Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

L’ancien président sud-africain, F. W. de Klerk, compare l’apartheid d’Israël à celui de l’Afrique du Sud

F. W. de Klerk : « En ce qui nous concerne, nous avons échoué ».

Tiré d’un long extrait de l’interview de De Klerk le 29 décembre dernier sur la BBC Radio 4 :

« Ce que j’ai soutenu quand j’étais jeune politicien est exactement ce que le monde entier soutient aujourd’hui pour Israël et la Palestine, à savoir que des États-nations séparés seront la solution. Dans notre cas, nous avons échoué. Il y a eu trois principales raisons à cela. Nous avons échoué parce que les Blancs voulaient trop de terres pour eux. Nous avons échoué parce que la majorité des Noirs disaient que ce n’était pas de cette façon qu’ils voulaient leurs droits politiques. Et nous avons échoué parce que nous étions devenus économiquement totalement intégrés. Nous étions devenus une omelette économique et vous n’arriverez jamais dans une omelette à séparer le jaune et le blanc de l’œuf. Et nous avons réalisé au début des années quatre-vingt que nous nous trouvions dans un environnement devenu moralement injustifié. »

Mondoweiss, dans un article d’Adam Horowitz, traite aussi de cette question. Les commentaires sont éloquents. Un commentateur observe notamment : « Alors, aujourd’hui ce sont les DEUX côtés dans le combat sur l’apartheid sud-africain qui appellent un chat un chat en Palestine ».

Effectivement. L’archevêque Desmond Tutu, il y a près de dix ans de cela :

« L’archevêque sud-africain Desmond Tutu a accusé Israël de pratiquer l’apartheid dans sa politique envers les Palestiniens.

Le Prix Nobel de la paix a déclaré qu’il avait été "profondément bouleversé" par une visite en Terre sainte, ajoutant, "cela m’a rappelé tellement ce qui nous est arrivé, à nous les Noirs, en Afrique du sud." »

Ainsi donc, maintenant, ce sont les deux, l’oppresseur (qui fut l’allié longtemps d’Israël) qui appliquait l’apartheid et l’opprimé d’autrefois, qui se rejoignent pour condamner la politique israélienne dans la Cisjordanie occupée.

Bantoustans noirs en Afrique du Sud ; bantoustans palestiniens en Cisjordanie occupée.
(cartes sur Mondoweiss - Philip Munger)

 

Progressive Alaska http://progressivealaska.blogspot.com/2012/01/former-south-african-president-de-klerk.html

- Traduction : Info-Palestine.net