Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Israël applique le décret militaire 1650 pour déporter la population Palestinienne

Ahmad Sabbah a été déporté vers Gaza mercredi 21 avril après sa libération d'une prison israélienne.

« Je me considère comme le premier détenu déporté à Gaza, et que je resterai sous cette tente au terminal d'Erez jusqu'à ce que je sois autorisé à rejoindre ma femme et ma famille à Tulkarem » a déclaré Sabbah jeudi.

Ahmad Sabah, un prisonnier palestinien de Cisjordanie ayant été libéré de prison de Ketziot, après avoir purgé sa peine, a été mis dans un bus à destination de Gaza alors que son épouse, son fils et l'ensemble de sa famille l'attendaient depuis le matin au point de contrôle Tarqumiya en Cisjordanie. L'armée d'occupation Israelienne lui interdit de regagner son foyer en Cisjordanie

Ahmad Sabah, 39 ans, est né en Jordanie dans une famille de réfugiés du village de « Um une Chouf » près de Haïfa. En 1994, il rejoint la résistance dans la bande de Gaza et se fait faire sa carte d'identité palestinienne avec une adresse de Gaza. Environ un an plus tard il déménage en Cisjordanie, où il s'installe avec sa famille. En 2001, il est arrêté par les forces d'occupation israélienne et est jugé coupable d'appartenance à une troupe du Fatah.

Au cours des cinq premières années de prison de Sabah, sa famille n'a pas été autorisée à lui rendre visite. Ensuite sa femme, Hanane et son jeune fils Yazan ont été autorisés à lui rendre visite une fois tous les six mois. La dernière fois qu'ils se sont vus fut en Octobre 2009.

Depuis 1996, et en flagrante violation des Accords d'Oslo, Israël interdit de changer l'adresse de la carte d'identité des palestiniens ayant quitté la bande de Gaza pour la Cisjordanie et depuis fin 2000, Israël a classifier ces personnes comme étant des « étrangers illégaux » en Cisjordanie.

Délégation Générale de Palestine en France