Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Quel est le contexte de l'opération du Hezbollah et de la destruction israélienne du Liban ?

Nike Air Jordan 1 Retro MID Reverse Banned, Nike Men's Air Jordan 1 MID Basketball Shoe, UNISEX Nike Air Jordan 1 Retro MID Reverse Banned, Nike Men's Air Jordan 1 MID Basketball Shoe, UNISEX, With FSR NIKE Air Jordan 1 Mid S

Dilemme entre l'agenda régional et l'agenda local. Par Sari Hanafi

Les combattants libanais du Hezbollah ont capturé deux soldats israéliens dans une incursion frontalière le 12 juillet.

Cette action a été suivie par des attaques israéliennes destructrices contre des cibles libanaises du Hezbollah et en particulier contre l'infrastructure libanaise (l'aéroport, les ports, 56 ponts, 4 centrales électriques, les routes, etc.) entrainant jusqu'ici la mort de plus de 145 civils Libanais et blessé des centaines d'autres et imposant au Liban un blocus aérien, maritime et terrestre.

Le Hezbollah a répondu par des roquettes sur des cibles israéliennes, dont Tibériade et Haïfa, qui ont tué au moins 13 personnes et ont blessé une trentaine d'autres.

Cependant, beaucoup expriment de l'incompréhension concernant la signification et le timing de l'opération du Hezbollah. J'aimerais contribuer à ce débat.

Malgré la première déclaration du Cheikh Hassan Nasrallah, le Secrétaire Général du Hezbollah, le 13 juillet indiquant que l'objectif de cette opération était de libérer les trois prisonniers libanais, il est clair que le Hezbollah a un agenda régional qui est de soutenir la situation difficile des Palestiniens dans les Territoires Palestiniens et certainement un agenda iranien.

Le contexte est, d'un côté, une véritable guerre dans les Territoires Palestiniens sous forme d'un conflit interminable et intensif (10 à 20 Palestiniens sont tués chaque semaine depuis au moins un an et demi), et, d'un autre côté, la vraie menace de lancer une guerre/bombardement contre l'Iran.

Les informations que j'ai eues de la part de nombreux diplomates européens il y a quelques semaines montrent à quel point les "experts" américains ont pû convaincre les diplomates européens sur la nécessité de frapper l'Iran pour l'humilier et entraver son influence dans la région, indépendamment des résultats des négociations sur son armement nucléaire.

Malheureusement, encore une fois l'analyse sectaire prévaut. Les Européens et les Américains ne comprennent pas que l'Iran n'influe pas que sur la Shia radicale dans la région mais également sur la majorité de la rue Arabe qui souffre du profil bas montré par les régimes Arabes autoritaires face au projet hégémonique et colonial Américano-Israélien dans la région.

L'opération militaire du Hezbollah le 13 juillet est donc un message clair qu'Israel et les Etats-Unis ne sont pas libres de faire ce qu'ils veulent alors que le silence de la communauté internationale au sujet de Gaza a été plus que scandaleux avant même l'enlèvement du soldat israélien.

La première leçon en sciences sociales et politiques que nous enseignons habituellement à nos étudiants est que vous ne pouvez pas faire une analyse dans une telle discipline sans déclarer la position du chercheur et il soutien l'intérêt de quelques groupes sociaux. Après avoir dit cela, je me positionne pour l'intérêt des groupes anti-coloniaux et anti-hégémoniques dans la région.

C'est ainsi que je vois une position honorable pour ceux qui osent, dans l'ère Post 11-Septembre, résister à l'hégémonie Américano-Israélienne dans la région.

Si l'on fait l'analyse du point de vue de certaines classes moyennes libanaises, naturellement ce qui se passe renforcera la division à l'intérieur du pays et les destructions au Liban auront des conséquences désastreuses sur l'économie libanaise. Je comprends la position de nombreux amis libanais au sujet des guerres par substitution répétées sur la terre du Liban aux dépens d'une partie de la population libanaise et de ce point de vue, l'opération du Hezbollah est très problématique.

Parlant d'un acte de résistance d'un point de vue anti-hégémonique et anti-colonial régional, la lutte du Hezbollah sera mentionnée dans l'historiographie des mouvements de libérations nationales et dans celle de cette région.

La majorité de la population Arabe apprécie le fait que, pour la première fois, un groupe/organisation défie, même temporairement, l'armée israélienne, en particulier sur la mer.

Pour l'instant, la situation n'est toujours pas claire concernant quelle forme prendra l'escalade de l'agression israélienne mais ce sera le plus probablement une opération lourde de quelques semaines voire de quelques mois, car les Israéliens ne s'arrêteront pas avant que le Hezbollah soit gravement touché.

Ce sera un test important pour eux, en particulier, face aux faiblesses des nombreuses voix officielles libanaises qui blâment maintenant la résistance pour la ruine de l'économie.

La destruction massive et systématique des villes du Liban rappelle ce que j'ai appelé un spacio-cide dans les Territoires Palestiniens et je pense que le Liban et peut-être la Syrie feront également les frais de cette politique israélienne.

Il est difficile d'être optimiste lorsqu'on entend les positions des pays Arabes et lorsque Beyrouth est sous ces bombardements destructeurs.

Sh41@aub.edu.lb Sari Hanafi est Professeur Adjoint de Sociologie à l'Université Américaine de Beyrouth

 

Rubriques: