Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

L'accord d'Oslo et sa relation avec l'OLP

Par Arafat Hijazi, Al-Destour

Ceux qui ont essayé de montrer le mouvement Hamas comme ne reconnaissant pas l'OLP et que cette dernière est le représentant légitime et unique du peuple palestinien, ou de montrer le mouvement Hamas comme ne reconnaissant pas la déclaration d'indépendance émis par le conseil national paletinien au 17ème congrès de 1988, tenu à Alger, ceux-là ont distordu la réalité car ils voulaient avant tout acculer Hamas dans l'impasse et à mettre en doute ses positions, tout en sachant que la charte du Hamas et son programme électoral sont en toutes lettres en accord et même issus des constantes nationales palestiniennes.

Si nous revenons aux accords issus d'Oslo ou si nous revenons aux engagements de l'Autorité palestinienne, nous constatons qu'après la signature de l'accord d'Oslo, il ne reste plus rien de l'OLP, tout comme il ne reste rien de la déclaration d'indépendance, la meilleure preuve étant qu'avec l'instauration de l'Autorité palestinienne, tous les engagements envers le peuple palestinien en exil ont été abandonnés, et a eu lieu la tentative d'utiliser l'OLP au service de l'accord signé avec Israël!! Il suffit tout d'abord, d'exposer les documents officiels de l'accord d'Oslo qui a supprimé tout ce qui concerne l'OLP et son rôle national hors des territoires occupés, supprimé sa charte nationale, et entériné son abandon de la patrie, de la souveraineté, de la liberté et de l'indépendance, tout comme le peuple palestinien exilé a été abandonné, ainsi que la souveraineté et la spécificité du peuple palestinien de l'intérieur.

Le rôle de facteur Si nous considérons les premiers accords appelés accord du Caire et accord de Gaza-Ariha, signés au Caire le 9 avril 1993, par le président de l'OLP et le premier ministre israélien, en présence du président américain Clinton et du président égyptien Mubarak, considéré comme faisant partie des accords du processus de paix, cet accord a spécifié trois tâches à l'OLP, la première définie dans l'article 4 qui stipule que l'OLP doit transmettre au gouvernement israélien les noms des membres de l'Autorité palestinienne, et que tout changement dans l'avenir devrait être signalé par le biais de lettres échangées, et tout membre ne peut commencer son activité, selon l'article 4, qu'après l'échange et le paiement de ces missives!! Il est nécessaire que le gouvernement israélien accepte la nomination de ministres palestiniens !! Ce qui confirme que toute question relative à Autorité dépend de l'accord israélien, avant tout, y compris la nomination des ministres. L'OLP n'étant qu'un facteur, pas plus, pour transmettre au gouvernement israélien ce qui se passe au sein de l'Autorité palestinienne, afin que la décision finale soit prise par Israël.

Quant à l'article 6, il accorde à l'OLP un autre rôle, confirmant que l'OLP ne représente plus le peuple palestinien, puisque l'accord stipule que l'OLP mène des négociations et signe des accords avec les gouvernements ou organisations internationales "dans l'intérêt de l'Autorité palestinienne" en vue d'apporter les aides à l'Autorité palestinienne, interdisant à l'Autorité de contacter l'extérieur, y compris les Palestiniens en exil. Et ainsi, l'OLP ne peut plus être le représentant légitime et unique du peuple palestinien.

Suppression de la charte nationale palestinienne Quant à la troisième tâche adoptée par l'accord d'Oslo pour la suppression de l'OLP parmi les constantes palestiniennes, c'est celle qui appelle, dans le chapitre 5 et l'article 9, l'OLP à convoquer le conseil national palestinien pour supprimer la charte nationale palestinienne. Avec cette suppression, c'est l'isolement des Palestiniens de l'Autorité des Palestiniens de l'exil, et l'OLP ne peut plus avoir la représentativité unique du peuple palestinien. En 1996, avec la réunion du conseil national palestinien à Gaza, plus de 400 membres furent ajoutés de façon illégale afin d'obtenir la majorité et supprimer la charte, selon les conditions israéliennes. Et depuis cette date, l'OLP a été entièrement ignorée, elle n'était plus présente ni dans les réunions, rassemblements ou diverses occasions. Toute mention de l'OLP fut supprimée, se contentant de lui faire jouer le rôle de facteur entre l'Autorité et Israël, et pourvoyeur de fonds pour collecter les aides à l'Autorité palestinienne. Ses efforts furent désormais formels, pour le peuple palestinien de l'intérieur et en exil. L'OLP eut finalement le rôle qui supprima toutes relations entre l'intérieur et l'exil, lorsque l'OLP appela à la réunion du conseil "factice" pour supprimer la charte nationale palestinienne, avec laquelle la déclaration d'indépendance fut également perdue. D'ailleurs, personne de l'Autorité palestinienne ne l'avait mentionnée avant ces jours-ci, rien que pour mettre des bâtons dans les roues du mouvement Hamas !

La chose la plus importante que l'accord d'Oslo a fait, pour supprimer l'OLP et la déclaration d'indépendance, est la fermeture des ambassades palestiniennes dans le monde, car les pays qui avaient reconnu l'OLP étaient plus nombreux que ceux qui avaient reconnu Israël. En supprimant ces ambassades, les efforts israéliens aboutissent au fait que c'est Israël qui décide des affaires palestiniennes !!

Il suffit de s'arrêter sur l'article 6 de l'accord qui supprime toute relation entre l'Autorité palestinienne et les milliers de Palestiniens se trouvant en Israël et en exil, puisque cet article stipule : "l'Autorité palestinienne n'a aucune prérogative ni responsabilité dans les relations extérieures consistant à fonder des ambassades ou des consultats ou toutes sortes de missions et bureaux à l'étranger.. Mais un changement, un seul, a eu lieu il y a quelques années, au niveau des prérogatives formelles accordées à la représentativité extérieure, lorsque Shimon Pérès a mis fin à l'activité de M. Farouk Qaddoumi, considéré comme le pilier de l'OLP sur le plan de la diplomatie, aux Nations-Unies, et c'est la voix palestinienne qui a mis en avant notre peuple oublié et les souffrances qu'il subissait. Pour la seule fois, l'accord d'Oslo a été modifié concernant la présence palestinienne à l'extérieur, même formellement, mais non pas pour faire entendre la voix palestinienne mais pour la faire taire et faire taire les déclarations de M. Farouk Qaddoumi, lorsqu'il dénonçait les pratiques criminelles israéliennes, alors que personne de l'intérieur ne le faisait ou n'osait le proclamer, auprès des peuples, organisations et Etats dans le monde.

Déclaration d'indépendance ? Lorsque nous parlons de la déclaration d'indépendance et accusons Hamas de ne pas la reconnaître, considérons l'article 8 de l'accord du Caire pour connaître cette déclaration et ce qui en reste, et dont nous réclamons du Hamas la reconnaissance et la reconnaissance de l'engagement de l'Autorité palestinienne. L'article 8 dit, en toutes lettres : "Israël poursuit la prise en charge de la défense contre les menaces extérieures, y compris la protection des frontières égyptiennes, de la ligne d'armistice jordanienne, et la défense pour faire face à toutes les menaces extérieures venant de la mer ou de l'air, mais aussi la responsabilité de la sécurité des Israéliens et des colonies, de manière générale, pour protéger leur sécurité intérieure et l'ordre général, et Israël peut prendre toutes les mesures nécessaires pour appliquer cette responsabilité..."

Les Falashas attendent l'expulsion des Palestiniens !! A cause de tous ces accords et traités, qui ont mené à l'arrêt de toute mention de l'OLP et la déclaration d'indépendance, et même à toute activité de l'OLP , peut-on accuser le mouvement Hamas de vouloir le pouvoir alors que les accords avec l'ennemi n'ont rien laissé ni de ce pouvoir ni de cette autorité ? Je considère que la tâche de salut palestinien, dans cette situation qui a supprimé l'identité et l'histoire du Palestinien, pendant que les Falashas attendent leur tour de coloniser ce qui reste encore, les villes, les vllages et les camps, au moment où les montagnes, les vallées et les plaines sont remplies de colonies, la tâche serait de se demander, nous et toutes les parties palestiniennes : existons-nous ou non ? Oslo est en train de rafler toute parcelle de la patrie pour expulser ceux qui restent...

Ceux qui ont une conscience vive et qui demandent au Hamas de poursuivre la lutte, et de passer du jihad mineur vers le jihad majeur, le font pour sauver la patrie de la judaïsation, pour sauver le peuple en exil et menacé d'exil, surtout après ce qui s'est passé dans la prison d'Ariha (Jéricho), une catastrophe et une tragédie, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne autorisent les Israéliens à détruire le bâtiment, à sortir les membres de la police et les prisonniers, nus, levant les bras et vaincus, surtout après que la population de la bande de Gaza commence à crier contre la faim et la pénurie de produits alimentaires, après qu'Israël ait mis le monde entier au défi, voulant tuer ce peuple par la faim, parce que ce peuple avait défié tous les moyens de la mort, parce qu'il appartient à ces lignées de combattants qui, tout au long de leur histoire, n'ont jamais courbé l'échine devant les envahisseurs, surtout lorsqu'ils ont aperçu à l'horizon ces révolutionnaires combattants pour qui le pouvoir est un moyen, non pour s'enrichir, mais pour préparer la voie à ceux qui donnent à ce peuple sans prendre de lui, ceux qui se sacrifient pour ce peuple et non le vendent à l'autel des biens matériels. Ceux qui mettent des bâtons dans les roues des combattants ne doivent pas être tranquillisés, car la douleur de ce peuple ne durera pas longtemps, les meilleurs et les plus combatifs rejoindront les rangs, pour nous libérer, car ce peuple généreux doit pouvoir vivre comme les autres êtres humains dans la sécurité, dans la tranquillité, il doit jouir d'une vie de dignité que peut lui accorder la force d'un message qui vise à sauver l'homme et à sauver la patrie, avant que tout ne s'effondre à cause de ces entraves que certains d'entre nous mettent à d'autres, et qui ne profitent qu'à l'ennemi !! Nous avons revu l'accord d'Oslo qui enferme le peuple palestinien dans une cage en fer. Il ne pourra bouger ni vivre qu'en détruisant cette cage, en revenant à la charte nationale palestinienne, à la déclaration d'indépendance qui a été supprimée avec la suppression de l'OLP et de tous les acquis obtenus par les pionniers et les martyrs, qui ont levé haut la voix de la Palestine. Les Palestiniens, quelles que soient leurs appartenances, regretteront un jour chaque instant où ils ont cru que l'ennemi peut leur donner quelque chose, car il ne leur donnera rien.

 Traduit par Centre d'Information sur la Résistance en Palestine

Rubriques: