Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Chantage de l'antisémitisme…. ASSEZ

Union Générale des Etudiants de Palestine (GUPS)

On critique Israël non parce que 80% des israéliens sont juifs, mais parce qu'elle sème une politique d'apartheid contre le peuple palestinien, viole le droit international et commet des crimes de guerre depuis 55 ans.

Nous refusons et nous refuserons toujours la guerre de religions, sous quelque forme que ce soit, nous refusons le choc des civilisations. Nous nous opposerons à ceux qui attisent la haine et qui encouragent le communautarisme. Ce combat que nous menons est un combat pour la paix, nous le menons avec tous ceux qui croient en un autre monde régit par le droit, un monde plus juste sans se soucier de la religion ou de la nationalité de ceux qui le mènent avec nous. Notre combat est international c'est celui de la justice contre toutes les formes d'occupation et d'oppression. Cette occupation que les palestiniens doivent subir et qu'ils essayent de combattre en invoquant le droit international, en demandant à la communauté internationale et aux opinions publics de briser le silence accablant qui permet à Israël de perpétrer ses crimes et de poursuivre son occupation. Certains voudraient faire perdurer ce silence en criant à l'antisémitisme à chaque critique adressée au gouvernement israélien. Nous refusons toute forme de repli communautaire, nous condamnons tout acte irrespectueux envers une religion et nous appelons à la tolérance et au respect de l'autre et il est inacceptable d'instrumentaliser l'antisémitisme pour protéger le gouvernement israélien de toute critique. Ceux qui accentuent les amalgames et qui font régner la confusion en assimilant judaïsme et sionisme ne font qu'accentuer les différends alors que nous appelons au dialogue. Cette manipulation cible à évincer la question palestinienne du débat internationale et nous empêcher de manifester contre la politique israélienne. Notre cause est une cause nationale et nous ne permettrons pas que qui que ce soit en fasse un combat religieux. Cette cause a déjà rassemblé des hommes et femmes de toutes les confessions. Nous continuerons à mener ce combat dans le respect de notre histoire.

Post-Scriptum : Nous refusons et nous refuserons toujours la guerre de religions, sous quelque forme que ce soit, nous refusons le choc des civilisations. Nous nous opposerons à ceux qui attisent la haine et qui encouragent le communautarisme. Ce combat que nous menons est un combat pour la paix, nous le menons avec tous ceux qui croient en un autre monde régit par le droit, un monde plus juste sans se soucier de la religion ou de la nationalité de ceux qui le mènent avec nous. Notre combat est international c'est celui de la justice contre toutes les formes d'occupation et d'oppression. Cette occupation que les palestiniens doivent subir et qu'ils essayent de combattre en invoquant le droit international, en demandant à la communauté internationale et aux opinions publics de briser le silence accablant qui permet à Israël de perpétrer ses crimes et de poursuivre son occupation. Certains voudraient faire perdurer ce silence en criant à l'antisémitisme à chaque critique adressée au gouvernement israélien. Nous refusons toute forme de repli communautaire, nous condamnons tout acte irrespectueux envers une religion et nous appelons à la tolérance et au respect de l'autre et il est inacceptable d'instrumentaliser l'antisémitisme pour protéger le gouvernement israélien de toute critique. Ceux qui accentuent les amalgames et qui font régner la confusion en assimilant judaïsme et sionisme ne font qu'accentuer les différends alors que nous appelons au dialogue. Cette manipulation cible à évincer la question palestinienne du débat internationale et nous empêcher de manifester contre la politique israélienne. Notre cause est une cause nationale et nous ne permettrons pas que qui que ce soit en fasse un combat religieux. Cette cause a déjà rassemblé des hommes et femmes de toutes les confessions. Nous continuerons à mener ce combat dans le respect de notre histoire.