Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

L’Islande reconnait l’Etat de Palestine

Le parlement islandais a voté une résolution faisant de ce pays le premier en Europe de l’ouest à accepter la Palestine comme un état indépendant.

L’Islande est devenue le premier pays d’Europe de l’Ouest à reconnaître la Palestine comme un Etat indépendant.

Dans une déclaration sur son site web, le parlement islandais a indiqué qu’il a voté, par 38 voix sur 63, en faveur d’une résolution pour la reconnaissance de la Palestine « en tant qu’Etat indépendant et souverain » sur la base des frontières d’avant la guerre de 1967.

« L’Islande est le premier pays d’Europe de l’Ouest à franchir ce pas » a annoncé Ossur Skarphedinsson, ministre des affaires étrangères, à RUV, le service radiophonique national. Il indique que ce vote lui a donné l’autorité de faire une déclaration formelle au nom du gouvernement, mais qu’auparavant, il discutera cette évolution avec d’autres pays nordiques.

La résolution, qui a coïncidé avec la journée annuelle de solidarité avec le peuple palestinien, reconnaît l’Organisation de Libération de la Palestine comme l’autorité légale d’un état palestinien, et elle presse Israël et la Palestine de parvenir à un accord de paix.

Le vote a eu lieu peu après que les Palestiniens aient réussi à être admis à l’UNESCO, l’agence culturelle de l’ONU. L’Islande faisait partie des 11 membres européens de l’Unesco à avoir soutenu cette initiative.

Cependant, l’échec prévisible à obtenir le soutien de neuf des 15 membres du Conseil de sécurité, et la promesse des USA qu’ils voteraient contre toute résolution du conseil approuvant l’admission, menace de bloquer toute évolution vers un statut de membre à part entière de l’ONU.

Dans un message adresssé à l’ONU lundi, le leader palestinien Mahmoud Abbas a réaffirmé la candidature de la Palestine à l’adhésion, disant qu’elle complètera les négociations à condition qu’Israël soit prêt à négocier sur la base des frontières de 1967.

Dans un message lu par Ryiad Mansour, l’observateur palestinien à l’ONU, Abbas indique que la décision de rejoindre l’ONU est « notre droit légitime » fondé sur la résolution de l’ONU de 1947 de partition de la Palestine en deux états.

La députée islandaise Amal Tamimi, qui est née en Palestine, a accueilli le geste de son parlement comme un premier pas. « J’espère que d’autres pays vont faire de même » a-t-elle dit.

Traduit de l’anglais par : http://www.france-palestine.org/article18777.html

Article original : http://bellaciao.org/en/spip.php?article21462