Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Israël confronté à BDS

Le gouvernement israélien a tenu le lundi une conférence internationale avec la participation de centaines de personnalités juridiques du monde entier, pour discuter des moyens de lutter contre le mouvement mondial de boycott d'Israël, connu sous le nom (BDS).
 
Le canal sept de la télévision hébreu a déclaré que la conférence organisée par le ministère des Affaires stratégiques en collaboration avec l'Association du Barreau et l'Institut judiciaire international, cherche à adopter de nouvelles lois et la législation contre le mouvement de boycott et des activités dans le monde entier, et aura pour but de formuler une stratégie juridique et la mise en place d'un réseau international cohérent pour résoudre le conflit contre le boycott et l'incitation, à travers les moyens légaux existants.
La ministre de la Justice,  présidente de la soi-disant Cour suprême et le conseiller juridique du gouvernement ont assisté à la conférence.
 
Pour sa part, le journal hébreu « Yisrael Hume » a rapporté d'un membre du Conseil de la gestion de la communauté juive en France, l'avocat Pascal Markovic, en disant: "Il est trop tôt pour dire qu'Israël va gagner la bataille contre le BDS (...), cela est une guerre stratégique et politique qui doit être combattue comme toute guerre militaire".
 
Le  mouvement mondial de boycott d'Israël qui a été lancé en 2005, est la mobilité la plus répandue dans le monde entier en ce qui concerne l'appel au boycott et de désinvestissement d'Israël et pour l'imposition de sanctions contre lui, ainsi de l'obliger à respecter le droit international et les principes fondamentaux des droits de l'homme, qui garantissent aux Palestiniens leur droit à l'autodétermination, et permettre le retour des réfugiés, selon le texte de la déclaration du mouvement, établie en 2005.
 
Le BDS a causé de lourdes pertes économiques pour l'occupation, suite à la résiliation des contrats d'une valeur de 23 milliards de dollars, et la baisse de la valeur des exportations à environ 2,9 milliards de dollars, en prévision d'une perte entre 28 et 56 milliards de dollars du produit national israélien, comme ce qu'a été annoncé par son Coordonnateur général en Palestine Mahmoud Nawaje'ih.

Rubriques: