Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Ce n'est pas parce que la presse n'en parle pas que cela ne se passe pas

Trois jeunes écolières palestiniennes du village de Hawwara, près de Naplouse, ont été poursuivies en voiture par un colon, le mercredi 20 octobre, alors qu'elles se rendaient à l'école. Des témoins ont vu la voiture foncer sur les jeunes filles qui se sont mise à courir, et le colon les poursuivait. Les trois écolières sont des soeurs, il s'agit de Maysa' Ghassan Damidi, Noha Damidi et Layla Damidi. Elles ont été emmenées à l'hôpital Rafidia, à Naplouse, pour être soignées des diverses blessures. Les témoins affirment que la voiture blanche conduite par un colon a heurté les écolières et s'est enfuie.

D'après le correspondant de Nida' al-quds, ce n'est pas la première fois que les colons cherchent à écraser les écolières au moment où elles se dirigent vers l'école. Un mois auparavant, deux jeunes écolières avaient été blessées de la même manière.

Dans la ville d'al-Khalil et les environs, des colons installés dans ramat Ichay ont agressé les habitants du quartier Tel Rumayda, dans le centre ville. Selon Nadi al-asir, Riad Talal Muhammad al-Asafira '24 ans, de Bayt Kahal, Wisam Muhammad Hantash, 24 ans, de Doura, ont été arrêtés après que l'armée ait investi leur maison à Abu Dis. Ils y habitaient pour se rendre à l'université d'al-Quds, où ils sont étudiants en quatrième année. Une patrouille de l'armée a arrêté Talal Hassouna (27 ans) en plein centre ville d'al-Khalil. Des témoins affirment que les forces de l'occupation ont arrêté Bashar Ahmad Hantash (17 ans) après qu'elles aient investi la maison familiale à Kharsa, au sud de la ville. Et les colons installés à Ramat Ishay en plein centre ville ont agressé plusieurs familles, lançant des pierres et des bouteilles sur la population. Selon la famille Abu Aysha vivant dans le quartier, les groupes de colons ont intensifié leurs agressions contre la population dès le début du mois de Ramadan, surtout lorsque les gens se dirigent le soir pour la prière des tarawih.

Dans la région de Bethlehem, les forces de l'occupation ont arrêté tôt ce matin une jeune femme de Beit Jala, et un homme de Abiyat, à l'est de Bethlehem. Agé de 23 ans, Iyad Ibrahim Khalif a été arrêté dans la maison familiale, et ses parents affirment que le contenu de la maison a été détérioré lorsque les soldats l'ont investi. A 7h30 du matin, elles ont investi la maison familiale et arrêté Ahlam Abdallah Jawarish, âgée de 20 ans. Il s'agit de la veuve du martyr Mahmoud Salah et la soeur du martyr Anan Jawarish, que les forces de l'occupation avaient assassinés il y a un an dans le village al-Khadr, au sud de Bethlehem. Ahlam a été emmenée en un lieu inconnu.

Des affrontements ont eu lieu entre les élèves de l'école Dar Salah, à l'est de Bethlehem et les forces de l'occupation sioniste, qui se trouvent massés autour de l'école. Le correspond de Nida' al-Quds ont affirmé que les soldats ont poursuivi les élèves, ont tiré des balles dans leur direction et à laont lancé des gaz suffoquants en leur direction, ce qui a provoqué plusieurs cas de suffocation parmi les élèves. La présence importante de l'armée autour de l'école, qui se trouve sur la route principale menant à Wadi Nar, la vallée qui relie Ramallah à Bethlehem, a bloqué la circulation, les sionistes ont alors pris les voitures des gens qui attendaient pour les diriger contre les élèves qui lançaient des pierres. Les autorités de l'éducation palestinienne dans la ville ont protesté contre les provocations permanentes des soldats de l'occupation contre les élèves du village Dar Salah. Le professeur Abdallah Shakarne a déclaré que les soldats qui se trouvent autour de l'école ne cessent de provoquer les élèves, ce qui empêche le bon fonctionnement de l'année scolaire.

Dans la région de Jénine, les forces de l'occupation ont investi à l'aube une maison dans le village de Arrabe. Elles ont pénétré dans le village, au milieu d'un feu nourri et désordonné, et ont investi la maison de Nabil Jamil Taleb, en détruisant les affaires et meubles qui s'y trouvaient, en bloquant ses occupants dans une des pièces pour pouvoir voler 250 dinars et 100 dollars. Nabil, le propriétaire de la maison a déclaré que les soldats ont mitraillé en leur direction et ont lancé des grenades, ce qui a apeuré les enfants. Le vol a été constaté lorsque les terroristes sont partis.

A l'est de Qalqylia, les paysans ne peuvent cueillir les olives

Le paysan est devenu la cible des agressions des colons, la victime des portails et des soldats de l'occupation. Plusieurs villageois de la région de Qalqylia s'attendent tous les matins soit au martyre, soit aux coups et blessures de la part de l'armée sioniste, qui les attend et les pourchasse comme s'ils étaient des criminels ou étrangers sur cette terre. Les propriétaires des terrains situés près des colonies sont empêchés par les colons de cueillir leurs olives, et parmi ces villages, celui de Jitt, dont 500 dunums se trouvent à proximité de la colonie de Qaddoumim. Plusieurs paysans travaillant leur terre près de la colonie ont été chassés par l'armée sans raison. Dans le village de Kfar Qaddoum, 2000 dunums se trouvent à proximité de la colonie de Qaddoumim, l'armée a autorisé les paysans à travailler à partir du premier octobre, mais le lendemain, ils ont été chassés et il leur a été ordonné de ne revenir que le 18 octobre. De même, il leur a été interdit de passer par le portail qui se trouve à l'entrée de la colonie, ce qui les oblige à faire un détour par trois villages (Hejja, Funduq et Jitt) pour arriver à leurs terres. Parmi les autres villages, ceux d'Amatine, de Fartaa où 100 dunums se trouvent près d'une nouvelle colonie Har Gil'ad. Le village de Jinsafout a environ 1000 dunums rattachés à l'aide d'une barrière à la colonie Qarni Shamron, et 1000 dunums près de la colonie de Emmanuel. Les paysans ont demandé des autorisations pour pouvoir passer par le portail de la colonie de Neve Menahim. Quant au village de Kfar Laqef, 500 dunums sont à l'intérieur de la colonie de Qarni Shamron et 500 à proximité de cette même colonie, ce qui a empêché les propriétaires de ceuillir les olives. Selon les statistiques du ministère palestinien de l'agriculture, plus de 6600 dunums de la région est de Qalqylia ont été séparés de leurs propriétaires par le mur et autres procédés d'annexion.

Selon un sondage de l'institut Shilof, 58% des sionistes âgés entre 18 et 22 ans appuient l'idée de l'expulsion des Palestiniens de l'intérieur. Ce sondage a été effectué suite à la programmation d'un film à la télévision israélienne à propos de la prochaine guerre.

Et ce n'est pas tout...... et tous les jours, d'autres crimes et d'autres agressions....