Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Israël poursuit la destruction des récoltes arabes dans le Naqab

Communiqué d'Ittijah (Union des associations civiles arabes)

Communiqué d'Ittijah (Union des associations civiles arabes) (ayant le statut consultatif au sein des Nations-Unies)

Israël poursuit la destruction des récoltes arabes dans le Naqab Chaque dollar ou euro pour soutenir le plan de développement du Naqab et de Galilée est un soutien au racisme, à la colonisation et à l'épuration ethnique Arrestation de Hussayn Rafay'a, président du conseil régional des villages non-reconnus du Naqab

Les forces israéliennes, 500 hommes des appareils de la sécurité ont envahi ce dimanche 17 avril, à 5 heures du matin, le village Sa'wa, dans le Naqab. Elles ont encerclé la région et empêché toute personne d'y entrer ou d'en sortir, afin de permettre à plusieurs bulldozers de détruire et d'arracher 1500 dunums de terres cultivées de blé, dans le but de détruire toute la saison de la récolte, à la veille de la récolte qui doit commencer dans deux semaines dans le Naqab, au sud du pays. Avec ce nouvel acte de destruction, la superficie totale des terres détruites et dont la production a été arrachée est d'environ 12.000 dunums sur les 16.000 dunums qui appartiennent aux villages non-reconnus. Il est nécessaire de rappeler que les forces de la sécurité ont mené ce crime sans autorisation du tribunal, et lorsque le président du conseil régional des villages non-reconnus, Hussayn Rafay'a, et le député Talab Sane' ainsi que les villageois se sont opposés à ces destructions, le responsable de l'unité a insisté sur le fait qu'il menait son acte sans ordre du tribunal. La population a accouru devant les bulldozers pour essayer de les stopper, mais une force para-militaire a attaqué Hussayn Rafay'a et l'a arrêté après l'avoir attaché, par les pieds et les mains, avant de l'emmener à un centre de détention situé près de la ville de Beer Saba', et a poursuivi les villageois dans les montagnes et la région pour procéder à des arrestations massives, mais elle a échoué. Cette unité para-militaire a également empêché les élèves de se rendre à l'école, en empêchant les bus de s'approcher des lieux, en contrevenant de façon évidente à la loi de l'enseignement obligatoire. Cette opération a été menée à la veille de la saison de la récolte, montrant la volonté de vengeance et de déracinement de la population arabe, faisant partie de la politique d'épuration ethnique menée dans la région du Naqab, de destruction et de domination des terres pour les judaïser. Cette opération a également été menée dans le cadre du tumulte politique israélien autour du projet de désengagement unilatéral de la bande de Gaza, qui est utilisé pour justifier la politique d'épuration éthnique contre la présence arabe dans le Naqab. Cette agression a également été menée après la rencontre Sharon-Bush, au Texas, où des garanties ont été obtenues pour soutenir le projet de développement du Naqab et de la Galilée, qui même s'il est dénommé "développement", le contenu reste raciste colonial, car le terme de développement dans la politique israélienne signifie la judaïsation et l'application de la politique démographique ethnique.

L'Union des associations civiles arabes (Ittijah) met en garde contre les conséquences du plan de désengagement de la bande de Gaza sur la présence arabe palestinienne dans le Naqab et en Galilée, qui signifient la "légitimation" et la justification de la politique de déracinement raciste et l'épuration ethnique progressive. L'opinion générale israélienne serait plus apte à accepter tout crime commis par l'Etat contre les Palestiniens dans le Naqab, et c'est l'occasion qu'attend l'Etat et ses appareils, ainsi que les organisations nationalistes et sionistes pour s'accaparer des terres arabes restantes du Naqab. L'Union des associations civiles arabes (Ittijah) affirme que tout soutien en provenance du monde entier, tout dollar ou tout euro finançant le plan de désengagement unilatéral israélien et le plan de développement du Naqab et de la Galilée (qui en fait partie) constituent un soutien et un financement de la politique raciste et colonisatrice et de l'épuration ethnique israélienne contre la présence arabe du Naqab, la présence des habitants originaires de ce pays. Ittijah affirme que ces questions et ces crimes d'Etat ne peuvent être traités comme une question israélienne interne, car il s'agit d'une question qui concerne la communauté internationale, les institutions internationales doivent réclamer la protection des Palestiniens en Israël et surtout la protection de la présence arabe dans le Naqab, elles doivent également réclamer des sanctions contre l'Etat d'Israël selon les critères que ces institutions internationales, et notamment celles de l'ONU, appliquent dans le monde entier, et cesser la politique de la duplicité des critères qui ne font que soutenir le système raciste et sanctionner ses victimes.

Haïfa, 17 avril 2005

Ameer Makhoul

Post-Scriptum :

Ameer Makhoul

Director

Ittijah - Union of Arab Community Based Associations

P.O.Box 9577

Haifa 31095

Tel: +972 4 850 7110

Fax: +972 4 850 7241

Mobile: +972 54 4862 171

Website: www.ittijah.org