Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Desmond Tutu dénonce un crime contre l'humanité à Gaza

- GAZA , 29 mai 2008 (AFP) -

Le prix Nobel de la paix sud-africain Desmond Tutu a déploré jeudi "le silence et la complicité" de la communauté internationale face à la situation à Gaza, une attitude qui fait "honte".

"Mon message à la communauté internationale est que notre silence et notre complicité, particulièrement sur la situation à Gaza, nous fait honte à tous", a affirmé l'archevêque anglican lors d'une conférence de presse à Gaza à l'issue d'une visite de trois jours à la tête d'une mission du Conseil de l'ONU pour les droits de l'Homme.

"Gaza a besoin de plus d'engagement du monde, particulièrement de ceux qui font la paix", a-t-il ajouté, en décrivant "une situation abominable" à Gaza, bouclé par Israël depuis près d'un an.

La mission conduite par Mgr Tutu est venue dans la bande de Gaza pour préparer un rapport sur la mort de 19 civils palestiniens dans un bombardement israélien en novembre 2006.

L'avocate et universitaire britannique Christine Chinkin, qui fait partie de la mission, a estimé de son côté qu'Israël pourrait être tenu pour responsable d'un "crime de guerre" pour ce drame et "peut-être de crime contre l'humanité" en imposant une "punition collective" aux habitants de Gaza.

"Ce que nous avons vu révèle de nombreuses preuves concernant au moins la possibilité d'un crime de guerre. Cela nécessite plus d'enquête mais je dirais certainement que le concept de punition collective dans une situation d'occupation constitue une notion de crime de guerre et peut-être de crime contre l'humanité", a-t-elle dit.

La mission de l'ONU est arrivée mardi dans la bande de Gaza par le terminal de Rafah, à la frontière entre le territoire palestinien et l'Egypte, exceptionnellement ouvert pour eux.

Israël refuse depuis un an et demi aux membres de la mission un visa d'entrée, arguant que cette instance de l'ONU, basée à Genève, lui est idéologiquement hostile.

mel/ezz/vl

AFP 291220 MAI 08