Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Opération "des livres pour les prisonniers" en Palestine

L'association Ansar el-sageen, dont le siège est à Majd el-kroum, a lancé il y a quelques mois une opération : "des livres pour les prisonniers".

L'opération consiste à rassembler des livres afin de les distribuer aux prisonniers dans toutes les prisons. Le directeur de l'association à Naplouse, Saed Yassine, a également lancé cet appel aux libraires, éditeurs et aux citoyens de la ville, disant qu'une telle campagne ne pouvait être que bénéfique aux prisonniers, qui ont besoin de livres pour occuper leur temps en prison.

C'est suite à la demande de plusieurs prisonniers, dans des lettres adressées à l'association, que cette dernière a conçu cette opération, qui est une forme de mobilisation populaire en faveur des prisonniers.

Des appels sont lancés dans les mosquées, les médias palestiniens, et des tentes seront érigées dans les centres des villes pour récupérer les livres.


- Pour le prisonnier Yaser Ibrahim, qui est détenu dans la prison Ansar III - Naqab (Ketsiot), cette campagne est très importante pour les prisonniers, car elle leur fournit une matière éducative pour élever le niveau et les connaissances des prisonniers, leur permettant également de mettre à profit les moments de détention. Il a souligné que plusieurs bibliothèques ont été démolies lors des affrontements et des campagnes de répression par l'armée et les directions des prisons, la plus importante bibliothèque ayant été celle de la section 5 de la prison de Meggido.


L'avocat Fares Abu Hussayn, président de l'association internationale de soutien aux droits de l'homme en Palestine, a déclaré que la campagne répond aux demandes nombreuses et répétées des prisonniers qui souhaitent faire entrer des livres et des publications diverses, surtout qu'ils deviennent rares et que le nombre de prisonniers a augmenté.


- Pour Abu Anas, représentant des prisonniers dans la prison du Naqab, cette campagne est importante surtout qu'il y a un grand nombre de prisonniers instruits et diplômés : c'est une occasion en or pour les prisonniers que de développer leurs capacités intellectuelles et culturelles, en espérant que cette campagne puisse résoudre le problème du manque de livres dans les prisons, surtout les livres récents. Il a ajouté que l'obtention de livres par les prisonniers est une chose difficile, car leur prix est élevé, ils arrivent parfois à en obtenir par le biais des organisations humanitaires et les parents, lors des visites.