Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Formation d'un comité de résistance à la normalisation

Muhsin Al-Ifrangi

Au cours d'un congrès fondateur tenu au centre culturel Shawa (le 8 mai) en présence d'un nombre importants de responsables politiques, d'intellectuels et d'académiciens, des personnalités nationales et islamiques, en Palestine et en exil, ont annoncé la formation d'un comité national pour résister à la normalisation.

Le comité a appelé dans son communiqué fondateur à maîtriser les relations sous toutes ses formes avec Israël et à ne pas permettre l'adoption de projets de normalisation à travers une référence nationale gouvernant ces relations.

Le comité est national, bénévole, pacifique et indépendant, il est ouvert à tous ceux qui adhèrent à ses principes. Le communiqué lu par Daoud Shihab s'adresse aux Etats arabes leur montrant la nécessité de boycotter les projets israéliens de normalisation, projets qu'il a appelés "feuille de la normalisation", affirmant que la normalisation gratuite et immédiate transformera le retrait israélien d'un but possible en un but impossible".

Le comité a annoncé dans son communiqué le refus de la domination idéologique, politique et culturelle, insistant en même temps sur l'importance de la réforme dans les sociétés arabes et islamiques sur la base de la justice et de la démocratie.

Parmi les fondateurs connus, on note dr. Haydar Abdel Shafi, Shafiq el-Hout, Abdallah Hourani, Abdel Sattar Qassem et autres représentants de partis et des députés.

Briser les cercles de l'isolement

De son côté, Jamil Majdalawi, un des dirigeants du FPLP, a demandé de revenir à l'idée de boycott de la normalisation en vue d'isoler Israël dans tous les domaines et les lieux. Il a mis en garde contre le danger représenté par les déclarations du ministre des affaires civiles, Mohamad Dahlan, relatives à la planification de projets communs avec Israël à l'aide d'investisseurs palestiniens et israéliens, sous la supervision américaine, affirmant que ces projets servent les intérêts d'Israël. Il a critiqué "la course de plusieurs responsables de l'Autorité Palestinienne" à briser les cercles de l'isolement d'Israël dans le but de transformer le peuple en consommateurs de la culture de la normalisation et en marchands de ses projets, affirmant que celui qui profite le plus de tout ce qui arrive est l'occupation.

Les bases et les buts

Hassan Abdu, membre du comité préparatoire du congrès, a présenté les bases, les buts et les moyens du comité pour réaliser ses buts. Il a dit : "Notre principale tâche est de faire face aux projets de normalisation israélienne voulant passer par-dessus les droits palestiniens, dans le but de conserver notre identité et notre cause". Il a affirmé que le comité exprime de manière pacifique et civilisée son refus des projets de normalisation visant à saper les droits palestiniens constants, tout en mettant en garde contre les plans proposés par Silvan Shalom, le ministre des affaires étrangères de l'occupant, aux Etats arabes. Il a ajouté : "Israël diffuse actuellement une "feuille de normalisation" qui a été exposée à plusieurs pays arabes, certains ont commencé à agir en fonction de cette feuille, sous les pressions américaines de plus en plus fortes sur les régimes arabes". Il a précisé que le comité national forme un cadre rassemblant tous les efforts de tous les adversaires de la normalisation avec l'occupation, dans toutes ses formes, qu'elle soit culturelle, politique, économique, pour imposer un état de siège et d'isolement d'Israël, et d'ajouter : le comité vise à vulgariser les concepts et la culture de la résistance à la normalisation, en Palestine et ailleurs, à travers la liaison avec les peuples arabes et musulmans".

Un courant populaire arabe....

Le comité national qui regroupe dans son conseil constitutif plusieurs personnalités palestiniennes connues dans l'exil souhaite trouver un large courant populaire refusant la normalisation avec Israël et résistant à ses plans. Abdou a affirmé le souci du comité à trouver un large courant populaire adversaire de la normalisation avec Israël et résistant à ses plans d'expansion, pour parvenir à former un corps arabe unifié contre le courant de la normalisation, grâce à la coordination commune et l'entraide de tous les comités semblables déjà formés dans certains pays arabes, comme l'Egypte et la Jordanie.

Le comité ne prend pas la forme d'un parti précis, il agit dans le cadre national et rassemble toutes les formations palestiniennes, qu'elles soient islamiques, laïques ou chrétiennes.

Le comité a l'intention de réaliser ses buts par différents moyens, comme l'organisation de manifestations pacifiques, des activités populaires, des réunions éducatives mais aussi la publication de documents spécialisés. Il a pour priorité la création d'un centre d'observatoire de toutes les situations de normalisation dans les mondes arabe et musulman afin de les connaître, les dénoncer et aussi la mise en place d'un site électronique pour établir des relations avec le monde extérieur. Le comité a émis un communiqué dénonçant la visite de Silvan Shalom en Mauritanie tout en félicitant le peuple mauritanien pour son opposition à l'attitude de son gouvernement "irresponsable".

 

Rubriques: