Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Destruction de l'Etat d'Israël?

Par Rim Al Khatib

C'est l'argument clef utilisé par les sionistes et leurs amis dans le monde pour mobiliser l'opinion internationale contre le peuple palestinien, qui vient d'élire une majorité du mouvement Hamas au conseil législatif palestinien.

C'est l'argument clef utilisé par les puissances occidentales mais aussi tous leurs alliés pour faire pression sur le peuple palestinien, par le biais du mouvement Hamas et des mouvements de la résistance, afin d'être admis au sein des peuples "civilisés" de la planète. C'est l'argument clef avancé par des journalistes et chercheurs, occidentaux ou même arabes et musulmans, quand ils justifient l'attitude américaine, européenne et surtout israélienne, envers le peuple palestinien.

C'est aussi l'argument avancé par certaines organisations de la solidarité pour justifier leur refus de s'engager plus loin dans l'explication et l'histoire, dans la compréhension et l'action, dans le soutien aux revendications légitimes et aux droits inaliénables du peuple palestinien.

Mais posons-nous la question : qui a détruit quoi ?

En ce mois de janvier 2006, comme en janvier 2000, comme en janvier 1968 comme en janvier 1948, qui a détruit quoi ? C'est la Palestine qui est en cours de destruction, et c'est le peuple palestinien qui est expulsé, asphyxié, démantelé, emprisonné, parqué dans des bantoustans, tué...

La Palestine, la terre légitime de ce peuple, a été détruite pour construire un Etat raciste et colonial qui se nomme Israël.

La terre palestinienne a été ravagée par des colons, qui s'installent depuis le début du siècle dernier, pour mettre en place un projet de destruction systématique du pays. Ces colons et leurs bandes terroristes, fondant en 1948 l'Etat d'Israël, ont systématiquement détruit la Palestine depuis cette date, avec la bénédiction et le soutien actif et engagé de la communauté internationale, quand communauté internationale veut dire les grandes puissances, les petites puissances, les forces démocratiques et libérales et fascistes dans les pays démocratiques et libéraux et fascistes.

La Palestine a été ravagée par des colons qui n'ont cessé depuis leur arrivée sur cette terre de détruire les villages palestiniens résistants ou non à leur entreprise de colonisation (531 villages détruits entre 48 et 67), de tuer la terre en la rendant inculte pour justifier son expropriation par l'Etat, de démolir les maisons et les quartiers palestiniens dans les villes (Bisan et Safad entièrement détruites et complètement judaïsées et d'autres devenues "mixtes" après l'expulsion d'une grande partie de sa population), destructions des cimetières, des églises, des mosquées et lieux saints palestiniens sur tout le territoire palestinien.

Qui détruit ? Pas un village, pas un bourg, pas une ville ou un camp n'a échappé aux destructions, pas un champ de culture n'a échappé aux arrachages d'arbres, aux incendies de cultures, à l'expropriation d'une partie de ses terres pour les besoins de l'armée ou de la colonisation, de gauche ou de droite.

La liste serait trop longue, pour reprendre les actes systématiques de destruction de la Palestine menés par Israël.

Malgré tout cela, le peuple palestinien a résisté et résiste encore. C'est sa résistance qui est jugée comme étant une volonté de "destruction de l'Etat d'Israël".

Le jour où les Palestiniens accepteraient d'être déportés sans broncher, au-delà des "frontières" de l'Etat d'Israël, le jour où ils cesseraient de réclamer leur retour à leur pays et à leurs propriétés volées, le jour où ils cesseraient de réclamer tout simplement leurs droits en tant que peuple, de vivre libres et souverains dans leur pays, ce jour-là, ils ne menaceront plus de destruction l'Etat d'Israël, et pourront dormir en paix les Sharon, les Pérès, les Hollande, les Sarkozy, les Bush et les Blair, pour ne citer que cette brochette d'hommes représentatifs de la société démocratique occidentale.

Rim al-Khatib

Rubriques: