Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

L'Armée israélienne veut étudier les « photos de trophée » des Palestiniens morts.

Par Tom Regan

Dans un article reçu comme un choc par beaucoup d'Israéliens, le quotidien « Yedioth Ahronot » a publié le vendredi dernier un article relevant des déclarations selon lesquelles des soldats Israéliens avaient pris des "photos de trophée" et ont mutilé les cadavres des Palestiniens tués pendant des opérations militaires. Le journal a rapporté que telles pratiques sont devenues très courantes dans l'armée Israélienne et se passent « presque dans n'importe quel endroit où des affrontements éclatent entre les soldat Israéliens et les militants Palestiniens »

- Dans un cas, les soldats ont posé pour des photos en tenant la tête d'un « kamikaze ». Dans un autre cas, un Palestinien qui a été tué parce qu'il était essentiellement au mauvais endroit au mauvais moment est devenu une plaisanterie courante pour des membres d'une unité.

- Le feu a été ouvert à l'aide d'une mitrailleuse sur ordres militaires. Après que les soldats aient atteint le secteur ils ont découvert un corps sans armes ni de ceintures d'explosifs. "Il est un homme ordinaire qui n'a pas su où aller. Les soldats ont alors attaché le corps à une jeep militaire et conduit à une colonie, où des appareils photo ont été sortis et des photos ont été prises, immortalisant la nouvelle 'mascotte 'de cette unité de combat. Depuis cette époque, les soldats appellent le corps de ce Palestinien, « Haffi » ", qui est un mot dérivé de deux mots hébreux signifiant l'innocent.

- Le journal « The Independant» a rapporté samedi que le chef du personnel israélien a commandé une enquête sur les incidents détaillés par le journal.

- Bien qu'il ait nié que le problème soit aussi répandu comme signalé par le journal, le BBC signale que le lieutenant Gen Moshe Ya'alon a dit que la force « morale » de l'armée israélienne est aussi importante que sa « force militaire ».

- « J'ai ordonné à la police militaire d'ouvrir une enquête et j'ai l'intention de jeter la pleine lumière sur cette question » a-t-il annoncé à la radio militaire. « Il est inconcevable que de telles choses se produisent dans les rangs de l'armée Israélienne. Dieu interdit que nous soyions comparés à ceux contre qui nous combattons».

- Mais dans un éditorial du journal israélien Ha'aretz, les rédacteurs précisent qu'il y a six mois, un groupe de soldats israéliens démobilisés, avait créé un exposition nommé "rupture du silence" où ils ont présenté leur propre témoignage de brutalité grave contre les Palestiniens dans Hébron.

- La réponse du chef du personnel à ce moment-là, indique Ha'aretz, était d'envoyer la police militaire pour confisquer le matériel. Les rédacteurs disent également que ceux qui pensent que "ça ne peut pas se produire ici", ferment l'oil à ce qui continue réellement de se passer dans les territoires."

- Le porte-parole de la IDF (Force Israélienne de la Défense), en réponse à Yedioth Ahronot, avait parlé du fait que les soldats opèrent dans une «réalité complexe» - une phrase qui trahit la compréhension du comportement des soldats. Mais cette réalité complexe est en fait tout à fait simple. Pendant des décennies la FID et les colons ont agi comme ils se plaisaient dans les territoires, alors que l'image des Palestiniens en tant qu'êtres humains avec des droits et un visage, a graduellement diminué.

- Le processus de déshumanisation a atteint le sommet pendant ces quatre dernières années et bien sûr, la où il n'y a aucun respect pour la vie humaine, il ne peut y avoir aucun respect pour les morts.

- Le MSNBC a annoncé lundi que l'armée israélienne a également et formellement chargé un officier de tirer à plusieurs reprises sur une écolière palestinienne après qu'elle ait été blessée par d'autres soldats.
- L'officier en question avait été arrêté il y a trois semaines après avoir constaté que son rapport sur la mort de « Iman Al Hams » - 13 ans - était faux.

- Des soldats non identifiés de l'unité, ont également raconté l'incident aux médias israéliens.

- En conclusion, le « United Press International a déclaré que l'armée pense également demander aux officiers qui résident dans "des colonies illégales de la Cisjordanie" à déménager. L'UPI rapporte que la question est sensible parce qu'à un certain point l'armée israélienne peut être invitée à dégager des colons de certains des avant-postes où vivent actuellement les officiers.

traduction GB

Sources: Christian Science Monitor 22 Novembre 2004 http://www.csmonitor.com/2004/1122/dailyUpdate.html

 

Rubriques: