Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Le projet sioniste d'affamer la Palestine

Mary Sparrowdancer - Rense.com

Plus de 6 000 réfugiés palestiniens de Gaza, dont des enfants, des bébés, des femmes enceintes, des malades, des personnes âgées, et des civils sans armes, sont bloqués du côté égyptien de la frontière à Rafah depuis maintenant plus d'un mois.

Bloqués sous une chaleur étouffante, ils n'ont ni abri suffisant, ni nourriture, ni d'argent avec lequel ils pourraient demander de l'aide, parce que le régime miliaire sioniste israélien a décidé de fermer le passage frontalier entre Gaza et l'Egypte. Les sionistes ont dans le passé construit un énorme mur entre Gaza et l'Egypte, détruisant des centaines de maisons palestiniennes sans avertissement. Le mur est un mur qui est trop haut pour être escaladé, et ceux qui sont pris au piège de l'autre côté se voient refusé par les sionistes le droit de revenir à Gaza. Les Palestiniens de Gaza ne peuvent pas rentrer chez eux.(1)

En plus de cette torture sadique et prolongée d'innocents, selon Gush Shalom (Gush Shalom est un mouvement juif pour la paix - le vrai judaïsme est opposé au sionisme) : « les services de l'agence Western Union (transfert d'argent - ndt) et de la Ligue des Droits de l'homme dans la bande de Gaza ont dû fermer sous les pressions israéliennes et américaines, rendant impossible pour les familles tout envoi d'argent à leurs parents immobilisés. » Le 2 juillet dernier, Gush Shalom a adressé une vive protestation au Premier ministre Olmert et au ministre de la Défense Barak, ainsi qu'une lettre aux représentants de l'Union européenne. (2) (3)

Coincées maintenant dans ce que l'ancien Premier ministre palestinien, Ismail Haniya, qualifie de « conditions effroyables », les victimes parmi ces gens au supplice commencent à se compter. Vingt-huit sont morts. Ce qui devrait provoquer d'immenses inquiétudes et être dénoncé, c'est le renvoi dans leur hébergement des effectifs de l'Union européenne - la frontière devant apparemment restée fermée - et qui devraient surveiller le passage frontalier entre Gaza et l'Egypte. Chose terrifiante, on est très vite amenés à se demander si cela n'est pas un retrait pour éviter tout témoin étranger potentiel sur un site où un projet de torture et d'assassinat - par un refus délibéré de nourriture et d'eau à une population civile - serait en cours de réalisation. (4) (5)

Beaucoup des réfugiés palestiniens actuellement piégés à la frontière fermée étaient allés en Egypte simplement pour des soins, d'autres fuyaient les affrontements qui avaient lieu récemment dans Gaza. Le dernier combat fut causé par les sionistes dans le cadre de ce qu'ils appellent « les opérations de routine ». L'« opération de routine » s'est déroulée une fois que des chars de combat, un avion et des bulldozers de l'armée sioniste aient quitté le territoire israélien, franchi la frontière de Gaza et investi ou survolé les camps de réfugiés où ils ont tué onze personnes, en ont blessé douze autres, détruisant en outre des maisons et des propriétés de Palestiniens. Il faut bien noter que ce n'est pas une « guerre » entre deux armées. C'est un carnage de civils avec des forces complètement déséquilibrées. Les incursions sont des agressions d'une armée étrangère, l'armée sioniste d'Israël, qui ont lieu sur les terres palestiniennes, et les attaques militaires sont portées contre ce qui est, historiquement, une population civile de Palestiniens, en grande partie sans armes, non entendue et non protégée. L'armée sioniste est présentée par les médias dominants comme une victime, pendant que les civils pour l'essentiel désarmés sont montrés comme « des terroristes » quand ils essaient de se protéger des chars, sur leur propre terre. (6)

Parmi les blessés de la dernière « opération de routine » de l'armée sioniste dans les camps de réfugiés de Gaza, il y a eu des enfants et un jeune caméraman documentariste de la chaîne TV par satellite Al-Aqsa. Ce caméraman, Imad Ghanem, âgé de 21 ans, qui était en train de prendre les efforts des groupes de secours, a été touché par un char alors qu'il filmait, puis il a reçu d'autres balles alors qu'il était étendu impuissant sur le sol, à côté de sa caméra. Un seul côté dans l'occupation militaire à Gaza possède des chars. Les deux jambes du jeune homme ont été amputées par la suite. Bien qu'Israël prétende qu'il ne tire pas intentionnellement sur les membres de la presse qui accumulent les films sur les activités militaires israéliennes à l'intérieur des camps de réfugiés, d'autres journalistes affirment qu'ils ont eux aussi essuyé des coups de feu lors des incursions de l'armée. (7) (8) (9)

Après avoir coupé Gaza du reste du monde et même de ses 6 000 citoyens gazans, les sionistes ont également bloqué toutes les voies d'importation et d'exportation. La nourriture et tout autre approvisionnement ne peuvent pas arrivés aux réfugiés palestiniens coincés à l'extérieur de Gaza, pas plus qu'ils ne peuvent parvenir aux Palestiniens gardés comme des prisonniers par les sionistes dans leurs propres maisons à Gaza. L'argent ne circule plus. Plus de commerce. De nombreux réfugiés sont sans abri du fait des destructions continues par les sionistes des propriétés des Palestiniens. Mais, rien de tout cela n'est assez pour l'Israël sioniste. Actuellement, hors de la vue du monde et derrière ces grands murs hideux qu'aucun regard ne peut franchir, les Palestiniens sont, à dessein, condamnés à avoir faim.

J'ai contacté un journaliste palestinien, Mohammed Omer, qui écrit pour The Washington Report sur les affaires du Moyen-Orient et je lui ai demandé à quel point la situation alimentaire était mauvaise pour les Palestiniens de Gaza à ce moment.

« J'ai discuté seulement avec un homme » m'a répondu Mohammed, « Il m'a dit qu'il n'avait rien pour nourrir ses enfants et sa famille. Il a indiqué clairement que les choses allaient si mal pour lui et ses cinq enfants en ce moment, à cause du manque de nourriture, qu'il allait récupérer des os de vaches sur le marché. »

Sa famille désespérée apparemment fait bouillir les os dans l'eau, à part cela ils n'ont rien à manger.

« Il n'a aucun argent » dit Mohammed. « Ça va très mal ici ! »

Selon un article d'un journaliste palestinien, Khalid Amayreh, « Israël, qui sans le moindre scrupule déclare devant le monde qu'il a mis fin à son occupation de Gaza, exerce toujours un contrôle serré du passage de Rafah, transformant avec une grande efficacité la totalité de la bande de Gaza en camp de concentration le plus grand du monde. » (10)

Comme indiqué dans un bref extrait du documentaire Le Mur de la Honte (produit pendant ou avant 2004 ?) qui s'est concentré sur les énormes murs qu'Israël est en train de monter à l'intérieur et autour des territoires palestiniens, « Si la communauté internationale ne peut pas arrêter le mur d'apartheid d'Israël et l'anéantissement d'un peuple et de ses moyens d'existence, alors, c'est l'humanité qui est en jeu. » (11)

L'humanité est actuellement en jeu.

L'Israël sioniste, qui est en état de guerre, militaire et politique, est financé par des milliards de dollars d'impôts US, il retire délibérément la vie et la terre aux Palestiniens depuis plus de 60 ans maintenant. C'est une machine de guerre qui conduit l'humanité à un point de non retour désastreux. Les Américains doivent agir immédiatement pour bloquer tout nouveau financement de ce terrorisme fanatique sioniste, et plus important encore, nous devons exiger à la place que des approvisionnements humanitaires immédiats et qu'une circulation immédiate de l'argent soient rétablis pour les réfugiés palestiniens vivant à l'intérieur de tous les camps de concentration de l'Israël sioniste. Le monde entier devrait exiger que les 6 000 réfugiés bloqués reçoivent des ravitaillements humanitaires immédiats et aussi qu'ils puissent rentrer chez eux en Gaza. Ils rentreront dans le camp de concentration de Gaza, mais c'est tout ce qu'ils ont. C'est mieux que de rester à la frontière et de mourir exposés au soleil, à la déshydratation et à la faim.

Et alors, sans attendre, nous, le monde, devons venir ensemble, en tant qu'êtres humains, et libérer tous les Palestiniens - du monde entier - du sionisme. Nous devons libérer les Palestiniens de leur supplice et de leur désespoir.

Nous devons libérer les Palestiniens de la faim et des camps de concentration, tout comme nous avons libéré autrefois les juifs et les autres minorités des mêmes supplices. La longue liste des crimes contre l'humanité et des crimes de guerre perpétrés par l'Israël sioniste doit s'arrêter là immédiatement.

Nous, le monde entier, devons affronter la vérité, scandaleuse et effroyable, qui est aujourd'hui devant nous. Nous avons par inattention permis et soutenu les tourments continuels des Sémites palestiniens, depuis soixante ans, par la main cruelle d'un Etat politique barbare qui n'est pas du tout un Etat « sémite », et qui n'a de plus aucun cœur, aucune décence, aucune Constitution, aucune « démocratie », et aucune volonté de s'astreindre à respecter une loi, quelle qu'elle soit.

Cet Etat n'a pas à occuper la Palestine. (12)

Mary Sparrowdancer est journaliste et auteur d'un best-seller « La Chanson d'Amour de l'Univers », dont une édition spéciale sera publiée prochainement... « Vous pouvez me contacter à l'adresse mary@sparrowdancer.com mais, s'il vous plaît, sachez que j'écarte tout les messages qui ne sont pas humanistes, pacifiques et respectueux. »

Post-Scriptum :

Notes :

1. Gush Shalom. 6000 personnes bloquées au passage de Rafah. - 9 juillet 2007 http://zope.gush-shalom.org/home/en...

2. Mohammed Omer, à Rafah. Site : Rafah Today - Les images de la vie et de la réalité quotidiennes telles qu'elles sont en Palestine. (17 juillet 2007) - Voir aussi les articles en français de ce journaliste sur : Rafah aujourd'hui, 26 juin, 1er juillet 2007 http://www.info-palestine.net/artic...

3. Gaza, la prison http://www.gaza.ch/AFTER/prison.html

4. Déclaration d'Ismail Haniya - 7 juillet 2007 http://www.presstv.ir/detail.aspx?i...

5. "Une tragédie pour les Palestiniens" - source : Arab Monitor. http://www.arabmonitor.info/?lang=it

6. "Une attaque israélienne à Gaza fait 11 tués palestiniens » - 6 juillet 2007 http://www.muslimnews.co.uk/news/ne...

7. MSNBC, "Un enfant de 12 ans parmi les 11 tués par les forces israéliennes" - 27 juin 2007 http://www.msnbc.msn.com/id/19448682/

8. Vidéo Al-Jazeera : " Un journaliste blessé par l'armée israélienne" (7 juillet 2007) http://www.dailymotion.com/video/x2...

9. Comité de protection des Journalistes - "Un cameramen touché par les forces israéliennes pendant qu'il couvrait les affrontements dans Gaza" - 6 juillet 2007 http://www.cpj.org/news/2007/mideas...

10. Khalid Amayreh : « Cauchemar au poste frontière de Rafah » - 8 juillet 2007 http://www.info-palestine.net/artic...

11. "Le Mur de la Honte" - http://video.google.com/videoplay?d... Pas d'accès à cette vidéo, nous proposons cet article d'information sur Palestine67 http://palestine1967.site.voila.fr/...

12. « Intervenez et protestez. Rappelez-vous quand vous écrivez qu'il ne s'agit pas des Juifs. Il s'agit de sionistes fanatiques qui se posent en tant que juifs et chrétiens. Comme prévu par Gush Shalom, les adresses mel trouvées ici sont à l'attention de ceux qui parlent avec leur cœur de la paix. » http://toibillboard.info/addresss.rtf