Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

La « zone de sécurité » israélienne à Gaza,

une "triple ligne de défense ultrasophistiquée"

Les travaux achevés, l¹armée israélienne disposera, selon ces sources, d¹une « triple ligne de défense » courant parallèlement sur une distance d¹environ 50 km le long de la frontière avec la bande de Gaza, dont elle s¹est retirée le 11 septembre après 38 ans d¹occupation.

La première ligne, sur la frontière même, est composée d¹un simple obstacle de rouleaux de fer barbelés. Suit un espace « stérilisé » de quelques mètres après lequel se dresse l¹ancienne clôture de sécurité équipée de systèmes de détection modernes.

La nouvelle clôture high-tech actuellement édifiée constitue la troisième ligne de défense. Une piste de patrouille va courir entre cette nouvelle clôture et l¹ancienne. Une piste de patrouille extérieure complète le dispositif censé parer à toute infiltration dans la dizaine de localités du sud d¹Israël qui se retrouvent en première ligne. Ce sont, du nord au sud, Netiv Haassara, Erez, Nir Am, Miflassim, Kfar Aza, Nahal Oz, Beeri, Ein Hashlosha, Nir Am et Nir Oz. Des budgets ont été récemment débloqués pour ces localités en vue de renforcer leurs toitures contre d¹éventuels tirs d¹obus de mortier. « La tendance est d¹intégrer la haute technologie dans les systèmes de défense et d¹établir sur le terrain un obstacle physique, car on ne peut pas miser uniquement sur la dissuasion », déclare à l¹AFP le chercheur Mark Heller, du centre d¹études stratégiques Jaffee de l¹université de Tel-Aviv.

La clôture de sécurité ultrasophistiquée en cours de construction intègre, selon la presse, le concept tout à fait nouveau de « frontière contrôlée à distance ». Elle est basée sur le fait que, l¹armée israélienne ne disposant plus de « profondeur » stratégique dans ce secteur, les localités israéliennes voisines de la frontière seront à portée d¹attaques immédiates. La parade à cette situation est la mise en place d¹un dispositif sophistiqué de contrôle et de tir à distance, réduisant au minimum le temps d¹intervention, à partir d¹un poste de commandement. Des engins robotisés capables de détecter et faire détoner des charges explosives patrouilleront entre l¹ancienne et la nouvelle clôture de sécurité, selon le quotidien Yediot Aharonot.

Le « Guardium »

L¹un des engins cités est le « Guardium » mis au point récemment par Lahav, une division des Industries aéronautiques israéliennes (IAI). Le « Guardium » est un curieux véhicule d¹intervention rapide, haut sur roues, au blindage léger, entièrement robotisé et actionné à partir d¹un poste de contrôle, capable de parer en quelques minutes une tentative d¹infiltration. Ce sont les capteurs électroniques placés sur la clôture qui déclenchent l¹alerte. Les véhicules robotisés, équipés d¹armement et de caméras, sont programmés pour se ruer à la vitesse de 80 à 120 km/h vers le secteur menacé par le chemin le plus rapide. Une fois sur place, pilotés par le poste de contrôle, ils engagent le contact et mettent l¹assaillant hors de combat. Des appareils de reconnaissance sans pilote israélien de type Heron (Machatz 1) doivent s¹intégrer dans ce système de défense, selon des sources militaires. Le Heron est un bimoteur capable de voler et de « voir » par tous les temps à 10 000 m d¹altitude avec une autonomie de vol de 40 heures. Long de 8,50 m, avec une envergure des ailes de 16,60 m, il peut atteindre un poids total au décollage de plus d¹une tonne, matériel de surveillance radar embarqué.

Post-Scriptum : Sources: L¹Orient-le-Jour Lundi 19 Septembre 2005 L¹Orient-Le Jour - http://www.lorient-lejour.com.lb/pa...

Rubriques: