Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Gaza : la procédure devant la Cour Pénale Internationale - synthèse au 1er juin 2009

Par Gilles Devers

Voici quelques nouvelles, avec une note sur la procédure en format PDF

Et cette phrase du procureur Ocampo, dans le Courrier de l'Atlas » de juin.

« Comment peut-on exclure la Palestine de la juridiction de la CPI (parce qu'elle n'est pas strictement un Etat), alors que personne d'autre ne peut intervenir en sa faveur? »

Gaza 27 décembre 2008 - 18 janvier 2009 : Des faits d'une gravité exceptionnelle

- 1. Le principe a été de répondre en fonction de la gravité des faits. C'est la base de toute procédure : d'abord, les faits. Ceux qui côtoient le procès pénal le savent : la première difficulté est de voir le crime, c'est-à-dire d'amener un esprit raisonné à entrer dans la mécanique de la pensée criminelle.
- 2. Dès les premiers jours de l'agression, si on ne savait que peu de choses au sens procédural, c'est-à-dire à propos des circonstances exactes et de l'imputation à des personnes physiques, on en savait suffisamment pour dire qu'il s'agissait de faits d'une extrême gravité.

gilles.devers@wanadoo.fr