Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Montrez votre solidarité avec Gaza

S'il vous plait maintenant, maintenant, Faites quelque chose pour nous aider, nous à Gaza !

Maintenant, Israël a tout fermé et tout coupé Les gens dans Gaza vont mourir Déjà 3 personnes sont décédées aujourd'hui dans des hôpitaux de Gaza suite aux coupures d'électricité. 98% de la Bande de Gaza est actuellement dans le noir. Comme il n'y a plus d'électricité, tous les médias à Gaza vont fermer. Israël fait tout ce qu'il peut pour que personne ne sache et ne voit ce qu'il fait à Gaza. S'il vous plait, aidez-nous maintenant ! Descendez dans les rues pour demander la levée du siège, Maintenant ! Nous organisons tous les jours des marches aux chandelles et nous vous demandons de faire de même. S'il vous plait, organisez ces marches et envoyez nous les photos, cela nous aidera beaucoup ici

Abu Ayoub, Un Palestinien de Gaza

Comment peut-on rester sans bouger face à un tel drame : la première crise humanitaire au monde créée par l'homme ?

Comment les dirigeants du monde entier et en particulier les Israéliens peuvent-ils dormir la nuit en sachant ce qu'ils imposent à 1 million et demi de personnes dans la Bande de Gaza.

Aujourd'hui, on vient d'apprendre que l'unique centrale électrique de Gaza a cessé de fonctionner en raison de la suspension par Israël des approvisionnements en carburant, plongeant dans le noir et le froid, tous les habitants de la Bande côtière. Depuis 3 jours, Israël a également cessé de livrer les cargaisons de nourriture et de médicaments.

On a appris ce matin que Mahmoud Hussein, âgé de 18 ans, est décédé hier d'un cancer par manque de traitement approprié et après avoir essuyé 3 refus d'Israël suite à ses demandes pour aller se faire soigner à l'étranger. Mahmoud est la 72ème personne à mourir d'une maladie grave et à qui Israël a refusé un traitement

Cette semaine, Israël a tué 38 Palestiniens et blessé des centaines d'autres.

Vendredi, le rapporteur spécial de l'ONU pour les droits de l'Homme dans les territoires occupés, John Dugard, a dénoncé les crimes de guerre "lâches" commis par Israël dans la bande de Gaza lors des raids de la semaine écoulée

Quoi faire ?

- Répondez à l'appel des habitants de Gaza plongés dans le noir et organisez des veillées aux chandelles jusqu'à la levée du siège de Gaza

Des manifestations seront organisées dans le monde entier le 26 janvier et le 23 février prochain.

Action mondiale pour Libérer Gaza le 23 février 2008 (texte de l'appel du CPAS)

Dans le cadre de ses activités contre l'occupation israélienne et le siège imposé à la Bande de Gaza, le Comité Populaire Contre le Siège (PCAS) organise une action mondiale pour Libérer Gaza, le samedi 23 février 2008. Des actions et des manifestations pacifiques auront lieu dans tous les pays arabes, européens et américains.

Dans cet objectif, le PCAS recherche des partenaires, individus, militants pacifistes et organisations, dans les pays cités ci-dessus (et tous ceux qui désirent s'impliquer) .

Le PCAS accepte et apprécie tout aide concernant ces actions et souhaiterait assurer une coordination le plus vite possible.

Le PCAS se réjouit de votre coopération et de votre inscription à cette action

Freegaza.ps@gmail.com

http://www.freegaza.ps/english/

- Faites pression sur vos Euro-députés en leur écrivant pour demander à l'Union Européenne de s'écarter des positions israélo-américaines !

- Ecrivez aux délégations des différents pays aux Nations Unies

Vous trouverez, sur notre site, toutes les coordonnés dont vous avez besoin http://www.ism-france.org/news/arti...

Post-Scriptum :

Martine Monville 14 rue de la Jourdinière 45470 Rébréchien Rébréchien le 21 Janvier 2008

A Monsieur André Laignel, député du Parlement Européen,

Monsieur le député européen,

Tout récemment le Parlement Européen vient de voter un texte rappelant à l'Egypte ses devoirs en matière des Droits Humains.

Depuis des décennies l'état d'Israël bafoue ouvertement ces droits et, si le Parlement Européen a condamné en Juillet 2004 le « mur de la honte » , ce mur (on devrait dire ces murs ) est en voie d'achèvement sur plus de 650 km avec la dépossession des terres palestiniennes, l'arrachage de centaines de milliers d'oliviers et surtout la destruction de plus de 60 000 maisons palestiniennes.

Depuis 2005, après le simulacre de retrait de Gaza, Israël ressere l'étau sur 1.300 000 Gazaouis, les condamnant, soit à une mort immédiate lors des incursions ( aussi nombreuses qu'imprévisibles jour et nuit ) , soit à une mort lente par la paralysie de la vie ordinaire. Les observateurs internationaux n'ayant le droit d'observer que ce qu'Israël les y autorise.

Répondant à des tirs de roquettes qui ne font pratiquement jamais de victimes et très peu de dégâts, les massacres de la semaine dernière, la fermeture hermétique des postes frontaliers et la coupure générale d'électricité de ce dimanche 20 Janvier sont des atteintes aux droits de l'homme caractérisés, dont nul stratège ne reconnaîtra que cela puisse apporter plus de sécurité à Israël mais au contraire plus de haine et de résistance à son encontre.

Monsieur le député, je vous demande de faire voter de toute urgence un texte condamnant la barbarie de l'action menée par Israël à l'encontre de toute la population de Gaza et le sommant de mettre fin à cette planification de la terreur.

L'application en étant sous le contrôle réel d'observateurs indépendants.

Je vous prie de croire, Monsieur le député, à mes sentiments de «solidarité humaine »

Mesdames et Messieurs les Eurodéputés,

L'Europe s'est construite autour d'un idéal fort qu'est d'avoir la paix et non plus jamais voir se dérouler des génocides sur ses terres. Mais l'Europe veut défendre set idéal sur toute notre planète et c'est d'ailleurs son devoir après tous les malheurs qu'elle avait causé aux pays colonisés et pillés pendant des siècles.

Aujourd'hui, nous sommes en train d'assister à une tuerie à Gaza. Des êtres humains tombent sous nos yeux, sous vos yeux, tous les jours comme si c'étaient des moustiques aspergées par un insecticide. Et qui réagirait pour des moustiques ?! Mais ce ne sont pas des moustiques, ce sont des humains, vous entendez, des humains qui n'ont pas moins le droit à vivre que les autres !

Combien vous faut-il de morts pour lever enfin votre voix et demander à l'état colonial d'Israël d'arrêter ses massacres. 100, 1000 ou peut-être la totalité de ces gens sans aucun soutien ?

Qu'est ce que vous attendez, vous les défenseurs des droits de l'homme et héritiers des Lumières ?! Ou peut-être pensez-vous qu'il vaut mieux ne pas déranger l'armée sioniste d'occupation dans son nettoyage ethnique à Gaza, comme les américains l'ont laissé faire au Liban en espérant supprimer la résistance libanaise de l'existence ? Mais vous le savez très bien, la résistance d'un peuple ne mourra jamais. L'histoire de la France l'avait déjà prouvé.

Mesdames et Messieurs les Eurodéputés? Faites honneur à l'Europe, faites honneur à la France et à son peuple, et faites honneur à vous-mêmes. Il est grand temps que vous réagissiez pour sauvez un peuple sans armes en face de ce Goliath israélien arrogant, et pour donner un petit espoir à la paix.

Car même si tous les habitants de Gaza sont exterminés, la terre irriguée de leur sang explosera un jour par la haine que vous avez laissée les israéliens planter dedans. Et cette explosion fera du mal à toute notre planète !

Veuillez agréer, Mesdames et Messieurs les Eurodéputés, mes salutations respectueuses.

Iyad Abbara Citoyen français de l'île de France

Martine Monville 14 rue de la Jourdinière 45470 Rébréchien Rébréchien le 22 Janvier 2008

À Monsieur l'ambassadeur d'Israël en France Consulat Général d'Israël 3 rue Rabelais 75008 PARIS

Monsieur l'Ambassadeur,

Je vous écris pour vous faire part de mon indignation devant l'escalade de la violence qu'Israël applique actuellement à l'encontre de Gaza. Le motif invoqué en est la défense de sa sécurité contre des attaques de roquettes. Cependant, dans son rapport sur la sécurité, votre gouvernement a annoncé officiellement que ces roquettes n'avaient fait qu'un mort en 2007 et l'association Bt'selem a recensé plus de 350 morts gazaouis du fait de l'armée israélienne. L'insécurité n'est pas du côté qu'on veut nous faire croire.

Le massacre du mercredi 16 Janvier ( dont un jeune tué de sang froid après son arrestation ), la fermeture totale des issues vers l'extérieur, la dernière mesure de bloquer les livraisons de fioul (plongeant dès dimanche 20 Janvier toute une population dans le noir), sont des atteintes graves aux droits humains en violation totale du droit international et confirment que la « libération de Gaza » en 2005 n'était qu'un leurre destiné à endormir l'opinion publique.

Je suis scandalisée quand j'apprends que votre gouvernement dit officiellement qu'il n'y a pas de raison pour que les Gazaouis aient une vie normale tandis que les habitant de S'derot vivent dans la crainte. Il est pourtant évident que, depuis 2005, ce sont les Gazaouis qui se font tuer et qui vivent dans la peur alors que les habitants de S'dérot ont beaucoup moins à craindre des roquettes que des accidents de la vie courante.

Comment croire un état qui proclame sa recherche de paix et qui fait tout sur le terrain pour attirer la vengeance ? Qui osera prétendre que les assassinats « collatéraux » de femmes, de jeunes enfants et de vieillards, la fermeture des passages vers l'extérieur ( y compris pour les malades graves les produits de première nécessité ), les coupures d'électricité ( dont dépendent les hôpitaux), les rationnements d'eau et de carburant, les humiliations quotidiennes aux check points, le vol des terres, les démolitions de maisons palestiniennes et l'extension des colonies soient nécessaires à la sécurité d'Israël ?

Vu de l'extérieur, il s'agit de façon évidente d'une planification de la terreur et de la colonisation.

En niant aux Palestiniens le statut d'êtres humains à l'égal de tous les autres, l'état d'Israël, qui se targue d'être la seule démocratie du Moyen Orient, mène sa société à la destruction de ses valeurs. Les effets en sont déjà dévastateurs sur sa propre jeunesse.