Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Accalmie palestinienne, agressions israéliennes

Accalmie palestinienne, agressions israéliennes En 5 semaines d'accalmie palestinienne, les forces de l'Etat sioniste ont tué 13 Palestiniens, blessé 120 Palestiniens et mis 265 Palestiniens en prison

Les forces de l'occupation sioniste ont violé plus de 1870 fois l'état d'accalmie promis au sommet de Charm el-cheikh. Les violations israéliennes de cet accord ont fait 13 martyrs palestiniens, 120 blessés et 265 prisonniers.

D'après les statistiques des sources officielles palestiniennes ainsi que des associations juridiques et des médias, les forces de l'occupation ont tiré plus de 263 fois sur des Palestiniens, ont bombardé des zones résidentielles, ont investi des villes et villages plus de 465 fois, ont installé plus de 337 barrages pour empêcher la libre circulation des Palestiniens, entre villes et villages aux alentours et ont confisqué des milliers du dunums appartenant à des Palestiniens.

Au cours de la conquième semaine suivant l'accord d'accalmie, entre le 7 mars et 14 mars, l'accalmie a été violé 369 fois, au cours de laquelle les forces de l'occupation ont utilisé toutes sortes d'armes.

Le rapport publié par le centre d'informations national palestinien indique que malgré le respect par la partie palestinienne de l'accalmie, la partie sioniste n'a pas respecté l'accord et a poursuivi ses agressions.

Les forces de l'occupation ont mené plusieurs attaques pour confisquer des terres, ayant conduit à la confiscation de 980 dunums, et plusieurs Palestiniens ont reçu des ordres de confiscation, dont 160 dunums, alors que les forces de l'occupation ont procédé au nivellement et destruction de plusieurs terres. Le rapport signale 19 agressions de colons contre les Palestiniens.

Dans la région de Qalqylia, les forces de l'occupation ont investi le village de Azzoun, faisant irruption dans plusieurs maisons et arrêtant plusieurs personnes. Les jeeps militaires ont envahi tôt le matin du samedi le village, les maisons investies ont été fouillées et saccagées, parmi lesquelles les maisons de Khaled Hamed Salou, Ashraf Sukkar, Mahmoud Umran, Adam Badwan, Yasar Salameh, Nidal Jamal Abu Hanieh, Abdallah Issam Hatche.

Les forces israéliennes de l'occupation ont arrêté plusieurs personnes, dont Khaled Hamed Shello, Yaser Salameh, Jihad Saïd Salameh, Abdallah Said Salameh, Muhammad Bahgat Shello. Les forces sionistes ont intensifié le samedi matin leurs barrages le long de la route reliant les provinces de Jénine à Naplouse, et Ramallah, en Cisjordanie. Plusieurs barrages volants ont été installés, ce qui a empêché des centaines de Palestiniens et d'étudiants d'arriver à leur lieu de travail et d'étude.

Les forces de l'occupation ont investi samedi matin le village de Alar, au nord de Tulkarm, en imposant le couvre-feu et en fermant toutes les issues du village par des barbelés. Des témoins ont déclaré que les forces israéliennes ont fermé toutes les issues, les soldats ont occupé plusieurs maisons pour les utiliser comme points de contrôle et casernes militaires. Des centaines de soldats se sont postés sur toutes les routes du village, et sur les collines et les champs en tirant des coups de feu dans tous les sens. Les deux villages de Atil et Zita, au nord de Tulkarm, ont également été investis et des barrages ont été placés par les forces de l'occupation aux entrées des villages, une maison a été occupée à Deir Ghoussoun appartenant à la famille Qattawi, maison qui surplombe les collines à l'est du village de Alar.

La village de Kafr Ra'i au sud-ouest de Jéine, a été investi et toutes ses issues bloquées par les forces sionistes.

D'importantes forces de l'armée ont empêché les étudiants, les élèves et les employés de se rendre à leurs travaux et études. Les forces de l'occupation ont confisqué plusieurs cars se trouvant à l'entrée du village, reliant le village à Tulkarm. Les soldats de l'occupation se sont dispersés dans les champs d'oliviers des villages voisins, se postant sur les toits des maisons et ont commencé à fouiller certaines maisons. La maison de cheikh Ibrahim a été occupée par l'armée d'occupation.

Pendant ce temps, une responsable de la banque sioniste Hapoalim a déclaré que la banque finance des projets de colonisation dans les territoires palestiniens occupés en 1967. La banque a financé par une valeur de 9 milliards de dollars en 2004 les projets de colonisation, soit 270 projets et plus de 10.000 logements. La banque finance plusieurs projets dans la colonie Maale Adomim.

Post-Scriptum :

Commentaire : si les organisations palestiniennes décident de rompre l'accalmie, rien de plus légitime, l'accalmie ayant été déclarée à condition que l'Etat d'Israël arrête ses agressions et libère les prisonniers palestiniens.

Source: www.palestine-info.info