Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

La Palestine est occupée certes, mais elle n'est pas à vendre ! Commentaire de la tendance de : « Une paix juste et durable »

Par Chérif BOUDELAL

Le texte diffusé par Pascale de [ResfUcij84] intitulé « Face à une grande injustice : ne pas se tromper de colère », mentionnant que « Le Collectif National pour une Paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens » qui a rédigé « une Charte en 6 points approuvée à l'unanimité du collectif en 2002. Parmi les 6 points : le collectif condamne toutes les violences ou propos racistes, notamment ceux qui visent des Juifs ou des arabes …» !!! Ce message a été certainement publié pour mettre en garde les manifestants de « ne pas déraper », c'est-à-dire de respecter cette « charte » ! Même si les intentions des auteurs de ce texte étaient bonnes, certains propos n'avaient pas place dans ces circonstances qui se passent de commentaire.

Je dirais plutôt : ne pas se tromper d'ennemi.

Deux remarques :

- 1) D'abord, la phrase « Une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens » n'est plus d'actualité, et son emploi n'est que de la poudre aux yeux (je le répète, malgré les bonnes intentions des auteurs du texte). Ce langage a perdu son sens depuis longtemps pour la simple raison qu'Israël ne veut pas la paix. Continuer à l'employer c'est vouloir tromper l'opinion (volontairement ou involontairement) sur la nature d'Israël.
- 2) Les lois françaises condamnent le racisme, quels que soient les origines des auteurs et celles des victimes. Point. Donc, pas d'amalgame : juifs et les Arabes n'ont pas à être mêlés dans le débat concernant la revendication des droits légitime du peuple palestinien.

Israël ne veut pas la paix

 Ceux qui sont sincères savent qu'Israël ne veut pas la paix, et cette phrase « Une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens » n'a aucun sens. D'une part, cela fait 63 ans qu'Israël n'a jamais respecté aucune des résolutions de l'ONU ou lois internationales concernant son conflit avec les Palestine. Pourtant sa reconnaissance par ce « machin » dépendait de son respect des résolutions 181 et 194 (lisez la résolution 273 pour en être sûr) ; ceci signifie qu'Israël est illégitime et son adhésion à l'ONU est illégale selon cette dernière résolution. Donc l'ONU et ses membres sont tous responsables de cette tricherie ; chaque militant pour la justice et pour les droits du peuple palestinien devrait en informer l'opinion pour qu'elle sache la vérité sur la complicité des un et des autres, soit par leurs actes soit par leur silence. Israël est un Etat terroriste qui défie toutes les lois et résolutions, et doit être dénoncé comme tel.

- D'autre part, il est plus qu'évident qu'Israël se moque du monde et méprise les Etats membres de l'ONU. La preuve de ce constat réside dans son comportement vis-à-vis du « processus de paix » entamé en 1993. Quinze ans sont passés sur ce « processus de paix », mais Israël continue la même politique de colonisation. Pendant cette période, il a tué, blessé et emprisonné des milliers de Palestiniens ; il a implanté des dizaines de colonies, imposé le blocus sur un million huit-cent mille personnes à Gaza, et maintenant il assassine de sang froid les humanitaires qui essaient de les secourir.

La question qu'on peut poser est la suivante : pourquoi Israël reste impuni ? La réponse est très simple pour ceux qui suivent les événements et ceux qui raisonnent en tenant compte de la réalité sur le terrain. Si Israël se fout du monde c'est parce qu'il sait qu'il a ses défenseurs au sein de chacune des institutions des pays qui ont le pouvoir de décision. Ils sont là pour empêcher toute sanction de l'ONU. C'est pourquoi il n'a jamais été inquiété par les marionnettes qui composent cette organisation. C'est une réalité à rapporter aux peuples.

Ceci dit, la phrase « Un paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens » est de la poudre aux yeux ; elle ne peut continuer d'être employée que par ceux qui ne veulent pas voir la vérité en face. Si un jour Israël respecte les résolutions de l'ONU et les droits légitimes du peuple palestinien, ce même peuple décidera de son sort, et les amis de sa cause pourront parler de « paix juste et durable » pour répondre à ses aspirations.

Pas d'amalgame ni de diversion.

Certains vont jusqu'à essayer de dissuader des manifestants de ne pas prononcer les slogans tels « Israël assassin », « Israël terroriste » ou encore « sionistes c'est vous les terroristes ». A ces gens, nous leur disons il vaut mieux jouer franc : ou soutenir ouvertement Israël dans sa barbarie, et c'est ce que font les lobbies sionistes à travers le monde (le CRIF en France et ses acolytes) et font l'apologie des crimes sans honte ; ou le dénoncer en ne mâchant pas les mots, c'est-à-dire en lui donnant le qualificatif convenable, comment le font certains Israéliens eux-mêmes. Ce qu'a Israël fait et fait encore tous les jours s'appelle le terrorisme d'Etat, et il faut le clamer haut et fort. Donc, on ne peut pas jouer au chat et à la souris éternellement.

Nous encourageons ceux qui ne voulaient même pas entendre le mot sioniste ou le boycott d'Israël hier, et ont fait du progrès aujourd'hui, de faire encore des efforts pour se libérer de la peur d'être traités d'« antisémites ». Appeler un chat un chat est la façon la plus simple pour être crédible auprès des êtres humains, car ces derniers sont intelligents, ils voient et entendent, mais aussi ils réfléchissent.

Conseil aux jeunes militants sincères

Ne vous laissez pas tromper par les apparences et les belles phrases. Ceux qui vous disent il faut être « modéré », ou cela ne sert à rien de prononcer ces qualificatifs vis-à-vis d'Israël ou dénoncer le sionisme, parce que « nos amis juifs peuvent se sentir visés », il ne faut pas les croire, ils ne sont pas sincères dans leur soutien à la cause palestinienne. Nous leur disons ceci : nous amis juifs qui militants sincèrement pour la cause palestinienne clament haut leur hostilité à la politique d'Israël et au sionisme.

Ceux qui défendent sincèrement la cause palestinienne doivent d'abord exiger le respect des droits du peuple palestinien face à l'Etat terroriste et barbare d'Israël. Ensuite, il convient d'exiger des « démocraties occidentales » qui ont offert la Palestine sur un plateau d'argent aux sionistes venant d'Europe, de changer leur politique de deux poids deux mesures au profit d'Israël et au détriment des Palestiniens. Ils l'ont fait et le font pour se racheter de leur collaboration avec les nazis qui ont exterminé des millions de juifs. Et ce sont encore ces « démocraties occidentales » qui protègent aujourd'hui Israël malgré tous ses crimes.

Et puis, ceux qui soutiennent Israël s'appellent « sionistes », ils le reconnaissent eux-mêmes et sont fiers de l'être, pourquoi ceux qui veulent « la paix » au sein des associations ou partis de gauche en ont honte ou peur de le dire ? Ils savent très bien que sans le soutien des sionistes Israël n'aurait jamais commis les crimes les plus barbares qu'il a commis jusqu'à présent contre les peuples palestinien et libanais, et maintenant contre les humanitaires. Pourquoi Israël défie le monde ? C'est parce qu'il se sent intouchable grâce aux lobbies sionistes influents au sein de toutes ces « démocraties occidentales ». Ne pas le reconnaître c'est aller dans le sens des sionistes qui veulent museler les peuples et leurs dirigeants.

Que les jeunes militants sachent que le sionisme est le cœur d'Israël qui bat en Occident ; il est son bailleur de fonds, ses poumons et son oxygène. San lui il sera asphyxié tel un poisson sans eau.

Rubriques: