Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

La Bolivie va reconnaître la Palestine comme Etat indépendant

Le président bolivien, Evo Morales, a annoncé, vendredi 17 décembre, que son pays allait reconnaître la semaine prochaine la Palestine comme un "Etat indépendant", imitant ainsi le Brésil et l'Argentine. "La Bolivie enverra une lettre au président de la Palestine la reconnaissant comme Etat indépendant et souverain", a déclaré le président bolivien lors d'une conférence de presse dans le sud-est du Paraguay.

"La semaine prochaine, de manière officielle, nous allons envoyer [un courrier] aux organismes internationaux", a ajouté le chef de l'Etat bolivien, accompagné du président paraguayen, Fernando Lugo, et de son homologue uruguayen, José Mujica, avec qui il avait participé vendredi matin à un sommet du Mercosur au Brésil. Evo Morales - qui a rompu les relations diplomatiques avec Israël en janvier 2009 pour protester contre l'offensive militaire dans la bande de Gaza - a aussi accusé l'Etat hébreu de commettre un "génocide dans cette région" et demandé aux "organismes internationaux d'assumer leurs responsabilités pour l'éviter".

Selon l'agence officielle palestinienne Wafa, le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, s'est félicité vendredi de cette annonce. Le président Abbas a loué "les relations bilatérales liant la Palestine et son peuple à la Bolivie et rendu hommage à la position bolivienne appuyant les droits du peuple palestinien, notamment celui d'établir son Etat indépendant dans les frontières de 1967", c'est-à-dire les lignes d'avant la guerre israélo-arabe des Six-Jours et l'occupation de la bande de Gaza et de la Cisjordanie.

Son parti, le Fatah, a qualifié la reconnaissance bolivienne de "message fort de soutien au droit du peuple palestinien à la liberté et à l'indépendance et de rejet de l'occupation israélienne de la terre palestinienne". Au début du mois, le Brésil et l'Argentine avaient déjà reconnu la Palestine comme "un Etat libre et indépendant à l'intérieur des frontières de 1967", suscitant des critiques d'Israël et des Etats-Unis. L'Uruguay, partenaire des deux poids lourds d'Amérique du Sud, a annoncé la semaine dernière qu'il ferait de même l'an prochain.

Les engagements des pays d'Amérique latine à reconnaître un Etat palestinien dans les frontières de 1967 donnent du poids aux alternatives aux pourparlers de paix brandies par les négociateurs palestiniens. Les responsables palestiniens et arabes ont l'intention d'intensifier leurs contacts internationaux dans les prochains jours pour obtenir une reconnaissance de l'Etat palestinien sur les lignes de juin de 1967.

Source Aloufok