Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

"Esplanade Ben Gourion"

 les Parisiens réagissent (Vidéo)

Halte à la collaboration de Paris avec le terrorisme d'Etat israélien

Alors que la protestation populaire s'étend, dans le monde entier, pour dénoncer les crimes du gouvernement et de l'armée d'Israël contre le peuple palestinien, la mairie de Paris s'apprête au contraire à donner un nouveau gage de sa collaboration avec les assassins.

Dernière provocation en date, l'annonce de l'inauguration d'une « Esplanade David Ben Gourion » sur les quais de la Seine, à proximité de la Tour Eiffel, en présence du Président israélien Shimon Peres.

L'hommage, honteusement proposé par Bertrand Delanoë et le PS, (voté par l'ensemble des Conseillers de Paris de l'UMP au Parti Communiste), a la prétention d'honorer un personnage désormais « entré dans l'Histoire ».

Quelle histoire ? Celle d'un homme qui a certes fondé Israël en 1948, mais au détriment des habitants de la Palestine, qu'il a chassés de leurs terres, expulsant plus de 700 000 Palestiniens, faisant raser 500 de leurs villages, et qui a montré la voie à ses successeurs. De Ben Gourion à Sharon, en passant par Peres, Netanyahou, et le ministre fasciste Avigdor Lieberman, ils poursuivent exactement sa politique de nettoyage ethnique, de génocide à petit feu du peuple palestinien.

Shimon Peres, que le Maire de Paris s'apprête à accueillir le 13 avril prochain, a personnellement ordonné le massacre de 102 civils libanais, hommes, femmes et enfants, dans le village de Cana en 1996.

Mais cela ne gêne pas la Mairie de Paris, bien au contraire, et elle n'en n'est pas à sa première mesure de promotion de l'occupant israélien : installation de portraits géants de soldats de l'occupation israélienne dans le Parc Itzhak Rabin à Bercy, inauguration d'une plaque en l'honneur de Théodore Herzl, le fondateur du mouvement sioniste, désignation du soldat israélien Gilad Shalit comme citoyen d'honneur de la Ville de Paris, (sans un mot pour les 11.000 Palestiniens retenus en otages dans les prisons israéliennes), aide apportée à Tel Aviv pour célébrer le centenaire de la ville... et autres subventions, festivals, et réceptions en tous genres pour relooker l'image d'un pays qui, à 4 000 kilomètres d'ici, ne fait que massacrer, comme on l'a vu à Gaza l'an dernier.

Nous vous appelons à protester contre cette collaboration, qui se fait en notre nom et avec nos impôts, et encourage les persécutions dont est victime le peuple palestinien. Interpellez vos élus et le maire de Paris : bertrand.delanoe@paris.fr

Quelques citations de David Ben Gourion :

"Si j'étais un leader Arabe, je ne signerais jamais un accord avec Israël. C'est normal ; nous avons pris leur pays. Il est vrai que Dieu nous l'a promise, mais comment cela pourrait-il les concerner ? Notre dieu n'est pas le leur".

"Nous devons tout faire pour nous assurer que les Palestiniens ne reviendront jamais." "Les vieux mourront et les jeunes oublieront."

"Si je savais qu'il était possible de sauver tous les enfants d'Allemagne en les emmenant en Angleterre, et seulement la moitié en les transférant sur la terre d'Israël, je choisirais la dernière solution parce que, devant nous, il n'y a pas que le nombre de ces enfants mais le devenir historique du peuple d'Israël."