Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

La mentalité sioniste et la prétendue paix !

Par I'tiraf Rimawi, écrivain palestinien vivant à Ramallah

Quiconque examine de près les pratiques d'Israël, actuelles ou historiques, peut réaliser l'ampleur de la duperie et du mensonge tissés, tant dans la pratique que dans ses médias. Nous n'aborderons pas ici en profondeur les manifestations de la mentalité sioniste qui fabrique et invente les affaires et les événements, tout en les manipulant selon deux faces, le principal demeurant l'expression permanente de la vision coloniale et raciste de cette entité et l'autre, politique et médiatique, pour tromper et mener une propagande mensongère.

Depuis les accords d'Oslo en 1993 et ses conséquences, les applications et les accords partiaux, jusqu'au déclenchement de l'Intifada actuelle, en 2000, nous percevons qu'Israël n'a pas libéré les prisonniers, il a élargi les colonies de façon hystérique, et a continué à contrôler les frontières et les points de passage. Les agglomérations palestiniennes considérées A sont devenues des cantons isolés, sans parler des questions essentielles qui sont les réfugiés, al-Quds, l'Etat et la mainmise sur les ressources, questions toujours reportées au moment même où Israël affirme sans cesse son refus de les régler selon les décisions internationales.

Avec tout cela, cet Etat de l'occupation a réussi à se faire voir comme un "Etat de paix" et de montrer les Palestiniens comme un élément soumis en permanence à un examen de réussite ou d'échec selon son aptitude à la paix. Israël, en tant qu'Etat de l'occupation et dominant tout, serait l'élément stable et ce qui devrait changer serait l'état des Palestiniens, à qui il est demandé de prouver qu'ils acceptent les exigences de la paix ! Sinon, ils seront les terroristes après qu'ils aient été un mouvement de libération nationale appuyée par la légalité internationale. Israël a reconnu un partenaire palestinien "pour la paix" selon les accords d'Oslo, et lorsque la phase finale de la période transitoire de ces accords, s'est rapprochée, en mai 1999 et que les pourparlers de Arafat-Barak ont échoué à Camp David, Israël retire progressivement sa reconnaissance de ce partenaire qu'il avait reconnu ! et commence à inciter l'opinion dans le monde entier contre les Palestiniens, prétendant qu'il n'y a pas de partenaire pour la paix !! Israël voulait que les accords d'Oslo et d'autres du même genre lui permettent de créer une nouvelle situation qui lui soit favorable et qu'il peut appeler paix ou règlement du conflit, en maintenant le fond, sans règlement réel des questions principales du conflit. Le prix qu'il était prêt à payer était de sortir de quelques terres palestiniennes à forte densité de population, tout en gardant les autres terres sous occupation. Que les Palestiniens appellent cela tels qu'ils le veulent, Etat ou empire ! quelle importance ? tant que la réalité est tout autre et que cela a pu montrer Israël sous un jour agréable et lui a assuré une place normale dans la région et le monde.

Après le déclenchement de l'Intifada palestinienne en 2000, qui exprima l'attachement du peuple palestinien à ses droits que la période d'Oslo n'a pas permis de récupérer, Israël a continué à inciter contre le peuple palestinien et son inaptitude à vouloir la paix. Ses chars et ses avions ont écrasé tout ce qui était la conséquence des accords d'Oslo, tant qu'elles ne servaient pas ses buts. Bien évidemment, Israël a accusé le peuple palestinien et sa résistance de terrorisme, profitant des développements de la situation internationale après le 11 septembre 2001, de l'agression américaine proclamée "guerre contre le terrorisme", l'occupation de l'Afghanistan puis de l'Irak, le soutien illimité des Etats-Unis à Israël, ce qui a suscité une légitimité américaine à Israël dans sa guerre contre le peuple palestinien, qui prétend qu'il n'y a pas de "partenaire pour la paix!" Le départ de Yasser Arafat constitua une partie de cette politique sioniste soutenue par les Etats-Unis.

Nous avons entendu récemment, après le démantèlement par l'occupation de ses colonies à Gaza et son redéploiement, et la capacité des médias sionistes à montrer le sacrifice et la perte énormes concédés par les Israëliens pour la "paix", le discours de Sharon devant l'assemblée générale des Nations-Unies, dans une langue talmudique et épique traduite dans un langage politique et pragmatique montrant Israël en tant qu'Etat existant, ayant des droits et aimant la paix, manipulant l'opinion en ce qui concerne ce redéploiement, qui est en réalité la création d'une grande prison, encerclée de toutes parts par terre, air et mer. Le résultat fut qu'Israël reçoit des éloges du monde, il est récompensé par les régimes arabes et musulmans qui accourent pour normaliser leurs relations avec lui, sans pour autant qu'il y ait un changement fondamental dans la nature de l'Etat d'Israël, en tant qu'Etat de l'occupation.

Aujourd'hui, le refrain est de nouveau là, fredonné par le ministre israélien de la guerre, affirmant qu'il n'y a pas de partenaire palestinien pour la paix, ajoutant même : "la paix avec la génération actuelle de Palestiniens est impossible".

Cette parole est entièrement conforme à la vision sioniste plus large, et avec la mentalité qui a produit et détruit les accords d'Oslo, selon les intérêts du moment. Elle va dans le sens de l'incitation ininterrompue contre le peuple palestinien l'accusant d'être terroriste, et nourrit la propagande voulant faire croire à un Etat extrêmement paisible et doux. Elle s'inspire de tout cet héritage sioniste qui propage qu'Israël est la victime et l'autre, le bourreau, pour gagner la sympathie et tromper l'opinion, afin de pouvoir envisager un pas de plus en avant, et ainsi de suite...

De quelle paix parlent-ils ? Serait-ce de la guerre civile palestinienne ? qui réaliserait le rêve israélien sur l'inaptitude des Palestiniens. Serait-ce la soumission à tout ce qu'ils veulent imposer au peuple palestinien ? Là aussi, se réaliserait le rêve israélien qui déclarerait qu'il y a un "partenaire" ! Concrètement, où est et qu'est-ce que cette paix voulue par Israël ? Depuis que ce long conflit existe, tout en comprenant la mentalité et les buts réels du sionisme, nous savons qu'Israël ne peut avancer vers une paix réelle, avec ses nécessaires conséquences.

C'est pourquoi nous continuerons à affronter ses prétentions à la paix, ses mensonges et ses tromperies, sauf si cet Etat décide de tirer profit quelque peu des leçons de l'histoire.

Rubriques: