Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Les quartiers musulmans d’al-Quds passent aux juifs,grâce à une société émiratie

Quelque chose de grave se passe dans la vieille ville d’al-Quds Jérusalem, et qui ressemble à ce qui s’était passé lors de la Nakba.

Un nombre grandissant de ses maisons et vielles bâtisses, situées à quelques minutes de la mosquée al-Aqsa, à l’est de la ville sainte occupée changent de propriétaire palestinien et passent aux mains de colons israéliens.  

Les transactions se font parfois directement. Sinon, indirectement, via des médiateurs palestiniens et arabes, en l’occurrence des émiratis.

Ces dernières semaines, il a été question de quelques bien fonciers qui ont subi un sort similaire. De quoi rappeler, selon le journal libanais AlAkhbar, qui a obtenu des documents certifiées sur ces transactions louches,  l’affaire d’une trentaine de maisons situées dans le quartier Wadi-Helwé à Salwane, et qui avaient été occupés par des colons en 2014, au motif qu’elles leur appartiennent.

A cette époque, le parti palestinien des territoires palestiniens occupés de 1948, Mouvement Islamique (MI) avait accusé directement les Emirats d’être l’acteur principal qui finance ce genre de transaction. Il avait nommé explicitement une société émiratie, Al-Thourayya pour les Consultations et les recherches. Il s'agit d'une société qui siège à Abu Dhabi, mais dont les activités sont bien floues, si ce n'est les quelques conférences qu'elle a organisées dans plusieurs capitales européennes sur des thèmes sécuritaires et stratégiques.

L'Agence palestinienne Al-Quds News s'est étonné de trouver que cette société possède des branches du même nom dans plusieurs pays, dont en Egypte, à Chypres, en Libye, en Slovaquie, lesquelles fournissent des services sécuritaires dans plus de 100 pays. 

Fait saillant: il se trouve que Mohammad Dahlan, le responsable palestinien pro israélien et soutenu par les monarchies arabes, est souvent l'invité de ses conférences.

Celui-ci est aussi le sponsor du propiétaire de la  la société palestinienne impliquée aussi dans cette affaire,  « Al-Sirina mondial pour le commerce et les investis-sements ».

En effet, celle-ci a été fondée par l’américano-israélien d’origine palestinienne Fadi Salameen, connu pour ses liens suspects avec des milieux américains influents, dont entre autre la Fondation Clinton .

L’Autorité palestinienne (AP), qui avait elle aussi menacé de poursuivre en justice les Palestiniens qui concluent ce genre de ventes, semble elle aussi embourbée dans cette affaire. Alors que la loi palestinienne punit tout propriétaire palestinien qui vende sa maison à des parties israéliennes des travaux forcés, elle ferme de plus en plus les yeux, moyennant des pots-de-vin.

Une famille a raconté pour al-Akhbar avoir pris le feu vert de l’AP lors de la vente de sa demeure à une agence, laquelle s’est avéré être une vitrine pour revendre les maisons palestiniennes aux colons.

L’une des plus récentes transactions concerne une maison de trois étages située à 3 minutes à pieds de la mosquée al-Aqsa, dans le quartier islamique Akabat-Darwish.(Photo à droite)

Etant un legs familial, elle a été vendue par l’épouse du défunt et son fils de la famille Jawdé-Husseini,  pour la copieuse somme de deux millions et demi de dollars. L’acheteur n’est autre que Fadi Salameene, lequel l’a repassé à son tour à la société al-Thourayya.

Selon al-Akhbar, 8 autres bâtisses sur les 10 se trouvant dans le même quartier ont déjà été vendues à des colons israéliens ces dernières années.

Il se passe la même chose dans un autre quartier avoisinant, connu sous l’appellation al-Saadi. Dernièrement,  la famille palestinienne Youzbatchi a vendu directement sa maison à une association israélienne de colonisation, Atirate Cohenim. (photo à gauche)

« L’infographie et les cartes montrent clairement que durant les cinq prochaines années, au cas où la fuite des maisons aux colons se poursuit au même rythme, en vendant les vendant directement aux Israéliens, ou via des médiateurs arabes, une grande partie de la vieille ville se transformera en des quartiers juifs, ce qui veut dire que l’entourage d’al-Aqsa sera judaïsée. La mosquée ne devrait plus tarder… »

D’ores et déjà, plus de 60 biens fonciers de différentes superficies passeront d’ici la fin du mois de juin prochain aux mains des colons, dévoilent des documents entre les mains de chercheurs et d’observateurs maqdisis.

 

Source

Rubriques: