Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Al-Quds : 39 ans d'occupation

Par Nawaf Zirro

5 juin 2006

Un des paradoxes les plus étranges qui domine la scène palestinienne, à l'occasion de la 39ème commémoration de la défaite de juin et de l'occupation de la Cisjordanie, de Gaza, du Sinaï et du Golan, concerne la situation de la ville sainte qui bénéficie, à elle seule, théoriquement et médiatiquement, de l'unanimité arabo-musulmane, affirmant qu'elle est le coeur et le joyau des deux nations, ainsi que leur capitale religieuse, tout autant qu'elle est la capitale de l'Etat palestinien imminent.

La raison, la justice, les lois internationales, toutes nous autorisent à utiliser tous les moyens et les possibilités pour la libérer, comme elles interdisent en même temps à l'Etat de l'occupation d'entreprendre tout changement démographique, politique ou de souveraineté sur la ville...!

Que disent les rapports, les documents, les données et les faits qui se déroulent sur la terre d'al-Quds ??

Les données sur le terrain d'al-Quds nous montrent que celui qui a investi le temps, qui agit pour changer les données et bâtir des réalités du fait accompli est l'occupant, et non les Arabes ni les Musulmans...!

Quelques semaines auparavant, le centre d'al-Quds pour les droits sociaux et économiques palestiniens a lancé un grave cri d'alarme indiquant une accentuation qualitative de la colonisation juive dans al-Quds occupée, qui vise à judaïser la ville ancienne, en entier, à accroître la main de fer de l'occupation sur la ville sainte, et notamment sur ce qu'on appelle "le bassin sacré", les collines orientales, la vieille ville, à partir du quartier de Sheikh Jarrah, en passant par les quartiers Suwwani, le mont des Oliviers, Ras al-Amoud, pour finir par le côté occidental avec Abu Dis, qui se trouve à l'est de la ville sainte, où les autorités de l'occupation entreprennent actuellement de construire une nouvelle colonie, Kadmat Zion".

Les sources palestiniennes indiquent la construction de nouveaux quartiers de colons comme :

1 - le quartier de coloons dans Sheikh Jarrah, 2 - le quartier de colons dans Wadi al-Joz, 3 - le quartier de colons dans Ras al-Amoud, 4 - le quartier de colons dans Selwan, 5 - Le quartier de colons dans Jabal el-Mukabbir, 6 - le quartier de colons dans Abu Dis, 7 - de petits quartiers de colons à l'intérieur de la vieille ville.

Les différents rapports palestiniens indiquent que les autorités de l'occupation ont, avant de construire de nouveaux quartiers de colons, installé une insfrastructure développée et moderne, certaines faisant partie du plan de l'ancien premier ministre Sharon, connu sous le nom des 26 portes autour d'al-Quds.

Les rapports palestiniens affirment que la ceinture de la colonisation autour de la vieille ville d'al-Quds est la plus importante et la plus dangereuse de toutes les ceintures de colonies construites autour de la ville, que ce soit au niveau des limites artificielles de la municipalité ou des limites élargies qui correspondent à 15% de la Cisjordanie, ce qui signifie que la finalisation de cette enveloppe autour de la ville élargie d'al-Quds exige nécessairement la mainmise sur le noyau, comme la vieille ville, ses environs, en vue d'entreprendre ce qui est encore plus dangereux, le centre du noyau, le Haram d'al-Quds.

S'ajoute à tout cela, les autorités de l'occupation ont commencé par l'exécution d'une série de mesures de judaïsation de la ville, que nous résumons comme suit :


- Poursuite de la confiscation des terres,


- le mur de séparation : Au niveau de la colonisation et de la judaïsation, le mur de séparation qui tourne autour de la ville sainte, ce qu'ils appellent "l'enveloppe d'al-Quds", est le plus dangereux, il est la concrétisation finale de la judaïsation d'al-Quds, en la coupant géographiquement, démographiquement, économiquement et civilisationnellement, de son corps palestinien, et il semble que l'Etat de l'occupation mène sans hésiter la construction de cette enveloppe pour assurer la maînmise totale sur la ville.


- Destruction des maisons d'al-Quds : Du point de vue de la politique coloniale de judaïsation, les rapports indiquent une accentuation nouvelle de la part des Israéliens en ce qui concerne la destruction des maisons arabes d'al-Quds.


- Destruction d'al-Aqsa et la construction du temps : Il ne s'agit pas ici d'un épouvantail fictif qu'ils mettent en avant chaque fois qu'il y a un problème, mais d'intentions, de plans, d'agissements qui s'accumulent pour aboutir à la destruction d'al-Aqsa et à la construction du troisième temple à sa place. - Les violations de la liberté de culte et d'adoration - les violations des droits sociaux et économiques - les fermetures des institutions palestiniennes.

Donc !! Il est clair que la ville est devenue, pratiquement, après 39 ans d'occupation, enserrée entre l'isolement total et la judaïsation entière, et le mur, l'enveloppe, de l'isolement la transforme en grand ghetto, au moment où les Arabes et les Musulmans sont en train de regarder, sans réaction, ni force, ni même un battement de cil.

Le chercheur Jamal Jumaa a décrit ce qui se passe dans la ville d'al-Quds, disant : "la question est très grave, il s'agit d'enlever la ville hors de toute discussion, les autorités de l'occupation se comportent avec elle comme une réalité de fait, indiquant que 134 kms de mur entourent al-Quds, avec pour but de séparer définitivement la ville de la Cisjordanie et de ses environs.

Alors que l'écrivain journaliste Maher al-Alami écrit dans un article publié dans al-Quds décrivant les sentiments et les souffrances des habitants d'al-Quds : "Nous formons des comités et eux construisent les murs, l'un après l'autre", "Al-Quds tombe dans la négligence et personne ne nous soutient pour faire face au danger de notre disparition".

Al-Alami conclut, affirmant : "Al-Quds se moque de ceux qui claironnent.. Al-Quds lance un appel, réclame l'aide pour faire face au tsunami de la colonisation..."

Il est tout à la fois regrettable, triste, cela fait mal, cela pousse à la colère, tout cela se déroule au vu et au su des deux mondes, arabe et musulman, sans qu'aucun pas ne soit réalisé pour stopper et affronter.

Je crois sincièrement que si nous vivons à une autre époque, celle où les Arabes ne sont pas comme ils sont actuellement, à cause des défaites, des volontés arabes politiques prisonnières ou écartées, le monde arabo-musulman réagirait d'une façon différente, totalement différente, aux invasions, agressions, attaques judaïsantes programmées sur la terre d'al-Quds.

Et nous demandons en conclusion : Est-ce que les Arabes et les Musulmans vont s'élever au rang de la responsabilité historique, civilisationnelle, religieuse, et réaliser que le temps agit selon les données au service du plan de l'occupation et de la colonisation et de la judaïsation ?

Quelle Quds va-t-il nous rester dans le cadre de cette honteuse situation actuelle, la situation arabo-musulmane ?

Rubriques: