Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Chalgoumi chez les colons : un sioniste minable

Lors de sa rencontre avec le porte-parole de l’armée coloniale sioniste, Chalgoumi a été promu au titre d’ »unique » dans son genre : « tu es l’un des rares qui comprennent le danger que nous affrontons à partir de Gaza et de la frontière nord ». Il est vrai que Chalgoumi, qui a acquis ses connaissances politiques dans le giron du mouvement sioniste, est unique : se considérant musulman et de surcroît imam, il se rend chez les colons, non dans l’entité fondée en 1948 sur les ruines du peuple palestinien, mais sur les terres de la Cisjordanie, pour les saluer et les encourager à poursuivre leurs crimes, sous le prétexte que ces pauvres diables sont menacés par la résistance.

Chalgoumi ne se pose même pas la question pourquoi la résistance palestinienne est née, à quelle entreprise coloniale destructrice elle résiste, et même qui est ce peuple palestinien victime de la plus horrible des colonisations-occupation moderne ? En quoi la Palestine concerne la umma de l’Islam et la umma des Arabes, dont il est issu ? En quoi la Palestine concerne les valeurs de l’humanité ?  Ayant complètement occulté ce qui se passe dans la mosquée al-Aqsa, dans la ville occupée d’al-Quds, il a salué ceux qui piétinent la mosquée avec leurs bottes et l’envahissent avec leurs armes pour affronter des fidèles décidés à maintenir la sacralité du lieu et à empêcher sa judaïsation.

Chalgoumi a insulté les résistants en présence de ses maîtres et amis, les colons qui ont enfanté l’assassin du jeune Mohammad Abu Khdayr, le martyr du mois de Ramadan, enlevé par des colons et brûlé vif, parce qu’il est Palestinien, et Maqdissi de surcroît. Chalgoumi, qui se prétend imam, a insulté les résistants qui défendent leurs terres, leur pays, leurs enfants, leurs écoles, leurs arbres, leurs mères, leurs champs régulièrement saccagés par ses amis. Il a insulté la mémoire des résistants palestiniens, comme Ashraf Na’awla, dont la mère est toujours détenue par les amis de Chalgoumi, et dont la maison a été démolie, mais il n’a même pas pensé à réconforter l’enfant Ahmad Dawabsheh, dont la famille a été incendiée à l’aube, il y a quelques années, pendant son sommeil, afin que nul n’en échappe, par des colons enfantés dans ces colonies installées en Cisjordanie occupée, qui secrètent toute la haine et la barbarie que l’idéologie sioniste peut secréter.  

Chalgoumi, financé paraît-il par les Emirats arabes unis, a réussi à gravir des échelons lui permettant de rabaisser le statut des musulmans vivant en France, qu’ils soient d’origine française ou étrangère, pour les soumettre au racisme inhérant au sionisme, colonialisme et impérialisme. Il pense et souhaite que les Palestiniens, les Arabes et les musulmans suivent son parcours, qu’ils acceptent l’argent « offert » pour abandonner leurs terres, leurs identités, leur arabité et leur islam, et se joignent au cercle des criminels. N’est-ce pas ce qu’il a osé déclaré, en présence de ses amis, les colons, concernant la réunion fomentée par les USA au Bahrayn, déplorant le boycott palestinien à cette réunion ?

Car Chalgoumi le minable et ignorant, ne connaît pas ou ne veut pas connaître le peuple palestinien, qui porte des valeurs tout à fait contraires à ceux qu’il défend, lui et ses amis. Le peuple palestinien lutte pour la dignité humaine et la liberté, et les pétrodollars reçus par Chalgoumi et les dollars et euros de la communauté internationale ne servent qu’à l’asservir, à le faire plier et l’agenouiller face aux criminels qui ont volé son pays.

Entre nous et Chalgoumi le sioniste, il y a une question de dignité et de fierté d’appartenir à cette terre bénie et de pouvoir la défendre, au nom des musulmans et des Arabes réunis.

Il est cependant étonnant que des musulmans en France continuent à considérer ce minable sioniste, inculte et ignorant, comme leur imam et qu’ils continuent à accomplir les prières au Tout-Puissant, alignés derrière lui. Tout l’or du monde ne peut imposer un tel imam quand les musulmans déterminés et forts par leur foi, le refusent. Les musulmans qui continuent à le soutenir et à le suivre, pour différentes raisons, sont également responsables de ses agissements et son adoption du sionisme.  Lorsque les peuples de la umma refusent la normalisation avec l’occupant, et notamment en Tunisie, où des voix se sont élevées pour supprimer la nationalité tunisienne à cet « imam » inculte, il est temps de prendre des mesures pour le dénoncer et refuser sa représentativité.

Il est tout de même curieux que seule sa phrase dénonçant le BDS ait été retenue lors de sa visite chez les colons, alors que ses rencontres et ses discours, ses embrassades aux criminels et ses insultes aux résistants, le montrent tel qu’il est : un sioniste minable et inculte qui ne se complaît qu’en présence des colons.

Un mot encore : « Chalgoumi ! que le diable t’emporte ! ».

 Fadwa Nassar