Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Nouvelles menaces de mort envoyées à la Librairie Résistances

Un individu nommé Jérôme Drahi (ou Drahy) a comparu jeudi devant la 23ème Chambre correctionnelle du tribunal de Paris, pour des menaces de mort, à caractère raciste, proférées quelques jours plus tôt à l'encontre de la Librairie Résistances (Paris XVIIème) et de ses animateurs.

Voici le message envoyé par Drahi, :

"----- Original Message ----- From : jerome ffeg To : info@librairie-resistances.com Sent : Sunday, September 13, 2009 2:26 PM

MES POTES DE LA LDJ VOUS ONT BIEN NIKER VOTRE LIBRAIRIE RESISTANCEEE HEINN GREGORY ET JASON MES FRERES VOUS ONT BIEN BAISER VOS MERES ET VOS LIVRES A LA CON ET VOUS INKIETTEZ PAS PSKE POUR L INSTANT CE N ETAIT ENCORE KE DES AVERTISSEMENTS...

vous allez gouter a la douleur bande denfoirrer dvos meres les putes ! a mort tout les palestiniens faut les chasser de notre terre et ceux kil veule pa partir : une balle dans la tete par nos soldats de tsahal !

jvous é tous enculer en france et ca va continuer bcq plus ,violement encore et bientot jvé partir en israel construire des belles et grande colonies en territoire ocupé ptite salope on vous nike vos mere koi ki spasse PTITE MERDE

BIENTOT LIBERMANN AU POUVOIR ET DOMAGE KE TONTON RAV MEIR KAHANA NE SOIT PLUS LA POUR ETRE ELU A L HEURE ACTUEL PSK IL AURAI FAIT L MENAGE C UN BON LUI ! »

On ne commentera pas plus avant la prose du sieur Drahi.

Rappelons seulement que lorsqu'il évoque ses « potes » Gregory et Jason, il fait référence à deux nervis notoires, à savoir Grégory Chelly, condamné en juillet pour le saccage de la Librairie Résistances, et Jason T., mis en examen dans au moins une autre affaire de violences.

Nicolas Shahshahani, gérant de la librairie, a déposé plainte lundi 14 septembre. Jeudi à 12h30, il reçoit un appel téléphonique du Parquet de Paris, l'informant que l'auteur des menaces a été arrêté, et qu'il va être jugé, séance tenante.

A l'audience, Drahi, qui se présente comme « auxiliaire d'éducation à temps partiel » dans un établissement secondaire privé a confirmé qu'il avait avoué les faits au cours de sa garde à vue, puis il a demandé le renvoi, comme cela est de droit, pour préparer sa défense. Le procès aura lieu le 22 octobre prochain, devant la même Chambre.

A la différence de la plupart des personnes qui ont comparu jeudi devant la 23ème Chambre correctionnelle, Drahi a quitté le tribunal en homme libre, à l'issue d'une journée où des condamnations à des peines de prison ferme ont été prononcées en série, pour des infractions d'une gravité relative : trois jeunes d'à peine 18 ans ont par exemple pris 8 mois ferme pour une bagarre ayant fait un blessé léger dans le groupe adverse.

Le tribunal a en effet estimé qu'une mesure de contrôle judiciaire (un pointage hebdomadaire au commissariat le plus proche du domicile de l'intéressé, en Seine-et-Marne) suffisait à garantir la présence de Drahi à son procès le mois prochain, et qu'il n'y avait donc pas lieu de placer le prévenu en détention préventive.

L'avocate de la libraririe, partie civile, a quand même fait observer que l'impunité des voyous de l'extrême-droite pro-israélienne a jusqu'à présent été sans limites en France.

Y compris dans les rares cas où des condamnations sont prononcées, les peines, carcérales ou pécuniaires, n'ont en effet jamais le début du commencement d'une application, l'appareil judiciaire se refusant à prendre les diverses mesures pratiques permettant l'exécution des jugements (communication de l'adresse des condamnés pour obtenir les dommages et intérêts, mandats de dépôt pour les peines de prison ferme, signalements aux frontières pour les contrôles judiciaires, etc.)

Rien n'empêche donc Drahi, qui a avoué au cours de sa garde à vue sa volonté de partir en Israël -pour participer au génocide du peuple palestinien, comme il en bave d'envie dans son email- de prendre, quand il le veut, son billet d'avion. A suivre.

CAPJPO-EuroPalestine