Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Pourquoi laissons nous faire ça?

Je me suis rendue en Israël/Palestine cet été, et j'ai rédigé un texte pour témoigner de ce que j'ai vu.

Par Hélène BIZARI

Je ne veux pas faire partie de ceux qui diront: "On ne savait pas..."

En 1948, suite à la Soah, les européens ont créé l'Etat d'Israël, afin de se racheter de toutes leurs fautes durant la seconde guerre mondiale. Je ne nie en rien l'horreur du génocide subi par les juifs, ni la lacheté des européens pendant cette période, mais qui a pensé au peuple Palestinien qui vivait déjà sur ces terres? Personne... Les médias de l'époque ont même caché son existence aux populations occidentales: "Il n'y a personne sur ces terres... c'est un désert." Si Moïse avait entendu cela, il aurait crié au mensonge. Lui, si cher à la religion juive, avait envoyé douzes hommes explorer le pays de Canaan (la partie du Proche Orient située entre la Méditerrannée et le Jourdain, ce qui correspond plus ou moins aujourd'hui aux territoires d'Israël, de l'ouest de la Jordanie, du sud de la Syrie, et du Liban) que Dieu souhaitait donner au enfants d'Israël. L'ancien testament, Pentateuque nombre 13, nous indique quel fut le compte rendu de ces éclaireurs: "Ils furent de retour de l'exploration du pays au bout de quarante jours. A leur arrivée, ils se rendirent auprès de Moïse et d'Aaron, et de toute l'assemblée des enfants d'Israël, à Kadès dans le désert de Paran. Ils leur firent un rapport, ainsi qu'à toute l'assemblée, et ils leur montrèrent les fruits du pays.Voici ce qu'ils racontèrent à Moïse: Nous sommes allés dans le pays où tu nous as envoyés. A la vérité, c'est un pays où coulent le lait et le miel, et en voici les fruits. Mais le peuple qui habite ce pays est puissant, les villes sont fortifiées, très grandes; nous y avons vu des enfants d'Anak. Les Amalécites habitent la contrée du midi; les Héthiens, les Jébusiens et les Amoréens habitent la montagne; et les Cananéens habitent près de la mer et le long du Jourdain. Caleb fit taire le peuple, qui murmurait contre Moïse. Il dit: Montons, emparons-nous du pays, nous y serons vainqueurs! Mais les hommes qui y étaient allés avec lui dirent: Nous ne pouvons pas monter contre ce peuple, car il est plus fort que nous. Et ils décrièrent devant les enfants d'Israël le pays qu'ils avaient exploré. Ils dirent: Le pays que nous avons parcouru, pour l'explorer, est un pays qui dévore ses habitants; tous ceux que nous y avons vus sont des hommes d'une haute taille; et nous y avons vu les géants, enfants d'Anak, de la race des géants: nous étions à nos yeux et aux leurs comme des sauterelles."

En entendant leur réponse, Moïse, lui même avait renoncé à pénétrer dans ce territoire!

Depuis 1948, l'Etat d'Israël ne cesse de prendre de l'ampleur sous le pretexte de la religion. Ses dirigeants font venir tous les juifs du monde sur ces terres. Mais quelque chose m'échappe: depuis quand le fait d'être juif est il une nationalité? Quelle autre Nation a pour seule base une religion?

Il est facile de parler me direz vous sans être allé sur place. C'est pour cela qu'après avoir assisté à de nombreuses conférences, après avoir entendu de nombreux témoignages de Palestiniens en France, je me suis rendue en Palestine/Israël, cet été. Voir de mes yeux la situation, bien que "préparée" par ce que j'avais entendu par le passé, m'a profondément touchée et bouleversée. Il est impossible ensuite de rester dans le silence.

Quatre des dix commandements sont quotidiennement bafoués: tu ne tueras point, tu ne voleras point, tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain, tu ne convoiteras point ce qui appartient à ton prochain. Un mur, dont la construction a commencé en juin 2002, accentue cette situation sous prétexte de protéger les Israéliens des attentats palestiniens. Et le comble est que les Israéliens font payer des taxes aux Palestiniens pour payer ce mur! Les Palestiniens sont alors chassés de leurs maisons afin d'y installer des familles israéliennes ou parce qu'elles se trouvent sur le chemin du mur. Il n'ont pas le droit de circuler sur les mêmes routes que les israéliens. Ils sont interdit de séjour à Jérusalem. Ils ne peuvent pas se déplacer librement. Ils doivent faire face soit aux check points mobiles, soit au check points du mur. Pour les franchir ils doivent avoir toutes les autorisations nécessaires et les hommes et les femmes subissent des tas d'humiliations: soulever leurs vêtements pour vérifier qu'ils n'ont pas de bombes ou d'armes sur eux, attendre des heures en plein soleil, ne pas laisser passer les femmes enceintes qui perdent leurs enfants aux check points, les parquer comme des animaux dans l'attente de passer un portillon ou un contrôle, empêcher le passage des marchandises et des clients ce qui cause la faillite des commerçants, retarder ou interdire le passage des étudiants qui se rendent à l'Université pour suivre leurs études (un étudiant qui souhaite aller de Zababde à Hébron doit passer 20 check points), empêcher les paysans de pouvoir cultiver leurs champs... En effet, ce mur déclaré illégal en 2004 par les Nations Unies, a été construit au milieu de certaines villes ou encore entre les maisons et les champs.

Les champs ne pouvant plus être exploités par leurs propriétaires Palestiniens, sont réquisitionnés par les Israéliens sous prétexte de la loi islamique qui précise que si une personne n'exploite pas son champ pendant 5 ans, il en perd la propriété! Mais comment pourraient ils les exploiter avec un mur de 8m de haut entre leur maison et leur champs!? Les Israéliens vendent aussi des graines qui ne fécondent pas, aux Palestiniens. Ainsi les récoltes sont pauvres ou inexistantes. L'armée réquisitionne certains terrains soit pour construire le mur soit pour en faire des terrains militaires. Seuls les paysans pouvaient encore travailler et faire vivre une ou plusieurs familles, et aujourd'hui ils sont eux aussi acculés...

J'ai vu cet été, les nouvelles tranchées creusées par l'armée israélienne afin de continuer le mur non loin de la frontière jordanienne, afin d'empêcher une nouvelle fois, les Palestiniens de pouvoir circuler librement, et en privant au passage une ville de plusieurs milliers d'hectares cultivables!

Même sur le peu de territoires encore réservés aux Palestiniens, l'armée israélienne entre régulièrement à la recherche de terroristes palestiniens, à n'importe quelle heure du jour et de la nuit, et détruit les maisons, arrête les enfants...

Dans un tel contexte, j'ai vu une population fière et forte.

Comment osons nous laisser faire cela? De quel droit nos médias osent ils nous dire qu'Israël est menacée par les méchants terroristes palestiniens? Je n'excuse en rien les attentats commis par les Palestiniens, et les déplore. Mais je me demande comment moi je réagirais si d'autres Nations avaient données mon pays à un autre peuple, et que celui ci me privait de tout, de toutes libertés, sous couvert des grandes puissances mondiales, et ce depuis 60 ans!