Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

La Nakba continue

Depuis 1948, date de la création de l'Etat d'Israël, le peuple Palestinien, expulsé de sa terre et vivant sous occupation, lutte pour recouvrer ses droits nationaux.

Depuis 1948, les massacres de population commis par les milices puis l'armée israélienne visent à détruire l'identité et la détermination d'un peuple dont le seul "crime" est de vivre sur une terre qu'une idéologie raciste (le sionisme) a transformée en terre mythique et promise.

De Deir Yassine à Jénine, en passant par Sabra et Chatila, les crimes sont les mêmes : empêcher les Palestiniens, où qu'ils se trouvent, d'affirmer leur détermination à vouloir rester chez eux ou à vouloir retourner chez eux pour vivre dans un Etat indépendant et souverain.

La Nakba, c'est l'expulsion en 1948 de 900.000 Palestiniens hors des frontières de l'Etat d'Israël qui venait d'être proclamé.

La Nakba, c'est la destruction de 530 villages.

La Nakba, c'est se retrouver démuni de tout, loin de sa terre, de son village, de son pays et de ses proches, suite à l'occupation de la Palestine.

Depuis, Israël n'a cessé de s'étendre au détriment des terres, des villes et des villages palestiniens. Une nouvelle nakba menace aujourd'hui le peuple palestinien : menaces de transfert de populations ou d'expulsions massives, destruction de la vie par des moyens militaires, étouffement de la vie d'un peuple entier par la construction d'un Mur qui engloutit encore plus de terres et de puits, colonisation sauvage ou officielle, constitution de grandes prisons que sont les territoires occupés en 1967 par leur contrôle et leur morcellement en plusieurs zones.

Tout ceci constitue la poursuite de la Nakba.

Israël n'aurait pu agir ainsi sans un soutien et une complicité internationale. Les Etats-Unis lui fournissent armes, finances et lui assurent la protection internationale pour tous les crimes commis et les projets criminels qu'il prépare.

L'Europe, pourtant responsable de la Nakba en 1948, refuse encore d'assumer ses responsabilités.

Nous devons nous mobiliser et soutenir la juste lutte du peuple palestinien, y compris le droit au retour dans leurs foyers de tous les réfugiés.

http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=3102

Rubriques: