Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Israël s’attaque à la Hollande et crie au boycott de ses produits

La hollande ordonne d'étiqueter les produits des colonies, Israël fulmine. Le ministère des Affaires étrangères israélien a affirmé hier jeudi avoir reçu des informations officieuses, évoquant des instructions hollandaises officielles recommandant aux importateurs et réseaux de commercialisation locaux de mettre une étiquette sur les produits en provenance des colonies israéliennes, implantées dans le territoire de la Cisjordanie, rapporte le site d’Arabs48, citant les journaux hébreux.
Yediot Aharonot qui a relayé cette information a indiqué que le ministère des Affaires étrangères israélien n’a pas reçu jusque-là un document officiel de la part du gouvernement hollandais. Il n’est pas tout aussi clair si le gouvernement hollandais est derrière cette initiative, ou s’il s’agit d’une initiative des ministères de l’Agriculture et des Finances hollandais.
Prise au sérieux par Israël, cette mesure consiste à étiqueter des produits à l’instar du vin, des denrées alimentaires et les cosmétiques, sans qu’une liste officielle des produits ou des usines ne soit encore rendue publique.
L’étiquetage des produits des colonies vise à permettre aux clients de faire la  distinction entre les denrées produites à l’intérieur de la ligne verte, et celles qui sont fabriquées en dehors de cette ligne, et partant à faciliter le boycott des produits des colonies, pour ceux qui le souhaitent pour des raisons idéologiques.
"Si le but de cette opération était d’étiqueter des produits pour montrer qu’ils ne sont pas issus de la Hollande, le cas échéant, il faut mettre des étiquettes sur tous les produits provenant des différentes régions du monde", a riposté le ministère des Affaires étrangères israélien.
Le ministre de l’Intérieur israélien, Eli Yishai, s’en est pris avec virulence à la Hollande. "Israël va faire face à toute tentative d’imposer le boycott de ses marchandises", a-t-il fulminé, estimant étrange qu’"un Etat qui n’a pas versé tous les dédommagements sur les biens juifs confisqués sur ses terres pendant les années 40 du siècle dernier trouve le temps pour mettre des étiquettes sur les produits juifs".
Si les nouvelles consignes hollandaises se concrétisaient, cela constituerait un autre pas franchi à même de susciter l’inquiétude d’Israël, a fortiori que la Hollande se rallie ainsi à l’Afrique du sud qui a émis des instructions en août dernier pour étiqueter les produits des colonies, sans mentionner qu’ils ont été fabriqués en Israël.
Par ailleurs, l’Union européenne a entamé le mois dernier des tentatives en vue d’activer le boycott des produits qui ont pour origine les colonies implantées dans les territoires de la Cisjordanie et du Golan syrien occupé.
Selon Haaretz, "la démarche hollandaise est relativement surprenante, du fait notamment de ses relations étroites avec Israël". D’après le journal israélien, "les mêmes instructions hollandaises ont cours en Grande Bretagne. Le Danemark a, lui, examiné cette question mais n’a pas encore pris une décision".
"La Hollande est considérée comme l’un des Etats centraux appuyant Israël au sein de l’Union européenne, et tend à mettre Hezbollah sur la liste de l’UE des organisations terroristes. Elle œuvre à aider  Israël au niveau des diverses instances internationales", indique Haaretz qui ajoute que "la démarche hollandaise pourrait inciter plusieurs autres pays de l’Union européenne à prendre des mesures analogues".

D'aprèe Haaretz

Rubriques: