Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Le Hamas et le FPLP fustigent l'approbation d'Abbas à l'initiative française de reprise des négociations de paix avec l'entité sioniste

Le dirigeant Hamas Salah al-Bardawil a condamné l'approbation d'Abbas à la proposition française qui vise à pousser les Palestiniens à reprendre les négociations de paix avec Israël. Il a déclaré que la position était "précipitée, peu judicieuse et sans intérêt en ce moment."

"Nous considérons l'approbation de l'initiative française pour revenir encore une fois au cycle de négociations vaines sur les questions liées à Israël comme la sécurité et les frontières - qu'Israël veut imposer à l'intérieur des frontières de 1967 - comme une sorte de recul de l'Autorité palestinienne, et un échec à régler le conflit avec l'ennemi israélien et un pas en arrière dans l'unité palestinienne," a dit Bardawal dans une déclaration à Quds Press.

"Abu Mazen [Abbas] ne doit décider d'aucune démarche hors du commandement unifié créé par la réconciliation palestinienne, en particulier parce qu'Israël se fiche de telles démarches. Il prend et ne donne rien, et il en tire tous les bénéfices. Une telle démarche affaiblira la position palestinienne et réduira les exigences minimales palestiniennes."

Abbas a accueilli favorablement une proposition de la France de réunir les Palestiniens et les Israéliens pour essayer de reprendre les négociations de paix dans l'impasse. L'objectif de la proposition est d'empêcher les Palestiniens de chercher unilatéralement la reconnaissance de leur Etat auprès des Nations Unies.

Le FPLP rejette l'initiative française

L'initiative française appelant à la reprise des négociations de paix entre l'Autorité palestinienne et Israël ne correspond pas aux aspirations du peuple palestinien, a déclaré un responsable du Front populaire de Libération de la Palestine.
Emad Abu Rahme, membre du comité central du FPLP, a dit dans un communiqué diffusé samedi que l'initiative visait à bloquer la décision palestinienne d'aller devant l'ONU en septembre prochain pour obtenir la reconnaissance officielle d'un Etat palestinien indépendant sur la terre occupée en 1967.

Il a dit que l'approbation du chef de l'AP Mahmoud Abbas à cette initiative était une erreur. Il l'a décrite comme un cadeau gratuit au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, précisant que les négociations n'avaient jamais rien apporté de bon aux Palestiniens mais avaient apporté beaucoup à Israël.

Source : Ezzedeen AlQassam Brigades

Traduction : MR pour ISM

Rubriques: