniers, plus de 1000 prisonniers souffrent de maladies chroniques et diverses, 200 prisonniers qui souffrent de graves maladies. Les prisonniers sont privés de soins, des interventions chirurgicales dont ils ont besoin ainsi que des analyses médicales que leur état de santé exige.

A propos de la torture pratiquée dans les prisons et centres de détention de l'Etat sioniste, les autorités occupantes poursuivent la pratique de la torture, légalisée par l'Etat. 99% des détenus sont brutalisés, 60% des détenus ont été mis en frogi, 89% des détenus ont subi le shabeh, 42% des détenus ont été mis en position debout pendant une longue période, allant jusqu'à plusieurs jours de suite.

Le nombre des martyrs du mouvement national des prisonniers s'est élevé à 183 prisonniers martyrs. 69 sont décédés par suite des tortures, 42 par suite de la négligence médicale et 72 martyrs ont été assassinés de sang-froid après leur arrestaion. L'exécution des prisonniers est de plus en plus une pratique normalisée par les autorités de l'occupation, et notamment parmi les prisonniers de la Cisjordanie.

LIBERATION IMMEDIATE DE TOUS LES PRISONNIERS PALESTINIENS ET ARABES DETENUS DANS LES PRISONS SIONISTES

LA RESISTANCE VAINCRA