Gn 15,18. En ce jour-là, le Seigneur fit alliance avec Abram, en lui disant: Je donnerai ce pays à votre race, depuis le fleuve d'Egypte, jusqu'au grand fleuve d'Euphrate;
Gn 15,19. Tout ce que possèdent les Cinéens, les Cénézéens, les Cedmonéens ....  
Des arnaques, on en a connu. mais comme celle-ci: jamais!

 

SOUTIEN à SAADIA et HUSSEIN

Selon les informations dont nous disposons, pendant les bombardements israéliens de l'été 2014, Saadia et Hussein ont reçu sur le fil d’actualité de leur compte Facebook personnel, un « post » sous forme d’un dessin rapprochant des campagnes de financement faites d’une part pour l'armée de l'Allemagne nazie, et d’autre part pour l'armée israélienne. Ils ont manqué de vigilance en partageant ce montage sans voir qu’il était accompagné d’un texte antisémite et négationniste particulièrement abject.

Lorsqu’ils ont été alertés sur ce texte  ils l’ont rapidement effacé de leurs pages FaceBook. À de nombreuses reprises, ils se sont publiquement expliqués, notamment dans des déclarations à la presse locale, dans des textes et des vidéos sur le site du comité BDS France 34 ainsi que sur les réseaux sociaux.

Ils sont militant-e-s du comité BDS France 34, adhérent de la Campagne BDS France qui répond à l’Appel palestinien. Celui-ci appelle les sociétés civiles du monde entier à sanctionner l’Etat d’Israël jusqu’à ce qu’Israël honore son obligation de reconnaitre le droit inaliénable du Peuple Palestinien à l’autodétermination et respecte entièrement les préceptes du droit international : fin de l’occupation et de la colonisation, égalité absolue pour les Palestiniens d’Israël, et droit retour des réfugiés. L’appel BDS prône l’égalité des droits et le refus de tout racisme.

Saadia et Hussein dénoncent toute forme de racisme et de discrimination, dont l’antisémitisme, même quand il avance masqué sous les traits « pseudo-antisionistes » d’un Dieudonné ou d’un Soral.  Les accuser « d'apologie du génocide et de négationnisme » est une diffamation à leur égard et une attaque politique du mouvement BDS qui est aujourd’hui la meilleure « arme » du combat non-violent mené par le peuple palestinien pour ses droits.
Au moment où la campagne BDS internationale remporte des victoires, ouvre de vrais espoirs et des perspectives pour la défense des droits du Peuple Palestinien, nous nous étonnons de l’acharnement de la LDH contre ces deux militant-e-s.

La plainte de la LDH a permis à la LICRA de s’emparer de cette accusation pour déclencher une offensive contre le comité BDS France 34, en demandant l’interdiction de toutes ses manifestations publiques, portant ainsi entrave à sa liberté d’expression.

La plainte de la LDH a permis aux relais de l’Etat d’Israël (LICRA, BNVCA et « Avocats sans Frontières »)  de se constituer parties civiles dans ce procès qui s’appuie sur une instrumentalisation des évènements à partir d’une reconstruction biaisée des faits.

Nul doute qu’ils vont tenter de faire du procès qui aura lieu prochainement, le procès du BDS Palestinien et qu’ils vont tenter de criminaliser tous ceux qui critiquent et s’opposent à la politique d’Israël, relayant ainsi la campagne internationale israélienne contre le BDS Palestinien, et du gouvernement français contre les militants de BDS France et du mouvement de solidarité avec la Palestine.

C’est pourquoi nous demandons la relaxe de ces deux militant-e-s,