Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

le retrait de Gaza est le premier pas vers la liberté et la libération

Le député prisonnier Hussam Khadr

Le député Hussam Khadr, président du comité de défense des droits des réfugiés palestiniens, a considéré, de sa prison à Haddarim, que le retrait de la bande de Gaza est un pas important vers le démantèlement du projet colonial sioniste, tout en appelant à ne pas exagérer les manifestations de joie. C'est ce qu'a annoncé l'avocat du député, Riad al-Anis, qui lui a rendu visite récemment.

L'avocat a déclaré que le député Khadr partage l'opinion de ceux qui considèrent que le retrait de Gaza est le fruit des luttes de notre peuple et de sa résistance héroïque face aux plans israéliens visant à s'étendre et à perpétuer l'occupation. Il a appelé à la préservation de cette réalisation historique en considérant qu'elle appartient au peuple palestinien, avec ses martyrs, ses prisonniers, ses brigades de la résistance et ses formations nationales.

Il a déclaré : "Nous devons profiter de l'expérience, des leçons du premier redéploiement israélien après la signature des accords d'Oslo ainsi que de la mauvaise administration, de l'anarchie et de la corruption qui l'ont suivi, où ont disparu toutes les promesses qui voulaient transformer les régions desquelles l'armée israélienne se retirait en nouvelle Singapour. Nous n'avons pas su mettre le retrait au service de notre peuple palestinien, mais il a été mis au service d'une petite minorité qui a obtenu des provilèges et qui recherchait l'approbation israélienne.

Notre projet national est tombé alors à la merci de ces derniers qui recherchaient leurs intérêts personnels". Il a ajouté : "Nous devons sérieusement étudier nos failles en cette période, consacrer nos efforts à tirer les leçons et fonder à partir de là notre politique envers la nouvelle donne avec le retrait des forces de l'occupation et des colons de la bande de Gaza".

Le député Khadr a également dit que l'occupation israélienne veut que le retrait soit un terme, refusant de le lier à d'autres pas, et il essaie même, de faire de la bande de Gaza une grande prison, isolée de son environnement palestinien.

Il s'agit d'un des défis auquel doitvent faire face l'Autorité palestinienne et le peuple palestinien, pour faire de ce retrait le début de la pluie et non la fin.

D'autres défis nous attendent, comme la manière de diriger nos affaires intérieures, la poursuite de l'étape de la libération nationale que notre peuple mène depuis une centaine d'année, il y a aussi le dossier d'al-Quds, des réfugiés, des colonies, du mur raciste, des prisonniers, des frontières, toutes exigeant de nouvelles batailles.

En ce qui concerne le dossier des prisonniers, le député Khadr a ajouté qu'il n'est pas normal que les prisonniers de la bande de Gaza soient maintenus en prison alors qu'il s'agit d'un retrait et du contrôle total de la bande de Gaza par l'Autorité. Il est temps, pour considérer qu'il s'agit d'une libération totale, que tous les prisonniers de la bande de Gaza soient libérés, et cela doit être le premier pas après le retrait."

Le député Hussam Khadr a mis en garde le gouvernement de l'occupation israélienne d'isoler la Cisjordanie et de renforcer ses mesures répressives contre les citoyens, et de lancer ses colons à l'assaut des Palestiniens pour y commettre des crimes, comme ce qui s'est passé dans la colonie de Chilo il y a quelques jours lorsqu'un colon israélien a tué quatre citoyens, et avant, à Shafa'Amr.

Le député Khadr a demandé à l'avocat Riad al-anis de transmettre ses condoléances aux familles des martyrs de Shafa'Amr, de Sanjil, de Kfar Qalil et Qalqylia, assassinés par les colons.

Le député Hussam Kahdr a salué la décision du président de l'Autorité palestinienne pour avoir défini la daute du 21 janvier pour les élections législatives, considérant qu'il s'agit d'une mesure importante dans la voie de la formation d'un système palestinien démocratique, appelant toutes les forces nationales et islamiques, ainsi que les personnalités nationales à participer aux élections et à présenter leurs candidatures au conseil législatif palestinien.

Rappelons que le procès du député Khadr reprendra le 4 septembre prochain, où seront entendus des témoins en liaison avec l'affaire.

Sources: http://www.hussamkhader.org/internal/committee/default.htm