Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Boycotter Israël : les Norvégiens montrent l'exemple

Jusqu¹à présent, la seule municipalité européenne à avoir décrété un boycott économique d'Israël était le village basque d'Arbizu. Il vient d'être rejoint par le comté norvégien de Sør-Trøndelag, situé dans le centre de la Norvège et dont le chef-lieu est la ville de Trondheim.

Le comté compte 270 000 habitants. Son conseil communal compte 36 élus appartenant à 9 partis. La motion proclamant le boycott des produits israéliens et appelant la population à faire de même a été adoptée par une majorité d¹élus appartenant aux partis suivants : Parti des travailleurs (sociaux-démocrates), Parti socialiste de gauche (post-communistes), Alliance électorale rouge (marxistes-léninistes), rejoints par des élus du Parti du centre (paysans) et du Parti du progrès (populistes de droite).

La droite a pousé de hauts cris et a voté, en vain, contre la motion.

Cette motion historique, qui pourrait être imitée dans d¹autres régions de Norvège et de Scandinavie, a suscité la colère du centre Simon-Wiesenthal de Los Angeles, dont le directeur pour les relations internationales Shimon Samuels a écrit une lettre au Premier ministre Jens Stolteberg, pour dire que cette décision des élus de Sør-Trøndelag de boycotter les produits sud-africains était ³un acte d¹antisémitisme dans l¹esprit de la campagne de Hitler ³N¹achetez pas chez les juifs² des années 1930². la lettre continue en déclarant tout de go que ce boycott constitue ³une continuation de l¹histoire de collaboration de la Norvège sous son son leader nazi Vidkun Quisling et est une violation des dispositions sur la liberté du commerce de l¹Union européenne et de l¹Organisation mondiale du commerce². Samuels poursuit en demandant à Stoltenberg ³non seulement de condamner cet outrage, mais aussi d¹expurger les rangs de son gouvernement des racistes en les expulsant, eux et leurs sympathisants². Heureusement, ce ne sont pas les sionistes qui sont au pouvoir en Norvège.

Les élus de Trondheim n¹ont fait que poursuivre une tradition déjà ancienne : ils avaient boycotté les produits d¹Afrique du Sud au temps de l¹apartheid et les produits français à l¹époque des essais nucléaires en Polynésie.

Post-Scriptum : Sources : http//www.ynetnews.com, esbati.blog..., [http://snorre.urbanturban.no, www.stfk.no

Rubriques: