Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Pourquoi tuent-ils nos enfants ?

Propos recueillis par Pierre Barbancey

Jamal Al Khozi se trouve dans le camp de Jabalyia, encerclé par les chars israéliens. Nous l'avons joint par téléphone. Voici son témoignage :

« Depuis sept jours que l'invasion israélienne a commencé, il est clair que la population est visée. Dans le camp où je me trouve, il y a déjà 97 morts et plus de 240 blessés. 40 % des tués ont moins de quinze ans. Certains endroits du camp (où vivent plusieurs centaines de milliers de personnes) sont totalement inaccessibles.

Les gens n'ont plus accès à rien : ils n'ont pas de médicaments, l'eau se raréfie, le lait pour les enfants manque et ils ne peuvent plus rejoindre les hôpitaux. » Jamal, qui est également volontaire au sein du Palestinian Medical Releaf (les secours palestiniens), dénonce l'attitude des soldats israéliens qui empêchent les secours d'arriver jusqu'aux blessés. « Il y a une heure, un char a tiré et a tué quatre personnes mais les ambulances n'ont pas pu accéder. Nous faisons des tentatives pour amener ce qu'il faut, mais c'est très dangereux. Les chars et les hélicoptères tirent sur tout ce qui bouge. Les soldats occupent trois écoles et donc plus de trois mille enfants ne peuvent avoir cours depuis une semaine. Quarante maisons ont été détruites uniquement pour ouvrir la route aux tanks, les gens n'ont même pas eu le droit d'emmener quoi que ce soit avec eux. Dans d'autres zones ils ont détruit vingt maisons. »

« Les gens se sentent seuls et se demandent pourquoi cela arrive, pourquoi leurs enfants se font tuer. Ils sont très en colère. Mais dans le camp, malgré l'encerclement, la solidarité s'organise. On partage tout, l'eau, le lait, les médicaments, la nourriture. Y compris les abris pour dormir. »