Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Démographie et Indicateurs socio-économiques palestiniens en 2006

Par Bureau Central Palestinien des Statistiques

Les Palestiniens dans le monde :

Les projections de population révèlent que le nombre total de Palestiniens, à la fin de l'année 2006, est estimé à 10,1 millions.

2010 verra une dichotomie de population. Le chiffre estimé de la population palestinienne en Palestine historique (le territoire palestinien et Israël) est estimé à 5,1 millions à la fin de 2006, comparé aux 5,4 millions de Juifs, selon le Bureau Central des Statistiques israélien.

Démographie

Les Palestiniens dans le monde :

Les projections de population révèlent que le nombre total de Palestiniens, à la fin de l'année 2006, est estimé à 10,1 millions, dont :
- 3,95 millions résidant habituellement dans les Territoires palestiniens, la Bande de Gaza et la Cisjordanie incluant Jérusalem, soit 39.2%,
- 1.1 millions en Israël, soit 11.2%,
- 2.8 millions en Jordanie, soit 27.7%,
- 1.6 millions dans d'autres Etats arabes, soit 16.2%,
- 573.000 dans d'autres pays, soit 5.7%.

2010 verra une dichotomie de population. Le chiffre estimé de la population palestinienne en Palestine historique (le territoire palestinien et Israël) est estimé à 5,1 millions à la fin de 2006, comparé aux 5,4 millions de Juifs, selon le Bureau Central des Statistiques israélien.

La projection de la population palestinienne est de 5,3 millions à la fin de 2007 contre 5,5 millions de Juifs. La dichotomie de la population est attendue à la fin de l'année 2010.

Population palestinienne dans les territoires palestiniens :

Environ 4 millions vivent dans les territoires palestiniens à la fin de 2006.

La population dans le territoire palestinien est estimée à environ 4 millions à la fin de 2006, dont 2,5 millions (63%) en Cisjordanie et 1,5 millions (37%) dans la Bande de Gaza.

Selon la répartition de la population par Gouvernorat, le Gouvernorat d'Hébron a la population la plus importante, et 14% de la population totale vit à Hébron. Le Gouvernorat de Gaza : 13%. Le Gouvernorat de Jérusalem vient en 3ème avec 10,5 %. D'un autre côté, le Gouvernorat de Jéricho et Al-Aghwar a le taux le plus bas de population à la fin de 2006 avec 1.1%.

Age de la population palestinienne :

Selon les estimations les plus récentes, 45,7% de la population dans les Territoires palestiniens a moins de 15 ans ; 43,9% en Cisjordanie et 48,8% dans la Bande de Gaza. Le pourcentage de Palestiniens de plus de 65 ans est de 3% ; ce chiffre atteint 3,3% en Cisjordanie et 2,6% dans la Bande de Gaza.

Ratio de dépendance (*) :

Les statistiques indiquent que le ratio de dépendance dans les Territoires palestiniens a chuté de 101,3 en 1997 à 94,2 en 2006 : il a décliné de 94,7 en 1997 à 88,5 en 2006 en Cisjordanie et de 114,5 en 1997 à 104,7 en 2006 dans la Bande de Gaza.

Taux de naissance :

Il a décliné de 42,7 naissances pour 1000 habitants en 1997 à 36,7 en 2006.

Taux de décès :

Il a décliné de 4,9 décès pour 1000 habitants en 1997 à 3,9 en 2006.

Le taux d'augmentation naturelle de la population :

Il est de 3,3% en 2006. Ce taux a atteint 3% en Cisjordanie et 3,8% dans la Bande de Gaza. Le taux de mortalité en déclin et le taux de fertilité en augmentation devraient mener à un taux élevé d'augmentation naturelle de la population. Les politiques sociales et économiques devraient donc tenir compte de cette augmentation.

Taux de fertilité :

Le taux de fertilité total en 2003 était de 4,6 naissances ; 4,1 en Cisjordanie et 5,8 dans la Bande de Gaza, selon une Etude sur la démographie et la santé réalisée en 2004. Dans les Territoires palestiniens, le chiffre moyen de naissance par femme mariée était en 2004 de 4,5 ; 4,3 en Cisjordanie et 4,9 dans la Bande de Gaza.

Espérance de vie :

Le déclin du taux de mortalité dans les Territoires palestiniens conduit à une espérance de vie plus longue, atteignant 71,7 ans pour les hommes et 73,2 ans pour les femmes en 2006. Il y a des différences régionales ; en Cisjordanie, 71,9 ans pour les hommes et 73,6 ans pour les femmes, comparés à 71,4 ans pour les hommes et 72,5 ans pour les femmes dans la Bande de Gaza.

Indicateurs socio-économiques à la fin de 2006

L'économie palestinienne a été affectée par deux facteurs principaux durant l'année 2006.

- D'abord la détérioration continue de la situation sociale et économique due aux mesures israéliennes dans les Territoires palestinien après l'émergence de la Deuxième Intifada, en septembre 2000.

- Le deuxième facteur est le changement de politique de la part des donateurs après les élections législatives du 25 janvier 2006 et la formation du nouveau gouvernement.

Au début du deuxième trimestre 2006, trois mesures principales ont affecté l'économie palestinienne :

1. l'arrêt du transfert du revenu des taxes qu'Israël collecte au nom de l'Autorité Nationale Palestinienne, ce qui représente 60% de ses revenus,

2. le déclin des soutiens budgétaires financiers fournis par des donateurs, estimés à 13 millions de US$ par mois,

3. l'impossibilité de transférer au gouvernement palestinien l'aide financière venant des pays arabes.

Ci-dessous les principaux changements de la situation socio-économique dans les Territoires palestiniens en 2006.

Indicateurs macroéconomiques :

1. La diminution des revenus totaux du gouvernement a été évaluée à 71% en 2006 par rapport à 2005.

2. La diminution des dépenses totales du gouvernement en 2006 est de 36% comparé à 2005.

3. Le déclin du PIB pendant les 3 premiers trimestres de 2006 comparé à la même période en 2005 est estimé à 3,6%, et la diminution dans le dernier trimestre de 2006 est de 15,3% par rapport à 2005.

4. Les prix ont augmenté en 2006. L'indice des prix a augmenté de 1% au cours du 1er trimestre de 2006 comparé au 4ème trimestre de 2005. Il a également augmenté de 0,7% pendant le 2ème trimestre par rapport au 1er, et augmenté du même pourcentage pendant le 3ème trimestre par rapport au 2ème.

5. Le secteur touristique a connu une amélioration au cours des 2 premiers trimestres 2006, où le nombre d'hôtes dans les hôtels a augmenté de 2,3% au cours du 1er trimestre par rapport au dernier trimestre 2005 et augmenté de 29,9% au cours du 2ème trimestre 206. Le nombre de nuits a aussi augmenté de 10,1% et 21,9% au cours des 1er et 2ème trimestre de cette année, mais au cours du 3ème trimestre, les chiffres du secteur touristique ont diminué par rapport au 2ème trimestre de l'année (pourcentage de diminution du nombre d'hôtes de 27,2% et 30,4% pour le nombre de nuits dans les hôtels). Il a également diminué par rapport au même trimestre de l'année précédente (pourcentage de diminution du nombre d'hôtes de 5,5% et de et 9,2% pour le nombre de nuits dans les hôtels).

6. Le taux de chômage a augmenté au cours du 3ème trimestre 2006 pour atteindre 24,2%, soit une augmentation de 5,7% par rapport au 2ème trimestre 2006. Ce taux est plus élevé de 6,7% que celui du 3ème trimestre 2005. Le dramatique taux de chômage en 2006 vient du fait qu'il a rapidement augmenté parmi les jeunes de 20-24 ans, où il atteint 38,7% (32,3% en Cisjordanie et 53,7% dans la Bande de Gaza).

7. La tendance de l'augmentation du taux de chômage s'est faite sur un mode accéléré lorsqu'on compare les 3 premiers trimestres 2006 avec la même période en 2005. En fait, l'augmentation du taux de chômage au 1er trimestre 2006 est de 0,2% par rapport au 1er trimestre 2005 ; elle est de 12,7% au 2ème trimestre 2006 et de 25,2% au 3ème trimestre 2006 par rapport au 3ème trimestre 2005.

Pauvreté :

1. Le nombre total de pauvres dans les Territoires palestiniens à la fin du 2ème trimestre 2006 est de 2,1 millions de personnes, par rapport au 1,3 millions à la fin de 2005.

2. Le coefficient de Gini (**) a augmenté de 73% entre 2005 et mi-2006. En fait, il était de 0,37 en 2005 et a augmenté de 0,64 à la fin du 2ème trimestre 2006.

3. La distribution du revenu en 2006 a été remodelée en faveur des ménages riches aux dépens de la classe moyenne. En fait, la part de revenu des 10% de ménages les plus riches a augmenté de 24% en 2006 (il restait à 30,6% à la fin du 2ème trimestre 2006 par rapport au 25.1% en 2005). D'un autre côté, la part de revenu de la classe moyenne a diminué de 12% et celle des 20% des ménages les plus pauvres n'a pas changé.

Indices de développement :

1. En 2006, l'Indice de développement humain (Humain Development Index - HDI) a diminué de 1%.

2. Gender Development Index (GDI) a décliné de 5% en 2006.

3. Le PIB par personne a diminé de 10%.

Secteurs de la santé et de l'éducation :

1. Selon le Ministre de la Santé, deux hôpitaux ont ouvert en 2006, les deux dans la Bande de Gaza.

2. Le nombre de lits d'hôpitaux a augmenté de 2% en 2006 par rapport à 2005 ; le chiffre 2005 était 3%.

3. Trois centres de soins ont ouvert en 2005 mais aucun en 2006.

4. Le nombre de médecins a augmenté de 6,4% en 2006 (7,2% en 2005). 5. Le nombre d'infirmières a augmenté de 11,8% en 2006 dans les hôpitaux de Cisjordanie (5,3% en 2005)

(*) Le ratio de dépendance démographique rapporte la population en âge d'être à la retraite à la population d'âge actif.

(**)Le coefficient de Gini est une mesure du degré d'inégalité de la distribution des revenus dans une société donnée.

(***) Le Human Development Index (HDI) est un indicateur synthétique qui mesure les accomplissements moyens d'un pays dans trois aspects de base du développement humain: la longévité, la connaissance et le niveau de vie


Nous complétons ces données par celles publiées par PNN ce jour :

Le foyer, un rêve toujours plus inaccessible en Palestine

Maisa Abu Ghazaleh 10.01.07

Le nombre de familles sans abri ne cesse d'augmenter en Palestine, en particulier dans la Bande de Gaza, suite à la démolition de maisons par les Israéliens. Le bureau central palestinien des statistiques a publié cette semaine son rapport annuel concernant les conditions de logement en Palestine.

Les données indiquent qu'en six ans, plus de 30'000 familles se sont retrouvées à la rue.

D'ici les dix prochaines années, on estime que 401,867 familles auront besoin de construire un nouveau logement. La capacité de construction ne pourra cependant offrir une maison qu'à 117,909 d'entre elles.

Le rapport indique également que 55.6% des familles vivent actuellement dans des maisons et 40,8% dans des appartements, des chiffres qui contrastent avec ceux de l'an 2000 où le pourcentage de familles vivant dans des maisons était bien plus élevé.

En 2006, 81.5% des familles vivaient dans des logements appartenant à un membre de leur famille et 11.5% d'entre elles louaient leur habitat contre respectivement 85.6% et 8.5% en 2000. Le prix de la location d'un logement entre 2000 et 2003 était d'environ 85 dinars jordaniens tandis qu'il approchait les 120 dinars en 2006. La densité d'habitation des logements est de 1.8 personnes par pièce.

Le rapport du bureau central palestinien des statistiques indique clairement que le logement, autrefois un bien commun, se transforme en rêve inaccessible pour la majorité des familles en Palestine.

http://french.pnn.ps/index.php?opti...

Post-Scriptum :

Source : Bureau central palestinien des Statistiques

Traduction : MR pour ISM