Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Jénine : deux résistants assassinés par les forces sionistes

Assassinats ciblés de combattants palestiniens à Jénine

Ali Samoudi Jénine - 9 août 2006

Les forces de l'occupation ont assasiné ce matin le dirigeant des Saraya al-Quds (branche armée du Jihad islamique) à Jénine, le jeune Muhammad Majid Atiq, 28 ans, du village de Birqin, et Amjad Ahmad Ajami, 20 ans, du village de Atil, un des dirigeants des Saraya, par une roquette sur une maison du camp de Jénine. C'est la première fois que les avions sont utilisés pour cibler des bombardements et exécuter des assassinats en Cisjordanie, depuis près de deux ans.

Trois roquettes ont été tirées, selon le correspondant de Jénine, à 8h40 ce mercredi matin, sur une maison située au centre du camp de Jénine, ce qui a provoqué un incendie et la destruction d'une grande partie de la maison. Les deux jeunes combattants ont été tués. Mahmoud Saadi, responsable du Jihad Islamique dans Jénine, a annoncé que Hussam Saadi, le dirigeant des Saraya en Cisjordanie a échappé ainsi que Walid Ubaydi, qui fut légèrement blessé.

Mahmoud Saadi a rapporté que le groupe visé par le bombardement israélien était en direction de la maison où il comptait se reposer après une nuit ardue où les jeunes avaient combattu pendant des heures les incursions répétées des sionistes dans le camp. Ces incursions étaient accompagnées de fouilles de maisons. A peine Atik et Ajami étaient-ils parvenus à la maison et qu'ils se préparaient à dormir que le bombardement a commencé. D'autres combattants se trouvaient à quelques mètres, comme Jaradat et Ubaydi. Seul Walid a été blessé mais il fut immédiatement emmené par Hussam.

Les habitants du quartier ont expliqué que l'avion survolait la région à très faible latitude. Au début, deux fusées furent lancées, et quelques minutes plus tard, la troisième. Le toit de la maison, située en plein quartier habité, a été démoli. Abu Alaa, qui dormait, s'est retrouvé emporté par la charge de la fusée, étant donné que sa maison était située à proximité de celle qui a été visée. Selon les sources palestiniennes, la forte explosion a provoqué des dégâts importants dans toutes les maisons du quartier. Plusieurs enfants et femmes ont été touchés par les éclats de verre.

Les témoins arrivés à la maison visée, après le bombardement, ont dit qu'un incendie s'est déclaré en plusieurs endroits, et les corps des victimes ont été retrouvés calcinés à l'intérieur de la maison. Les visages des combattants n'étaient plus reconnaissables, et il a fallu attendre le communiqué des Saraya al-Quds pour déterminer l'identité des martyrs.

L'assassinat de deux combattants a suscité des réactions très vives dans le camp de Jénine, qui ont dénoncé ce lâche acte qui a mis la population du camp en danger. Hussam Jaradat, dirigeant des Saraya al-Quds, a déclaré que les assassinats et les bombardements visant le mouvement du Jihad islamique sont devenus une constante pour les forces de l'occupation, et par conséquent, le mouvement et sa branche armée affirment qu'ils poursuivent leur voie en ripostant à chaque assassinat ou massacre perpétré par les sionistes. Pour Jaradat, ces assassinats montrent l'echec israélien et confirment que le choix de la résistance est juste. Il a promis de poursuivre la lutte et de faire face à l'occupation.

Les appareils de la sécurité israélienne poursuivent le combattant Atiq depuis deux ans, ils affirment qu'il a été un des dirigeants de la branche militaire du Jihad islamique, responsable de la planification et de la préparation des opérations martyres. Il a été activement poursuivi depuis l'opération martyre menée par Samer Hammad, car il fut accusé d'y avoir participé. Quant au combattant Ajami, il fait partie du groupe du martyr Lou'ai Saadi, dirigeant des Saraya, assassiné il y a un an. Israël l'accuse d'avoir planifié et participé à plusieurs opérations martyres. Des sources en hébreu affirment que cet assassinat avait pour but d'arrêter les opérations de la résistance, accusant les deux martyrs de préparer une opération. Il faut remarquer que les opérations de la résistance menées par le Jihad islamique se sont accentuées ces derniers temps.