Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

La feuille de route de Nassim

Par Michel

Bonjour à tous

Après quelques jours sans pouvoir donner des nouvelles (problème de réseaux..), je peux enfin vous écrire.

Le sentiment d'enfermement est encore plus fort depuis que Sharon a décrète la Palestine zone militaire fermée, on ne peut donc entrer ni sortir si on n'a pas un passeport diplomatique que ce soit en Cisjordanie ou sur la bande de Gaza, il n'y a que Rafah et la passage vers l'Egypte qui est possible, ça tombe bien puisque nous devons repartir par là.

Ecoeurement quand les medias ont annoncées que les attentats allaient ralentir le processus de paix, bien sur les destructions journalières ainsi que le siège de Beit Hanoun n'y faisaient aucun obstacle!

Normalement nous repartons vendredi pour Khan-Younis et Rafah.

Hier matin, après 5 jours, les israéliens ont enfin quittes Beit Hanoun, ce qui nous a permis à Anne-marie et moi de pouvoir y aller accompagnes par un membre du PCHR (Maher). Arrives a quelques encablures de Beit Hanoun, juste après Beit laya, nous découvrions les champs complètement saccages, les arbres déracines par centaines, les poteaux électriques abattus et la route complètement défoncée par les chars et les bulldozers.

On s'arrêta a un petit hameau juste avant la ville ou visiblement il y avait eu les plus grosses destructions. La vivent des membres d'une même famille (5 maisons), nous avons pu recueillir le témoignage de Nassim. Le 18 vers 19h00 il a entendu une explosion, c'était le transformateur électrique, quelques minutes plus tard les chars (5) et les bulldozers (2) israéliens arrivaient. Les buls (6mètres de large!) commençaient par pousser une maison alors que les habitants étaient encore dedans, panique, le père ne sachant pas quoi faire commence par jeter des pierres sur le bul qui attaque sa maison puis voyant ses frères et cousins arrivaient décide de leur lancer ses enfants craignant que ceux-ci ne soient ensevelis dans leur maison.

C'est a ce moment que 6 soldats sont arrives chez Nassim, en enfoncent la porte de sa cuisine (ils font tomber un arbre dessus), ils commencent a tirer dans la maison qui contient 8 personnes, ils lui crient de venir dans la cuisine, lui demandent qui est dans la maison puis lui ordonnent de sortir, Nassim ne veut pas et demande pourquoi ils veulent détruire la maison.

Les soldats le molestent et le pousse dans le couloir en le menaçant de leurs armes, puis le mette a genoux il pense qu, ils vont le tuer surtout qu'a ce moment la un des soldats lui dit en arabe qu'il va mourir (expression typiquement mulsumane).

Sa mère intervient en disant qu'ils vont sortir. En sortant il voit les bulldozers qui s'attaquent a la maison de son oncle, a ce moment la il est 20h00, "le spectacle a commence " dit il, c'est a dire que 4 heures plus tard il ne restait quasiment rien de la maison de son oncle.

Apres l'avoir détruite ils l'ont recouverte de terre afin qu'il ne puisse pas, ou difficilement, récupérer ses affaires car bien sur il n'avait que très peu de temps pour sortir de chez lui et donc n'avait avec lui que les affaires qu'il portait (comme tous les autres). Un hangar sert d'entrepôt pour toutes les affaires qui ont pu être sauvees. En même temps ils ont tues toutes les bêtes qui étaient autour de la maison notamment tous ses moutons(10). Apres cela ils ont continues les destructions, la femme de Nassim voulait récupérer au moins du lait pour son enfant de 1 an ce qui lui a été impossible, après la maison ou ils ont voles tout ce qui était précieux, l'argent(1100 dollars) les bijoux et tout le matériel informatique(Nassim est ingénieur informatique) ils se sont attaques a leurs vergers (orangers, citronniers) et leur ruches. A 07H00 du matin enfin ils repartaient laissant derrière eux 2 maisons détruites et 2 autres très endommagées (non habitable en l'état), toute la famille a du se réfugier chez un des frères qui miraculeusement n'a pas été vise.

Pour Nassim c'est une catastrophe humaine et financière car sa maison lui avait coûte 100 000 dollars aidé par ses frères qui sont en Egypte et en Ukraine et pour la famille c'est la perte de leur activité agricole commencée par le grand père car tous leurs arbres ont été arraches dont certains avaient plus de 50 ans. Pour toute la région ces 5 jours de destructions sont une catastrophe car Beit Hanoun était la réserve en oranges citrons et pamplemousse de toute la bande de Gaza, plus de 1000 m2 sont détruits et il va falloir plusieurs années avant de pouvoir restaurer cette activité.

La ville n'a pas été épargnée car en plus des lignes électriques détruites les canalisations d'eau ont été coupées et 3 maisons de supposes activistes ont été détruites.

C'est toujours et encore l'incompréhension devant cette sauvagerie et cette vision de désolation.

A un journaliste d'ABC (télé américaine) qui demandait intelligemment à Nassim ce qu'il pensait de la feuille de route celui-ci lui répondit que la route passait devant chez lui et que la feuille c'était sa maison.

Les filles sont toujours à Yanoun, il n'y a d'ailleurs plus qu'elles depuis hier, la situation a l'aire stable.

A bientôt
Michel