Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

La vallée du Jourdain pratiquement annexée

Les forces sionistes séparent la vallée du reste de la Cisjordanie occupée en 1967

Les autorités sionistes ont parachevé toutes les mesures pour couper la partie orientale du reste de la Cisjordanie, en installant des barrages empêchant l'entrée de plus de deux millions de Palestiniens vivant en Cisjordanie, dans la zone orientale, qui représente le tiers des terres de la Cisjordanie c'est-à-dire la vallée du Jourdain, la région de la mer morte et les versants est des montagnes de la Cisjordanie.

Israël essaie par ce moyen de démembrer la Cisjordanie en trois parties, encerclées par des barrages et des murs, pour faire de la Cisjordanie des cantons séparés les uns des autres, pour empêcher la continuité géographique entre les diverses parties de l'Etat palestinien prévu.

(Il faut souligner que ces mesures israéliennes en Cisjordanie sont les mêmes qui ont été prises, entre 1948 et 1967, dans les territoires occupés en 1948, en vue de démenbrer le peuplement palestinien, en isolant en ghettos la Galilée, du Triangle, du Naqab).

L'armée sioniste prétend que la séparation entre la partie orientale de la Cisjordanie est une mesure sécuritaire et non politique !! Mais les déclarations du premier ministre par intérim, Ehud Olmert, et du ministre de la sécurité israélienne et du responsable de l'armée, Mofaz, affirment le contraire. Olmert et Mofaz ont récemment déclaré le refus d'Israël de se retirer de la zonje orientale de la Cisjordanie, catégoriquement, en prétendant qu'il s'agit d'une région stratégique et sensible pour sa sécurité. Ils ont affirmé qu'Israël poursuivra la domination et l'occupation de la vallée du Jourdain, lors de tout accord futur.

C'est également ce qu'a déclaré Netanyahu, au cours d'une tournée électorale dans la vallée du Jourdain, dimanche, à la presse, affirmant que tout retrait de la vallée du Jourdain exposerait la sécurité d'Israël et de la Jordanie au danger!!!

De même, le parti travailliste refuse le retrait de la plupart des régions de la zone est de la Cisjordanie, en y réclamant le maintien des colonies.

Le quotidien israélien Haaretz a noté que les forces de l'occupation a commencé à accentuer les entraves sur le déplacement des Palestiniens, dans la vallée du Jourdain, dès le début de l'Intifada, et a empêché les Palestiniens du centre et du nord de la Cisjordanie, à entrer dans la région orientale, surtout après le transfert des prérogatives sécuritaires à la police palestinienne, à Ariha, le 16 mars 2005. Selon les sources palestiniennes, les autorités de l'occupation interdisent aux Palestiniens qui souhaitent franchir le point Allenby, le seul passage pour se rendre en Jordnaie, d'aéccéder par la voie de la vallée et de ses barrages. Les forces de l'occupation empêchent les Palestiniens d'arriver aux villages situés au nord de la Cisjordanie à partir de la vallée du jourdain, les obligeant à traverser Ariha et une région inaccessible et fatiguante, avec de nombreux barrages. La population d'Ariha et des autres régions de la Cisjordanie est empêchée de traverser par le barrage de l'occupation situé dans la région al-Awja, situé au nord d'Ariha, pour se rendre dans la vallée du jourdain.

Les ordres d'interdiction touchent des milliers de Palestiniens vivant dans les villages du nord de la Cisjordanie, comme Toubas, Tammoun, dont les terres se trouvent en majorité dans la vallée du Jourdain. Le quotidien israélien indique la présence d'une relation étroite entre les Palestiniens des villages du nord de la Cisjordanie et ceux des villages situés dans la vallée du Jourdain, ces relations étant des liens familiaux, des liens sociaux, des liens liés aux services médicaux, éducatifs, etc... Les mesures de l'occupation accroissent le chômage déjà généralisé dans la Cisjordanie, car les ordres d'interdiction touchent des milliers de travailleurs de la région nord de la Cisjordanie qui travaillaient dans la vallée. Ils touchent aussi les bédouins qui vivent dans cette région et qui vivent de l'élevage. Ils ne pourront plus se déplacer vers les fermes d'élevage situés dans la région du vallée.

Les habitants d'Ariha sont également interdits de se déplacer en toute liberté vers le nord de la Cisjordanie, depuis le début de l'Intifada. Les Palestiniens de la vallée du jourdain sont interdits d'utiliser la route 90 appelée route ghandi, par les autorités de l'occupation, surnom donné au ministre raciste Rahbam Zeevi, exécuté par le FPLP.

Les autorités de l'occupation ont installé quatre nouveaux barrages séparant entre les versants montagneux et la vallée, pour empêcher les Palestiniens de la vallée de passer de l'autre côté, sauf ceux qui ont obtenu des autorisations en provenance des autorités de l'occupation et aux 5000 Palestiniens qui travaillent dans les colonies construites dans la vallée. Selon le quotidien israélien, la majeure partie de la population ayant des autorisations de déplacement viennent de la région de Toubas, et qui ont des terrains dans la vallée, mais ces autorisations sont données pour trois mois et ne sont pas renouvelées.

Non seulement l'armée de l'occupation impose des entraves au déplacement des Palestiniens, mais elle organise des attaques nocturnes sur les maisons des Palestiniens qui vivent dans la vallée, soi-disant parce qu'ils y habitent de façon illégale (comme dans le Naqab, les Palestiniens de la vallée du Jourdain sont considérés illégaux, alors que les colons sont légaux!!!), ce terme étant utilisé envers les Palestiniens qui entrent dans les terres occupées en 48, sans autorisation. Les Palestiniens considérés illégaux sont pourchassés, arrêtés et expulsés vers l'autre partie de la Cisjordanie. Il s'agit essentiellement des familles palestiniennes qui vivent depuis des années dans la vallée, des ouvriers agricoles ou ceux qui obtiennent les autorisations d'y entrer sans cependant passer la nuit.

Il faut noter que la région d'Ariha est entourée depuis 2000 par un profond canal creusé par l'armée sioniste sur 30 kms, alors que les issues de la ville vers la route 90 est fermée par des barrages militaires.

Une source de l'armée israélienne a affirmé que les barrages et les ordres d'interdiction sont les seuls moyens de préserver la sécurité de ce que les sionistes appelent une région stratégique.

Sources: http://www.arabs48.com