Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Abbas se tourne vers la Chine et la Russie pour remplacer les Etats-Unis

Le président de l'Autorité palestinienne (AP), Mahmoud Abbas, a envoyé mardi des délégations à Moscou et à Pékin dans le cadre d'efforts diplomatiques visant à trouver de nouveaux médiateurs pour le processus de paix, a rapporté l'agence officielle de presse palestinienne "Wafa".
La décision a été prise alors qu'Ahmad Majdalani, un membre du comité exécutif de l'OLP a exclu toute rencontre entre des responsables palestiniens et l'envoyé du processus de paix américain, Jason Greenblatt, lors de sa prochaine visite dans la région.

"Personne du côté palestinien ne va rencontrer Jason Greenblatt, officiellement ou officieusement", a déclaré Majdalani au Jerusalem Post.
M. Majdalani a affirmé que les délégations transmettraient un message d'Abbas à la Russie et à la Chine pour trouver de nouveaux partenariats pour le processus de paix dans le cadre de l'ONU pour remplacer le parrainage américain.
Les Etats-Unis ont renoncé à leur rôle de médiateur en raison de la reconnaissance par le président Donald Trump de Jérusalem en tant que capitale d'"Israël", selon Abbas.
"Les Etats-Unis sont avec Israël et le soutiennent", a souligné M. Abbas lors d'une réunion des dirigeants palestiniens lundi.
Le ministère russe des Affaires étrangères a critiqué mardi les Etats-Unis pour avoir opposé leur veto à une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU visant à renverser la décision de Trump.
"Il est regrettable que les Etats-Unis aient choisi une approche qui va à l'encontre de la volonté de la communauté internationale et dilue le cadre légal international du processus de paix au Moyen-Orient", a tweeté le ministère.

M. Abbas a rencontré mercredi à Riyad le roi Salmane et le prince héritier Mohammad bin Salmane.
En recevant M. Abbas, le souverain saoudien a assuré son soutien et a souligné "le droit légitime du peuple palestinien à établir leur Etat indépendant avec Jérusalem-Est comme capitale", selon l'agence officielle saoudienne "SPA".
Jeudi, il se rendra en France pour une réunion avec le président Emmanuel Macron, où il espère faire avancer la position palestinienne selon laquelle l'Union européenne devrait jouer un rôle actif dans le rétablissement du processus de paix.

Rubriques: