Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Après les massacres de Gaza La question est dans l'impunité de cette occupation illégale

Une semaine après ce nouveau massacre israélien contre les civils palestiniens, la bande de Gaza toujours endeuillée s’interroge sur les sanctions et les mesures prises contre cette armée d’occupation, et craint une nouvelle attaque sanglante de la part de cet état toujours impuni. 

Les Palestiniens de Gaza attendaient un changement dans l’attitude de cette communauté internationale officielle qui a toujours cautionné les crimes israéliens contre notre peuple par sa passivité et par son indifférence. 

A part quelque réactions courageuses de quelques pays comme l’appel de leurs ambassadeurs ou l’expulsion de l’ambassadeur israélien de leurs territoires, le reste du monde officiel n’a pas bougé pour entre autre condamner les crimes israéliens contre les civils de Gaza. 

Les massacres israéliens contre les civils de Gaza le lundi 14 mai 2018, qui ont fait 65 morts et 2900 blessés, s'ajoutent à une liste noire de crimes israéliens contre le peuple palestinien depuis plus de 70 ans. 

Un nouveau massacre perpétré par l'armée israélienne contre les civils de Gaza qui manifestaient pacifiquement dans une initiative populaire non-violente pour réclamer le droit au retour, exigeant la levée du blocus israélien inhumain imposé à toute une population civile depuis plus de 12 ans. 

Ce nouveau carnage ne nous rappelle pas seulement les évènements tragiques des dernières offensives militaires israéliennes contre la bande de Gaza en 2009, 2012 et 2014. Mais aussi les massacres israéliens commis contre les Palestiniens depuis 1948 à Deir –Yassine , à Jérusalem, à Hébron, en passant par Jennie. 

Cette tragédie du 14 mai dernier montre une fois de plus que cet état illégal se comporte en toute impunité en méprisant le droit international, et que toutes les mesures atroces de cette occupation aveugle contre le peuple palestinien, sont encouragées par cette passivité des instances internationales qui ne bougent pas pour arrêter la souffrance de toute une population civile sous occupation. 

70 ans après, le nettoyage ethnique , l'expulsion programmée, et les crimes israéliens contre notre peuple se poursuivent. 

Jusqu'à quand? 

Jusqu’à quand ces crimes israéliens contre un peuple isolé ? 

Jusqu’à quand cette souffrance des Palestiniens ? 

Oui, jusqu'à quand ce silence complice ? 

Nous avons suivi les réactions timides des instances internationales, avec cette réunion d'urgence du Conseil de sécurité, qui a échoué à dénoncer les crimes israéliens à Gaza à cause du véto américain imposé. 

Et nous avons applaudi la décision du Conseil de l’ONU pour les Droits de l’Homme de l'envoie d'une commission d'enquête internationale refusée immédiatement par le gouvernement israélien 

Peut-être le seul événement qui a soulagé la population palestinienne de Gaza toujours en colère, est la mobilisation et ce renforcement de cette solidarité internationale partout dans le monde au travers des manifestations et des actions de solidarité avec Gaza. 

La question qui se pose une semaine après ce nouveau massacre israélien contre les civils, n'est pas la réaction internationale timide attendue, ni le mouvement de solidarité à saluer, car ces solidaires de bonne volonté soutiennent une cause de justice, mais la question principale est dans l'impunité de cette occupation illégale qui continue à massacrer les Palestiniens au quotidien devant les yeux du reste du monde. 

Sans de vraies sanctions prises par les instances internationales et par les pays contre les crimes israéliens , les mesures atroces de cette occupation aveugle contre notre population civile vont se poursuivre. 

Le moment n’est pas venu pour que la communauté internationale oblige ce gouvernement d’extrême droite à respecter le Droit International ? 

Jusqu’à quand l’impunité de cette occupation ? 

Et jusqu’à quand cette injustice ? 

Sinon, pour nous les Palestiniens, un prochain massacre israélien sera dans les horizons. 

En attendant, Les citoyens de Gaza vivent le jour au jour, ils essayent de s’adapter, de tenir bon, mais surtout d’exister.
 Ils, persistent, patientent, résistent, mais surtout, ils continuent d’espérer en un lendemain meilleur 

Ils n’ont pas d'autre choix que d’attendre, ils attendent avec un courage et une volonté remarquables. Mais surtout avec un message simple et claire : ici est notre terre, nous ne partirons pas. 

Mais la vie continue, ses habitants s’adaptent et montrent une patience extraordinaire devant le silence complice d'une communauté internationale officielle impuissante. 

Les Palestiniens devraient saisir cette occasion historique pour unifier leurs efforts, choisir une forme unique de résistance face à cette nouvelle provocation israélienne et avancer dans la réconciliation, ils devraient profiter de cette solidarité internationale afin de renforcer leur position face à l’occupation israélienne et leurs alliés en passant à une offensive diplomatique plus large. 

Malgré ce nouveau massacre israéliens, la lutte continue ! Pour la levée du blocus israélien imposé à la population de Gaza. Pour une Palestine libre et pour une Palestine indépendante! Nous sommes tous convaincus que notre liberté approche, et que la justice triomphera. 

Ziad Medoukh