Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Justice immanente

Par Christian Bouchet

En feuilletant le quotidien suisse Le Temps, je suis tombé sur une information qui n'a pas été sans beaucoup m'amuser et me convaincre de l'existence d'une justice immanente.

En effet, en Israël, des milliers de colons ultra-sionistes viennent d'être ruinés par un promoteur (la société Heftsiba, qui s'était développée grâce à la construction de logements dans les territoires occupés) qui a pris la fuite…

Cette société était jusqu'à ces derniers jours considérée comme le plus solide de toutes les entreprises israéliennes. Créée en 1968 par l'homme d'affaires Mordekhaï Yona, elle s'était en effet développée de manière exponentielle, grâce à des projets bas de gamme dans les villes excentrées d'Israël mais surtout en construisant à tour de bras dans les territoires occupés.

Cette success story s'est arrêtée lorsque la Cour suprême de l'Etat hébreu a donné raison à l'organisation La Paix Maintenant qui exigeait l'arrêt de plusieurs chantiers ouverts en Cisjordanie. Des projets lancés sans autorisation et sur des terres volées à des paysans palestiniens.

A la suite du jugement, 450 appartements en cours de construction dans les implantations religieuses de Modiin-Ilit ont donc été laissés en plan. Mille cinq cents autres qui devaient constituer les premiers quartiers de la ville de Matitiyahou-Est sont également restés en l'état.

«Ces lotissements ont été érigés grâce à une combine», a expliqué le secrétaire général de La Paix Maintenant, Yariv Oppenheimer. «En résumé, un Israélien activiste du Likoud achetait les parcelles convoitées grâce à des complices qui se faisaient passer pour les propriétaires du terrain en exhibant des documents trafiqués. Or, nous connaissons les agriculteurs palestiniens qui ont reçu ces terres de leurs ancêtres. Ils ne les ont jamais vendues et n'ont jamais manifesté l'intention de s'en séparer. (…) Cette affaire jette une lumière crue sur ce qui se passe quotidiennement en Cisjordanie malgré les discours apaisants des dirigeants israéliens. Elle est d'autant plus scandaleuse que l'armée, qui a toute autorité sur les Territoires, ainsi que les pouvoirs publics n'ont rien fait pour empêcher Heftsiba de spolier de pauvres gens.»

Peu après la publication de l'arrêt de la Cour suprême, Boaz Yona, le fils du fondateur de Heftsiba, a cherché des investisseurs susceptibles de renflouer son entreprise. Il n'en a pas trouvé. Dans le même temps, il encourageait ses équipes de marketing à vendre de nouveaux appartements en sachant qu'ils ne seraient jamais terminés. L'escroquerie s'est poursuivie jusqu'à ce que la presse israélienne révèle l'affaire le 3 août dernier et que le patron de Heftsiba prenne la fuite à l'étranger. Résultat: quelque 10.000 (dix mille) ménages, tous appartenant à l'aile la plus ultra du sionisme et voulant participer à la colonisation de la Cisjordanie, se retrouvent sur le pavé...

Ce qui précède est très symptomatique de la réalité de « la seule démocratie du Proche-Orient »… On pourrait s'y croire à Chicago-sur-Jourdain, et pendant que l'Agence juive continue sa propagande pour qu'y émigrent le maximum de juifs ou prétendus tels (récemment une tribu « juive » du Sud-Est de l'Inde !), les élites dirigeantes se remplissent les poches en escroquant ceux qu'ils font venir ou en détournant les fonds publics, ce qui a amené, il n'y a pas si longtemps, Yaron Zelikha, le trésorier général de l'Etat hébreu, a déclarer : «Israël se trouve en 34e place sur la liste des pays les plus corrompus du monde. Pourtant, la vérité est encore bien plus grave que cela» avant de dénoncer «la gangrène rongeant les institutions de ce pays».

Dans le même temps, Arouts7 nous apprend « Un million d'affamés israéliens souffrent en silence ». Selon cette agence de presse israélienne « environ un million de personnes en Israël vivent sous le seuil de pauvreté. (…) Environ 200.000 familles n'ont pas de pain pour nourrir leurs enfants, des pères et des mères prient chaque nuit d'avoir le lendemain de quoi rassasier ces derniers. »

Tout arbre se juge à ses fruits, ceux du sionisme sont éloquents….

 Source: http://www.voxnr.com/cc/a_la_une/EE...

Rubriques: