Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

La barbarie sioniste s'attaque aux lieux historiques d'al-Quds: les sionistes veulent fermer la porte al-Amoud

Rim al-Khatib (7/2/2010)

La porte al-Amoud est la principale porte actuelle de la vieille ville d'al-Quds. Par la porte al-Amoud essentiellement, les gens rentrent et se dirigent vers la mosquée al-Aqsa et les autres lieux saints de la vieille ville. Par la porte al-Amoud, à laquelle les gens arrivent de la rue de Nablous et d'al-Musrara, les gens entrent dans la vieille ville pour faire leurs courses quotidiennes ou occasionnelles. Bab al-Amoud, ou porte al-Amoud, est l'un des traits essentiels de la vieille ville d'al-Quds. Sa fermeture est une guerre déclarée contre les Palestiniens, musulmans et chrétiens, de la ville.

Dans une déclaration de ce jour (7 février), sheikh Tayseer Tamimi a dit que la « décision de la municipalité de l'occupation de fermer Bab al-Amoud, l'une des plus principales portes de la ville occupée d'al-Quds.. est un massacre de la civilisation ». Il a ajouté que la fermeture également des commerces pendant deux ans, à cause des travaux , de la porte al-Amoud jusqu'à la place al-Bouraq (mur occidental de la vieille ville), sous prétexte de construire les infrastructures de la zone, n'est que judaïsation et modification des caractéristiques arabes et islamiques dans la vieille ville, tout cela est prétendûment appelé développement ou réhabilitation.

Il a précisé que le gouvernement de l'occupation a plus d'un projet pour modifier les traits de la vieille ville d'al-Quds. Cela comprend les portes de la ville, ses remparts et ses quartiers, ce qui est en train d'être appliqué. Plus de 200 millions de dollars ont été consacrés pour ce projet. S'ajoute à tout cela l'élargissement des colonies qui entourent la ville sainte, comme Maale Adomim, Bisgat Zeev, French Colony, Gilo, Talpot, etc.., mettant en garde contre l'accélération de la judaïsation de la ville et la modification du rapport démographique.

Sheikh Tamimi a partagé ses craintes, disant que le nouveau projet des excavations près de la porte al-Amoud n'est que le prélude à la division de la mosquée bénie d'al-Aqsa, tout comme cela s'est passé pour la mosquée al-Ibrahimi à al-Khalil, avant de la détruire et d'installer un temple à sa place.

Sheikh Tamimi a appelé le congrès islamique et la Ligue arabe à agir pour empêcher la réalisation des plans de judaïsation et de destruction, tout comme il a appelé l'Unesco qui a pour tâche de protéger les lieux et sites historiques et religieux de prendre des mesures pour stopper cette destruction méthodique des vestiges et des traits historiques et culturels de la ville d'al-Quds, et de faire appliquer ses décisions, plus de 65 décisions concernant al-Quds, depuis 1968, qu'Israël bafoue et ignore.

C'est pourquoi il est important d'interpeller l'Unesco, en lui envoyant des courriers signés, par individus ou par groupes, lui réclamant de stopper coûte que coûte tous les pseudo-travaux entrepris par l'Etat de l'occupation dans la ville occupée d'al-Quds.

C'est un massacre de la civilisation qui est en train d'être commis, une épuration ethnique dans un des lieux les plus prestigieux du monde.