Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Enfin des bonnes nouvelles du Convoi «Espoir pour Gaza»

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas.

Hier, nous avons bien cru que nous allions tous être expulsés du pays quand l'hôtel où nous nous trouvons à Port Saïd a été cerné par la police et puis rien.

Le réconfort est venu des militants de solidarité. Quand nos amis européens ont appris nos déboires avec les autorités égyptiennes, ils ont pris leur billet d'avion et sont venus nous rejoindre à Port Saïd. Donc maintenant, nous sommes environ 150 militants européens.

Etant donné notre grand nombre, ce matin, nous avons créé des groupes par pays : l'Italie, la France, la Grande-Bretagne, la Hollande, etc… C'est drôle de recréer l'Europe dans un hôtel de Port Saïd.

Cet après-midi, lors du briefing, nous avons appris que les autorités égyptiennes acceptaient le débarquement de notre convoi « un Espoir pour Gaza » à Alexandrie et non à Port Saïd, comme on nous l'avait fait croire. On peut juste en déduire qu'ils nous ont éloignés d'Alexandrie pour que nous n'ayons pas de contacts avec les militants égyptiens. C'était certainement cela leur excuse de « raisons de sécurité ».

Pour l'instant, nous sommes toujours à l'hôtel, cernés par la police. Le convoi devrait nous rejoindre demain et, en théorie, et si les Egyptiens ne changent pas d'avis, notre convoi composé de 12 ambulances, 40 camions et 150 camions devrait partir pour Gaza samedi. Et nous avons aussi, en principe, l'autorisation d'entrer dans Gaza. Nous verrons bien.

Cette longue attente est enfin récompensée et nous allons pouvoir enfin apporter l'aide humanitaire tellement attendue par les Palestiniens de Gaza. Ce n'est pas beaucoup mais nous allons ainsi montrer que nous, les gens ordinaires, ne les oublions pas.

J'espère aussi que la frontière sera ouverte pour les 9 médecins d'une mission humanitaire en grève de la faim devant le passage de Rafah à qui les autorités égyptiennes refusent l'entrée depuis le 4 mai dernier.

Nous devrions rester deux ou trois jours dans Gaza et ensuite je reviendrai à Rafah/Al Arish pour participer au sit-in car l'objectif n'est pas de briser le siège momentanément et repartir la conscience tranquille.

Non, l'objectif est d'ouvrir la frontière de Gaza de façon permanente afin de rendre aux Palestiniens leur liberté et leurs droits humains de base.

Lors du briefing, nous avons aussi appris que les autorités égyptiennes avaient décidé d'ouvrir la frontière de Rafah, deux jours par mois mais cela n'est pas suffisant !

De plus, ce n'est pas parce la frontière est ouverte que tous les Palestiniens sont autorisés à sortir. Le week-end dernier, lorsque les autorités égyptiennes ont ouvert la frontière pendant 2 jours, elles ont permis à 1519 personnes de sortir de Gaza mais elles en ont refoulées 569. 815 Palestiniens ont pu entrer dans Gaza.

Je vous donnerai des nouvelles très bientôt et j'espère cette fois-ci avec des photos.

Pour participer au sit-in à la frontière de Rafah, contactez-nous à cette adresse: Intmorb@Googlemail.com

Voici aussi quelques images tournées par nos amis italiens pendant notre attente forcée dans un hôtel de Port Said. (Italian spoken - en Italien - Italiano) http://www.youtube.com/watch?v=Ehbo...

- - In Solidarity from all International Movement to Open Rafah Border http://www.facebook.com/group.php?g...