Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

L'os au travers de la gorge des américains

Par Jeff Halper

Avant même que le vote ne commence, les politiciens israéliens et les grands manitous se demandaient : un gouvernement Obama sera-t-il bon pour Israël ? "Bon pour Israël", qu'il faut décoder par "Les USA vont-ils nous laisser garder nos colonies et continuer à nous fournir leur aide afin que les négociations avec les Palestiniens restent stériles ?".

Pour les Américains, la question devrait être celle-ci : le gouvernement Obama va-t-il réaliser que s'il ne traite pas de la question des besoins des Palestiniens, il ne sera pas en mesure de se désengager des imbroglios du Moyen-Orient au sens large, ni de rejoindre la communauté des nations ni de sauver son économie ?

Le conflit israélo-palestinien devrait être au cœur des préoccupations des Américains, et au plus haut des questions à l'ordre du jour du nouveau gouvernement. Il se peut que ce ne soit pas le plus sanglant des conflits à l'échelle mondiale, il est même mineur comparé à l'Iraq, mais il symbolise pour les Musulmans et les peuples du monde l'hostilité des Américains et leur belligérance. Le conflit israélo-palestinien n'est pas un simple conflit entre deux tribus qui se chamaillent. Il est à l'épicentre de l'instabilité globale. Allez où vous voulez dans le monde, et vous rencontrerez le même phénomène : l'impression que la souffrance des Palestiniens symbolise tout ce qui est mauvais dans un monde dominé par les Américains.

Lorsque Obama prendra ses fonctions, il sera face à une situation globale très différente de ce qu'elle était huit ans plus tôt, c'est-à-dire face à une situation dans laquelle les USA affaiblis et isolés doivent trouver leur place. Il découvrira que la principale source d'isolement des USA vient de l'idée selon laquelle l'occupation des Territoires palestiniens est, en réalité, une occupation américano-israélienne. Si le redressement de l'économie américaine dépend de la restauration de bonnes relations avec le reste du monde, il apprendra que, sans résolution du conflit israélo-palestinien, il ne pourra créer les conditions utiles pour que les USA soient à nouveau acceptés au sein de communauté globale au sens large.

Pour être plus précis, le conflit israélo-palestinien affecte directement les Américains au moins à cinq niveaux :

Il isole les USA des principaux marchés globaux, les contraignant à déployer des mesures agressives pour sécuriser des marchés plutôt que de s'y adapter de façon pacifique

En conséquence, il réoriente l'économie américaine vers une production non productive (en fabriquant des tanks et non des routes), ce qui augmente le déficit qui ne fait à son tour qu'augmenter la dépendance aux financements étrangers, tout en canalisant les ressources vers le militaire plutôt que vers l'éducation, la santé, et l'investissement

L'aide militaire à Israël coûte aux contribuables américains plus de 3 milliards de $/an, et ce au moment même d'une récession de plus en plus forte et de l'écroulement de l'infrastructure nationale

Il conduit au fait que les Américains s'impliquent dans les affaires du monde principalement sur le plan militaire, engendrant par là de l'hostilité et de la résistance qui produisent les menaces sur leur sécurité que les Américains redoutent tellement, et

Cela finit par menacer les libertés civiles aux USA par le renforcement de législations comme celle du "Patriot Act", et par l'introduction aux sein des forces de police américaines de tactiques et d'armements israéliens développés et mis en oeuvre "contre les insurgés" en Cisjordanie et à Gaza.

Pour de nombreux peuples à travers le monde, les Palestiniens symbolisent ce dont souffre la majorité d'entre eux. Ils forment des minuscules grains de sable résistant à ce que la plupart des Américains et des peuples privilégiés de l'Occident ne voient pas. Ils forment un peuple à qui l'on nie le droit le plus fondamental : celui d'avoir un État à eux, même sur 22 % de la Palestine historique qu'Israël occupe depuis 1967. Pour la majorité de l'humanité qui vit dans des conditions économiques et politiques inimaginables en Occident, la souffrance causée par l'occupation israélienne - un appauvrissement et un déni total de liberté qui ne peuvent persister que grâce à l'appui total des USA - est symbolique de leur propre souffrance permanente. L'oppression mise en oeuvre par les Israéliens sur les Palestiniens, avec l'appui effectif des USA, démontre clairement l'existence d'un système global de domination de l'Occident qui empêche les autres de réaliser leurs propres rêves d'un bien-être politique et économique.

Comme un os au travers de la gorge, la question de l'occupation israélienne ne peut être ni ignorée ni négligée. Si elle n'est pas traitée, les USA - même avec Obama - resteront embourbés dans des conflits avec les peuples musulmans, continueront à être détestés par des peuples à la recherche d'une vraie liberté, et ne trouveront ni la sécurité ni même la prospérité qu'ils veulent tant.

Nous vivons dans une réalité globale, et non pas dans une "Pax Americana". La logique du gouvernement Bush est arrivée en bout de course. Les USA ne peuvent plus jeter leur poids partout dans une "guerre contre le terrorisme". Son implication ne peut plus être que seulement militaire. La nouvelle logique qui devra accompagner Obama dans ses nouvelles fonctions peut se résumer en un seul mot : adaptation. Et les USA n'arriveront au camp de base qu'à la condition d'avoir réussi à s'adapter au monde musulman, ce qui veut dire mettre fin à l'occupation israélienne. Ce qui arrive aux Palestiniens prend une signification globale. Enlever l'os au travers de sa gorge - c'est-à-dire mettre fin à l'occupation israélienne et permettre aux Palestiniens d'avoir un État et un avenir qui leur soient propres - devrait constituer l'une des priorités majeures du futur gouvernement américain. De fait, les tentatives américaines pour restaurer leur statut au niveau mondial dépend de cela. Dans la situation globale dans laquelle nous vivons, il se révèle que le sort des Américains et des Palestiniens est étroitement imbriqué. "

Jeff Halper

Post-Scriptum :

Jeff Halper est le directeur du Comité israélien contre les démolitions de maisons - ICAHD. Il peut être joint à : jeff@icahd.org

Source "Counterpunch": http://www.counterpunch.org/halper1...

(Traduction, Claire PAQUE)

 

Rubriques: