Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Israël prévoit de doubler le nombre de colons en Cisjordanie

Ha'aretz, 2 mars 2009 et rapport AFP

D'après un rapport publié aujourd'hui (lundi) par le mouvement de gauche Shalom Arshav, le gouvernement projette de construire plus de 73 000 logements en Cisjordanie.

Shalom Arshav estime que si tous ces logements sont construits, cela signifierait que le nombre total de colons ferait plus que doubler et que certaines colonies, dont les deux plus grandes, Ariel et Ma¹aleh Adoumim, verraient leur taille doubler.

D¹après ce rapport, la construction de 15 000 logements est déjà autorisée. 58 000 autres sont en attente.. 5 722 logements planifiés concernent Jérusalem Est, environ 9 000 sont déjà construits

Shalom Arshav affirme qu¹avec le nouveau gouvernement de droite, il existe un réel danger que « l¹expansion des colonies croisse rapidement, avec l¹intention clairement affirmée de rendre impossible toute possibilité d¹une solution à deux Etats. »

Le futur premier ministre Benjamin Netanyahou, du parti de droite Likoud, a exprimé son opposition à cette solution. Il a aussi déclaré que, si un gouvernement Likoud ne construirait pas de colonies, il laisserait en revanche les colonies existantes croître de façon naturelle.

Or, le rapport de Shalom Arshav affirme que 17 000 logements sont planifiés dans le Goush Etzion, près de Bethléem, à construire en dehors de colonies existantes. .

Le rapport établit également que, parmi les logements prévus, 19 000 seraient construits au-delà du tracé de la clôture de séparation de Cisjordanie, y compris à Kiryat Arba et à Ariel.

Le ministère de la construction et du logement a réagi au rapport en disant que « Shalom Arshav faisait beaucoup de bruit pour pas grand-chose. » Selon le ministère, les plans ne donnent qu¹une idée générale de la construction dans les colonies et que les projets réels dépendraient des politiques de logement et de défense.

Le député Yaakov Katz (Union nationale, extrême droite) a accueilli avec satisfaction la nouvelle selon laquelle Israël allait intensifier la construction dans les colonies de Cisjordanie : « Nous allons faire tout ce qui est possible pour que les plans de Yariv (Oppenheimer, secrétaire général de Shalom Arshav) se réalisent. J¹espère qu¹avec l¹aide de Dieu, cela se produira dans les prochaines années et qu¹il n¹y aura plus ici qu¹un seul Etat. »

Le parti Union nationale défend le programme d¹une accélération de la construction dans les colonies dans le cadre d¹un accord de coalition avec Netanyahou, et Katz fait partie des candidats au poste de ministre de la construction et du logement.

Depuis longtemps, l¹expansion des colonies est une source de contentieux entre Israël et la communauté internationale, en particulier avec les Etats-Unis. L¹administration Obama compte faire lourdement pression sur Israël pour qu¹il gèle toute construction dans les colonies.

(1) Rapport complet sur le site de Shalom Arshav (en anglais) :http://www.peacenow.org.il/data/SIP...

Traduction : Gérard

JERUSALEM, 2 mars 2009 (AFP)


- Le ministère de l'Habitat du gouvernement sortant israélien a préparé des plans de colonisation intensive visant à quasiment doubler le nombre de colons en Cisjordanie occupée, selon un rapport publié lundi.

Ces plans de colonisation, qui doivent encore être soumis par le prochain gouvernement de droite, prévoient la construction de 73.000 logements dans les prochaines années, dont 5.700 dans des quartiers de Jérusalem-est annexée.

Au total, les constructions dans les implantations de la Cisjordanie occupée pourraient accueillir au moins 280.000 habitants selon le mouvement anti-colonisation la Paix Maintenant , qui a révélé ces plans.

Le porte-parole du ministère de l'Habitat, Eran Sidis, a souligné qu'il ne s'agissait que de "projets préliminaires" de planification urbaine qui ne deviendraient opérationnels qu'après avoir reçu l'aval d'au "moins cinq instances officielles".

"Ces plans ne concernent que des constructions potentielles. Dans la pratique une toute petite partie de ces projets d'urbanisme est mise en oeuvre" a-t-il ajouté, dans une déclaration à l'AFP.

Il a accusé la Paix Maintenant d'avoir "mélangé des données qui n'ont rien à voir" sans pour autant démentir l'existence de ces projets.

Selon la Paix Maintenant , des constructions de 15.000 logements ont déjà été approuvées dont 9.000 sont en cours de construction.

Les plans prévoient en particulier, selon la Paix Maintenant , la construction d'une nouvelle implantation urbaine dans la région de Bethléem et la construction de 3.000 logements reliant l'implantation de Maalé Adoumim à l'est de Jérusalem à la Ville sainte.

"La réalisation de ces projets rendrait totalement irréalisable la constitution d'un Etat palestinien aux côtés d'Israël", a déclaré à la radio militaire le dirigeant de la Paix Maintenant , Yariv Oppenheimmer.

A l'opposé, le dirigeant du parti de " L'union nationale" (Ihoud Léumi, religieux, 4 sièges sur 120), appelé à participer à la coalition au pouvoir, Yaakov Katz s'est félicité de ses projets.

La révélation de ces plans intervient le jour même où la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton doit arriver en Israël, où elle aura une première prise de contact avec le chef de la droite, Benjamin Netanyahu, désigné pour obtenir l'investiture du Parlement.

Avant de se rendre au Proche-Orient, Mme Clinton avait réaffirmé l'engagement de Washington en faveur de la création d'un Etat palestinien indépendant alors que M. Netanyahu refuse cette option, au moins à ce stade, et n'envisage qu'une autonomie pour les Palestiniens.

Les Etats-Unis sont par ailleurs attachés à La +Feuille de route+, un plan international de paix lancé en 2003 et approuvé par Israël, mais jamais appliqué, qui prévoit la fin des violences israélo-palestiniennes ainsi que le gel de la colonisation.

Près de 300.000 colons israéliens se sont installés en Cisjordanie depuis son occupation en juin 1967.

Quelque 200.000 Israéliens vivent dans un douzaine de quartiers de colonisation à Jérusalem-est.