Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

Recrudescence remarquée de la colonisation en Cisjordanie

palestine-info, le 4 mars 2005

Alors que les médias parlent d'un retrait sioniste de la Cisjordanie et de la bande de Gaza avec le démantèlement des colonies, au moment où les organisations palestiniennes de la résistance respectent l'accalmie à laquelle a appelé Abu Mazen, président de l'Autorité palestinienne, suite à la rencontre de Sharm el-sheikh, les forces de l'occupation ont poursuivi leur invasion colonisatrice en Cisjordanie.

Une recrudescence même a été perçue ces derniers temps, au moment où l'armée de l'occupation poursuit ses assassinats et son terrorisme, en attaquant des quartiers, en imposant le couvre-feu sur les villes et les villages de Cisjordanie et de Gaza.

La dernière semaine du mois de février a été le théâtre d'une intensification visant l'élargissement des colonies en Cisjordanie, et une recrudescence des attaques des bandes des colons armés contre la population, avec le soutien de l'armée d'occupation. Ce qui signifie que l'accalmie pour les autorités sionistes ne signifie qu'un moyen d'assurer aux soldats et aux colons la possibilité de mener leurs agressions terroristes contre la population palestinienne.

Le rapport qui suit a été établi par le bureau national pour la défense de la terre et la résistance à la colonisation. Il établit un tableau des activités des colons en Cisjordanie, les agressions barbares commises par les colons armés sur la population et ses biens, au cours de cette période.

Les bandes des colons intensifient leurs agressions terroristes

Le 23 février 2005, les colons de la colonie Bet Hadassa, au centre de la ville d'al-Khalil, ont renouvelé leurs agressions contre les écolières de l'école Qurtuba, essayant de les empêcher d'utiliser l'escalier principal menant à l'école. Cette agression s'est déroulée peu avant le début des cours, un groupe d'écolières ont été attaquées par les pierres alors qu'elles empruntaient l'escalier menant à l'école du côté de la rue des martyrs, et les soldats sionistes présents n'ont pas réagi pour arrêter l'agression.

Le 23 février, les agressions se sont renouvelées de la part des colons de Ramat Yashay à Tel Rumaida, contre la famille de Muhammad Hamed Abu Aysha, blessant Tayseer Abu Aysha à la main. Cette nouvelle agression fait partie d'une suite d'agressions presque quotidiennes pour obliger la famille à quitter sa maison, dans le cadre de mesures militaires de la part de l'armée dans cette zone, en empêchant les habitants du quartier à se déplacer d'un endroit à l'autre, à partir de leurs maisons, consistant à installer trois barrages militaires, séparés de quelques mètres l'un de l'autre.

Le 23 février, des groupes de colons de Hafat Ma'un ont agressé des citoyens du village Tawani, séparé de 700 mètres de la colonie, pour empêcher les habitants et les bergers de se trouver sur des terres convoitées, situées près de la colonie. Un jeune Palestinien a été blessé, quatre citoyens et des étrangers solidaires ont été arrêtés, suite à des affrontements avec les colons. Les forces de l'occupation ont également arrêté Issa Makhmra, de Yata, parce qu'il faisait paître ses animaux sur les terres familiales situées près de la colonie Ifigael.

Le 25 février, un groupe de colons de Kiriat Arba ont agressé le paysan Shaker Muhammad Tamimi (55 ans) de la ville d'al-Khalil, en le rouant de coups, parce qu'il travaillait sa terre, située dans Jabal Jales, à l'est de la colonie. Il a été arrêté après avoir été agressé et a subi un interrogatoire chez les garde-frontières, près de la colonie.

Le 26 février, un groupe de colons ont attaqué plusieurs maisons situées dans la vieille ville, près de l'école ibrahimiyya, ces agressions ont eu lieu devant les soldats et les policiers de l'occupation.

Extensions des colonies

- le 23 février, les forces de l'occupation ont attaqué une maison dans le quartier Mintar, à Sour Baher, au sud de la ville occupée d'al-Quds, dont Jamil al-Atrach est propriétaire. Cette maison fait partie des 78 maisons menacées par des ordres de démolition pour assurer la sécurité du mur israélien (pas mal, un mur pour soi-disant protéger les Israéliens, des démolitions de maisons pour protéger le mur....)

Concernant les rasages des terres, le rapport indique que

- le 24 février, des colons de Karmi Tsour au nord de la ville d'al-Khalil ont volé de larges superficies de terres appartenant à des Palestiniens, pour élargir la colonie, après avoir rasé 25 dunums de ces terres, rattachées ) Beit Amr et Halhoul.

- Le 24 février, les forces de l'occupation ont araché 30 oliviers centenaires à Khellet Hraybi, au sud de Beit Awa, qui appartiennent au citoyen Mousa Nimr Suyuti. Les autorités de l'occupation veulent élargir les colonies et confisquer les terres dans cette région.

- les forces de l'occupation et les colons ont arraché 1760 arbres fruitiers dans la province d'al-Khalil, au cours d'opérations de rasages, commencées début février. Les pertes occasionnées par ces opérations de destructions sont environ de 18350 dolalrs. Ces arbres ont été arrachés pour la construction du mur à l'ouest de la province.

- Le 25 février, le journal Yediot Aharonot a dévoilé un plan de colonisation que l'Administration des terres d'Israël a concocté visant à construire 6391 unités de logements pour les colonies de la Cisjordanie, et pour rendre légaux les 120 points de colonies sauvages. Trois nouvelles villes-colonies sont également prévues dans ce plan.

Post-Scriptum : Source : www.palestine-info.info